samedi 8 septembre 2007

La première fois


*** C'est la première fois de ma vie que je vais à un lancement de livre auquel j'ai quelque peu participé. « Moi, j'avais pas l'habitude de naître » est un recueil de nouvelles sur l'enfance et c'est une dame du troisième (restons vague !) âge , Nicole Fontaine, qui l'a pondu. Quand on parle de naître, c'est le temps ou jamais d'utiliser le mot « pondu ». Ce que j'aime du mot naître est le son être qui s'y faufile. Moi, j'avais pas l'habitude d'être. Je ne peux pas m'empêcher de penser que cela nous arrive tous au cours d'une vie, peut-être parce que, justement, nous n'avons pas l'habitude de naître.


*** Paroles du chat : "Mon père est une plume" - "Et ma mère un pot d'encre de Chine" - Je suis né un jour où maman n'avait pas mis son bouchon."


Surtout, les premières fois. En ce moment même où je vous écris, c'est le premier lancement de cette dame, que je connais à travers ses lignes surtout, à la Librairie Archambault de Sherbrooke. Son premier lancement, son premier livre, son premier espoir.


C'est important un premier livre, c'est le point précis qui confronte le rêve à la réalité. C'est le point choc entre la lecture par les intimes et un public non gagné à l'avance. Avant la réalité, on rêve tous et j'imagine que plus on est avancé en âge et plus on a eu le temps de rêver. Tous les premiers livres sont la relève littéraire et j'apprécie qu'elle soit de tous les âges, de tous les acabits.


Quand on commence à se pencher sur la littérature, et d'autant plus québécoise, on réalise l'importance d'une sortie de livre, surtout quand on côtoie de près l'individu derrière la couverture. Et pourtant, l'impression est forte de voir tellement de livres sortir que l'on a à peine le temps d'y entrer. Il faut s'arrêter, savoir s'arrêter. Cinq bloggeuses : Carole, Lucie, Catherine, Julie et moi-même ont pensé arrêter le temps, ensemble, et lire d'un commun accord une première oeuvre québécoise à chaque mois. Je vais glisser mon commentaire ici, bien sûr, et également sur le tout nouveau blogue « La Recrue ». Il est si nouveau, qu'il sent la fraîcheur des premières fois où palpitent l'enthousiasme. Je lui souhaite de la conserver cet enthousiasme et j'ai confiance car celui-ci est nourri par le sentiment source ; la passion.


Est-ce que vous trouvez que c'est une bonne idée ? Je vous le demande, d'autant plus que vous pourrez transmettre vos opinions. Vous êtes toujours les bienvenus, ça vous le savez j'espère. Sinon, on se partirait des sites où le monologue est de rigueur ! Aucune contradiction publique ! Mais ce n'est pas ça que nous désirons, ce que nous aimons, c'est vous entendre. Tendre l'oreille au frottement des opinions entre elles, et comme jadis des pierres vigoureusement frottées, jaillit l'étincelle.


Allez, je vous quitte, je m'en vais de ce pas à ma première fois !


2 commentaires:

Carole a dit...

Venise,

Nicole Fontaine sera une de nos recrues. ;o)

On pourra se servir de ton billet pour la présentation du blogue La Recrue. ;o)

Danaée a dit...

Une belle expérience, je n'en doute pas un instant! Tu as bien raison de souligner l'importance d'un premier lancement de livre, dans une vie d'auteur, mais aussi pour la littérature québécoise.

Je trouve votre idée très chouette, à vous cinq, de lire des livres québécois. Je me donnerai ce défi pour 2008, avec le nouvel an! Pour le moment, j'essaie de terminer mon Défi "ABC"... en surnageant dans ma vie "normale"!

Porte-toi bien, et bon lancement!