vendredi 17 août 2007

Vacances en Gaspésie


Oui, demain, à la première heure qui, pour nous (!), est 8 h 00 nous serons en route pour la Gaspésie. En ce moment, je vis autant d'énervement que de hâte ; trop de choses à penser, à ne pas oublier !

Évidemment que la nourriture livresque est déjà dans les bagages : Hadassa, Myriam Beaudoin, Vous n'écrivez plus ? de Laurence Cossé, un recueil de nouvelles que j'achève, Cher Émile, d'Éric Simard que j'achève aussi. Heureusement, il y a la La révision linguistique en français de Ginette Lachance que j'ai à peine entamé et Le Monde sur le flanc de la truite de Robert Lalonde, livre que je me réservais expressément pour la Gaspésie, suite à une suggestion très convainquante de Lucie - Clavier bien tempéré (oui, oui, Lucie !).

Et j'ai très peur d'en manquer (je pars 9 jours 8 nuits !) ; est-cela que l'on appelle de la gloutonnerie ? Faut dire, que je devais mettre la main sur "Facteur émotif" de Denis Thériault, celui-là même qui a écrit cet Iguane que j'ai tant aimé, et puis, je ne l'ai pas (longue histoire). Je n'ai pas mentionné "Ensemble, c'est tout" d'Anna Gavalda pour la simple et bonne raison que je ne peux pas le lire à mon rythme, je le lis à haute voix à mon chum de mari, avant d'éteindre la lampe pour dormir.

Au pire, je m'en achèterais un ... ça doit pouvoir se faire, non ? Si on oublie sa brosse à dent, on s'en procure une, non ? Bon d'accord, vous me rassurez. Et là, je vous quitte, sinon il va manquer plus que ma brosse à dent dans cette valise !

Lisez bien, écrivez bien, portez vous bien ... et ... et ... allez, je me lance ... je vous aime, mes lecteurs et lectrices ! Revenez-moi !

2 commentaires:

Ginette Lachance a dit...

Le Monde sur le flanc de la truite est vraiment très bon; il faut dire que je suis une quasi-inconditionnelle de Robert Lalonde. C'est le genre de lecture que l'on sirote, tellement l'observation est fine, l'écriture, belle, et l'ambiance, feutrée. Bonne lecture, donc, et bonnes vacances!

Amie abitibienne a dit...

J'espère que, parmi tous ces livres, vous aurez eu le temps de ramasser quelques roches, galets et coquillages. N'est-ce pas là toute la beauté de la Gaspésie ?