vendredi 7 décembre 2007

Vendre au lieu d'acheter des livres

Bonjour à vous tous !

Je suis à la veille d'un évènement qui m'a demandé tout mon petit change (expression typiquement québécoise !) à préparer. Une petite escapade derrière un comptoir à vendre des livres, au lieu d'en acheter. Cela fait un net changement dans ma vie ! J'explique, je ne voudrais pas vous laisser croire que je suis devenue libraire. J'ai réservé une table au Salon du cadeau d'Eastman, je participe donc à cette deuxième édition qui avait, paraîtrait-il, eu un franc succès l'an passé.

Sur ma table, on ne retrouvera pas seulement "Un morceau d'étoile", conte à la moderne pour enfants de 4 à 8
ans, illustré par Marc. Vous reconnaissez là mon chum de mari ceux qui fréquentent assidûment Le Passe-Mot, le reconnaisse. Édité par Marc. Hé oui, nous appliquons à la lettre l'adage "On est jamais mieux servi que par soi-même" ! Ah oui, j'oubliais ... enfin, presque ; écrit par moi. Je vais tenter d'emprunter un appareil photo numérique afin que vous le voyiez. Pas mon chum mais l'album. Il faudrait que vous le voyiez, il est si beau ! (je réalise que j'ai drôlement bien fait de préciser !) Et ce n'est pas parce que mon chum en est le maître d'oeuvre que je le dis, ce qui mérite d'être prouvé !

Il n'y aura pas que des livres sur cette table, aussi des sculptures serties de pierreries, des cartes de Noël, collage-poinçon, méthode unique, toujours du même artiste. Sans oublier évidemment les signets qui illustrent "Soie", de Alexandro Barrico, La lenteur de Milan Kund
era, Zazi dans le métro, Raymond Queneau. Pourquoi Marc a choisi d'illustrer ces 3 romans ? Un souvenir d'un "jadis" club de lecture appelé "Ludolit" ; Ludo pour ludique et lit pour deux raisons ; lit pour lire et l'autre parce que l'on se réunissait en soirée, et la règle était d'endosser le pyjama. C'est surprenant comment les divergences se prennent mieux en pyjama. Bon, assez placoté, je dois compléter mes préparatifs à la veille de cette expérience qui me rappelle celle que j'ai vécue au mois de mai au Festival des écrits de l'ombre. Ça tombe bien, lisez ci-dessous, on y cherche des auteurs. Cette année, je vous l'annonce assez tôt, que vous ayiez le temps de vous préparer.
Le Festival des écrits de l’ombre est à la recherche d’auteurs
Le prochain Festival des écrits de l’ombre se déroulera du 16 au 19 mai 2008 à Saint-Antoine-de-Tilly. Le comité organisateur est à la recherche d’écrivains méconnus qui souhaitent être édités ou qui ont déjà publié à compte d’auteur; tous les genres littéraires sont admis. Lors de l’événement, les participants pourront présenter l’ensemble de leurs écrits, faire connaissance avec d’autres auteurs et des gens du milieu du livre, ainsi qu’établir un contact direct avec le public et recevoir de l’information utile. Enfin, un répertoire présentant tous les participants sera disponible sur place. Pour de plus amples informations, veuillez vous inscrire en contactant : Festival des écrits de l’ombre C.P.35, St-Antoine-de-Tilly (Qc), G0S 2C0, info@ecritsdelombre.com ou (418) 886-2747

Aucun commentaire: