lundi 11 février 2008

Contagion inévitable ...

La Tague court, et vite, évidemment, la contagion était inévitable, me voici taguée. Comme en même pas 10 mois de bloguerie, c’est la deuxième fois que je suis atteinte, je vais tricher aux yeux de tous (est-ce vraiment tricher alors ?) et je vous redonne les révélations que j’avais alors servies. Plusieurs ne me connaissaient pas et pour eux, cela va être de « vraies » révélations. Pour les autres, si trois m’avouent les avoir déjà lues (voyez comme je vous fais confiance !) je vais me compromettre pour six autres déclarations fracassantes ... ou pas fracassantes, ça dépend toujours de notre état d'esprit.
Jules (www.booki-net.blogspot.com) m’a taguée et pardon, j'avais omis de le rajouter, Frisette aussi m'a taguée, je suis donc doublement taguée et la règle se lit ainsi :
Écrire le lien de la personne qui nous a tagué
Préciser la règle sur son blogue
Mentionner six choses sans importance sur soi (à ma première tague, c’était un peu gênantes)
Taguer six autres personnes en mettant leur lien
Prévenir ces personnes sur leur blog respectif
1. J'ai une famille de toutous. Je ne peux résister quand j’aperçois le regard implorant de celui qui veut se faire adopter dans la bille de leurs yeux. Ils ont tous un nom : monsieur Picot (chien), Saint-Ubert (singe) Pistache (crocodile), Roseline (cochon), Annibal (gorille), Chopine (vache), Jaunas (canard), Bizou (chat) ... j'arrête, je sens ma crédibilité fondre à vue d'oeil.

2. Mon bureau est hyper coloré, très fantaisiste avec un petit côté «garderie » ... retenez le « rie » ... pour rire de soi. Cet environnement est un antidote à ne pas se prendre trop au sérieux. Si je me sens faillir, je lève la tête et découvre le poster de Tricot Machine avec de gros boutons sur leurs oreilles, une horloge-miroir dont les chiffres sont tombés, un aviateur volant, sans avion bien sûr, un mobile de poissons, des photos de bébés, un tableau de liège en spirale orange et rouge, un ventilateur de plafond « fleur » avec pétales palmés. Je sais, je sais ... je ne serai plus jamais prise au sérieux !

3. J'ai déjà jeté une boite remplie de lettres lors d'un de mes nombreux déménagements. Je le regrette amèrement. Sinon, je conserve toutes les lettres reçues et envoyées (j'en faisais des photocopies avant l'avènement informatique!) et tous mes « journaux intime, mes agendas. J’ai un album de vie en mots. Je l’ouvrirai quand je serai vieille, ça sera ma mémoire vive pour revivre.

4. Je m'appelle Venise, ce n’est pas un pseudo ! Ma mère, Jeanne, était une originale. Mais, attention, Aznavour a un peu raison en chantant « Que c'est triste Venise » ... Ma mère se proposait d'aller à Venise avec mon père et celui-ci est mort, sur le coup d'un terrible accident d'auto. Ma mère était alors enceinte de trois mois. Comme le voyage a été annulé, elle s'est dit « Si c'est une fille, je l'appellerai Venise ». Monumental aveu : je n’ai pas encore vu Venise.

5. Notre maison haute et jaune à Eastman a été baptisée « La Jeanne » parce que c'est grâce à ma mère qui a tant acheté et vendu des maisons que j'ai pu réaliser ce rêve. Elle habite avec nous ... en esprit.

6. Au cours de mes nombreuses vies, j'ai habité des régions par ci par là ; Chibougamau, Baie-Comeau, Gatineau, Ste-Anne-de-la-Pérade, St-Hippolyte, ce qui fait que j'ai été souvent entouré de terre. Tout mon entourage me demandait alors pourquoi je ne faisais pas de jardin ... mais j'haïs jouer dans la terre. Ici, on est construit sur du roc pur et dur. Il serait ardu de faire un jardin ... Hon, que c'est dommage!
* * *
les singes

5 commentaires:

Ginette a dit...

Non, je n'avais pas lu cela auparavant, mais bravo! bravo! Que je me suis amusée! Et que d'originalité! Merci!

JULES a dit...

Merci Venise! Tes aveux sont plus qu'originaux, ils sont touchants!

Karine a dit...

Je n'avais pas lu moi non plus! Et tu viens de me faire penser de mettre le disque de Tricot Machine! ;) j,aime beaucoup!

Danaée a dit...

La description de ton bureau est fort amusante! Ça change de tant de bureaux "sérieux" (dont le mien, ma foi!) Belle description originale... Mmm. Digne d'un roman? :)

Moi aussi, je viens de répondre à ce "tag"... j'ai profité de cette journée de tempête!

Bonne journée!

Les_Singes a dit...

Hey c'est de la triche ça! Faut pas nous resservir les mêmes confessions :) Drôle d'idée, j'aurais dû y penser plus tôt :)))
J'ai aussi failli mettre à la poubelle mes vieilles lettres voilà quelques semaines. Je me suis ravisé juste à temps.
Il est amusant de savoir que tu pense à Saint-Ubert à chaque fois que tu fais une visite sur mon blogue. Peut-être même me perçois-tu comme lui, avec des yeux vif et un sourire démesuré :))) J'ai beaucoup d'affection pour les singes. Nous sommes des hommes technologiques, branchés, sociaux, créateurs, pourtant, nous serons perçus comme des singes par les anthropologues du futur.
J'étais occupé ce dernier mois à un truc qui me prenait la tête. Je répond à ta tague aujourd'hui :)
À bientôt