lundi 29 octobre 2007

Gagner un cadeau

Je vous parlais d'un cadeau "livre" à un enfant récemment. J'y reviens mais dans un tout autre ordre d'idée.

Une auteure, Annie Bacon, en collaboration avec Carole, Les écrivains québécois, nous a concocté un concours, facile, facile. Pour le plaisir de faire plaisir à un neveu ou nièce entre 7 et 11 ans en lui offrant "Les naufragés de Chélon". Mais attention, griffé par l'auteure qui communiquera avec le gagnant, inspiration oblige, pour rédiger la dédicace.

J'y participe. J'ai répondu aux 3 questions hyper simples. Je tente ma chance pour ma filleule de 9 ans, Ève. Je lui donnerais à Noël et j'imagine qu'elle serait touchée par une dédicace, transformant ce livre en objet unique, juste pour elle. En plus, ce ne serait qu'un début puisqu'il y aura une suite à cette histoire qui semble très captivante :

Partir ou bien rester ? Voilà le grand dilemme auquel doivent faire face une dizaine de jeunes naufragés alors qu'une éruption volcanique menace leur refuge. Entre les conflits qui éclatent, le volcan qui gronde et la Bête qui rôde, pourront-ils mener à bien leur projet de survie ? La série Terra Incognita s'inspire des grands récits fantastiques d'exploration tels que Gulliver, Sinbad ou l'Odyssée pour créer un univers réaliste parsemé d'îles fantastiques. Le premier tome, Les naufragés de Chélon, porte sur la thématique du « chez soi » alors que nos héros voient leur refuge des dernières années mis en péril. Devant le danger, tous devront trouver en eux la part de talent et de courage qui peut transformer un enfant en héros. Ce premier roman amorce la série Terra Incognita, qui vous transportera sur un océan parsemé d'îles inexplorées où l'aventure survient au détour de chaque vague.

* * *
Ça me donne le goût de le lire ! Ça me changerait les idées, je viens de terminer "Dawson Kid" mais motus bouche cousue puisqu'il sera passé au crible par "La Recrue du mois" en décembre, je peux donc pas en parler tout de suite.

En ce moment, je change complètement de registre, je suis sur du léger, je lis enfin mon premier Paul de Michel Rabagliati, des Éditions de la Pastèque. Mon bédéiste de mari m'a conseillé de commencer mes BD pour adulte par Paul a un travail d'été et vraiment, c'est une découverte, j'aime beaucoup. Je ne m'attendais pas à une histoire aussi étoffée. Je scrute les images dans tous ses détails et par moment, c'est le texte qui m'arrache un sourire, d'autres fois, c'est le dessin. Doublement plaisant.

Mais je ne veux pas vous faire oublier le concours ... c'est ici.

3 commentaires:

Carole a dit...

Venise,

Je commence à avoir peur de lire Dawson Kid là.

Merci pour la pub ! ;o)

Mandragore a dit...

Venise, est-ce que je peux participer même si je n'ai pas de neveux ou nièces? Je pourrais peut-être le donner à un enfant inconnu?

Venise a dit...

Mandragore, je suis sûre que tu peux. Absolument certaine, tu peux même le donner à l'enfant en toi. Lui aussi a besoin de ces petites attentions !