jeudi 7 juin 2007

Distribution du livre : réponses contradictoires


Suite à ce questionnement ; Pourquoi il n'y avait plus d'exemplaire (ne serait-ce qu'un !) du dernier Suzanne Myre, deux mois après sa sortie, j'ai reçu une réponse par courriel de Gilbert Caillère de la maison d'édition Marchand de Feuilles:

« Nous publions aucun livre à compte d'auteur. (réponse à ma question vérifiant une information m'ayant été transmise au Festival des Écrits de l'ombre)

Marchand de feuilles est à la fois éditeur et diffuseur ce qui signifie que nos livres sont plus rapidement approvisionnés par les libraires car ne passent par aucun intermédiaire. Malheureusement, en ce qui concerne GGC, qui est sur notre grille d'office nous avons reçu cette semaine le retour des invendus de MISES À MORT de Suzanne Myre de cette librairie. »


Et vlan ! Mauvais timing pour moi qui commande le livre à peu près la même journée où il est retourné. Je comprends maintenant le malaise du libraire responsable des commandes. Comment dire ... des phrases sifflaient dans son cerveau, de ces phrases tues et tuées avant l'éclosion buccale.

Toujours sous le même sujet, j'ai apprécié un commentaire laissé par celui qui s'est nommé « Précision » et comme je viens à peine de le dénicher (Grosse machine, 3 juin), je ne voudrais pas que vous le ratiez :

« ... Pour ce qui est de Marchand de Feuilles, outre le fait qu'ils publient des livres qui sont, malgré leur qualité d'impression douteuse et leur graphisme kitsch, souvent intéressants, ils ont choisi de ne pas avoir de distributeur. Un distributeur accueillerait certainement leurs livres, même à une époque où on parle plus de retours que de ventes. Se distribuer soi-même est un choix et le libraire est pris pour négocier les stocks de Myre, Moutier et les autres en commande spéciale. À qui la faute si les livres ne sont pas disponibles? Cela dit, Suzanne Myre est unique, qu'on aime ou pas, et elle mérite plus qu'une copie en librairie ».


Je commence par le plus évident pour « Précision » et moi : un livre devrait avoir droit de vie dans une librairie, quant à moi quatre mois (imaginez, on en est à se battre pour quatre mois de vie !!!). Cela n'a pas été le cas pour Mises à Mort et depuis mon feuillet, plusieurs lectrices (j'attends toujours le lecteur) m'ont approchées m'assurant que c'est chose courante. J'ai le choix de répliquer « C'est renversant », par souci d'apparente modération, signe d'équilibre, ou je réplique « C'est révoltant », si je n'ai pas peur de passer pour emportée. J'opte pour le dernier, même si j'admets qu'il y a plus révoltant dans la vie. Je précise donc : c'est révoltant ... dans le milieu littéraire. Voilà ma réputation est sauve !

Je n'ai toujours pas de réponse claire puisque un semble dire que le libraire est responsable, l'autre suggère que c'est la maison d'édition. Selon le représentant de « Marchand de feuilles », il est plus rapide de se distribuer soi-même et selon le commentaire laissé par « précision », c'est plus « spécial », sous-entendu plus compliqué.

Mon aspiration à plus de clarté est toujours aussi vive. Si jamais il y a des personnes (neutres ou pas neutres) qui connaissent les rouages internes de la distribution, nous avons besoin d'éclaircissements ici. Merci. De mon côté, j'ai pensé à demander au chef de pupitre section littéraire du Voir et tout récemment blogeur, Tristan Malavoy-Racine.

Je vous reviens sous peu avec sa réponse mais auparavant, je vous promets un intermède récréatif appelé « Que le meilleur gagne ! », émission à laquelle mon mari et moi avons participé hier (100 concurrents). À demain !

1 commentaire:

suzanne a dit...

chere Venise, j'espere que ce problème de distribution ne vous a tout de meme pas empechée de trouver mon livre, dans une autre librairie ou tout simplement en le commandant! Marchand de feuilles est une maison d'édition encore jeune mais sachez qu'ils font un travail myrifique (permettez-moi)pour leurs auteurs. Pour ma part, je ne trouve pas kitch, comme vous le dites, nos images de couverture, au contraire, audacieuses, différentes, accrocheuses (les miennes, en tous les cas!) Je suis tres fiere d'être avec cette maison d'edition. J'espere que vous avez lu et aimé Mises a mort. Ne vous privez pas de me donner vos commentaires sur SUZON002@YAHOO.CA. Je n'ai pas de blog, juste une adresse ou je vais de temps en temps.
Au plaisir.
s.myre