mercredi 13 février 2008

Début d'un combat la veille de la St-Valentin


Le début du "Combat des livres" chez Christiane Charette voyons ! Premièrement, les livres en compète :



Le monde de Barney

Mordecai Richler
Hachette - Albin Michel
La concierge du Panthéon
Jacques Godbout
Seuil

La détresse et l'enchantement
Gabrielle Roy
Boréal

La logeuse
Éric Dupont
Marchand de feuilles

Une saison dans la vie d'Emmanuelle
Marie-Claire Blais
Boréal

Bon. Maintenant, leurs défenseurs que l'on nomme chez Christiane Charette , les Panélistes :

Bernard Landry - ex-premier ministre
Serge Denoncourt - Metteur en scène
Anne Lagacé Dowson - Animatrice et réalisatrice
Nicolas Langelier - auteur et journaliste indépendant
Sophie Faucher - comédienne

C'est bien beau tout ça mais qui va avec quoi ? Comme ça, au pif, quelle personnalité défend quel livre ? Ceux qui le savent déjà (y a toujours des premiers ou premières de classe !), on tend l'oreille aux devinettes, ou si personne veut jouer à deviner et bien commentons ces choix. Et puis, si vous êtes chiffre autant que lettre, quel est votre score ? Combien en avez-vous lu ? Me dépassez-vous ?!? J'en ai lu un !?! Je vous l'ai déjà confié que j'ai délaissé les romans à un certain moment de ma vie et je me rabattais sur des bio (je mangeais pas bio, mais je lisais bio !), des livres documentaires, de la poésie, du théâtre, de la spiritualité mais du roman, rarement. J'ai donc du temps à rattraper et mon score le démontre hors de tout doute.

Appréciez et suivez-vous ce ring de boxe littéraire ? Trouvez-vous que ça fait vendre de la copie ? Je vous laisse vous exprimer car mon opinion erre dans les zones grises à ce sujet. Mais en tout cas, cela m'amuse, c'est certain. Je trouve que c'est une bonne manière de mieux connaître nos personnalités publiques en plus d'apporter à notre attention certains classiques qui sont parfois relégués aux oubliettes.

Toujours aussi "placoteuse" la Venise, dirait ma mère, surtout aujourd'hui, journée de mon anniversaire. On dirait que je m'en permets un peu plus, tout en voulant surtout et toujours vous entendre ... À vous la parole !

8 commentaires:

Mrs Pillsbury a dit...

bon, je recommence, il paraît que mon autre message n'a pas été enregistré...grrr

Sur un ton plus jovial, je vous souhaite un très joyeux anniversaire!

Pour ajouter à votre note concernant le combat des livres, je dirai que j'avais beaucoup apprécié l'expérience sous Bazzo mais que je ne peux pas la suivre avec Charette parce que je suis au boulot à cette heure-là.

J'aimais le mélange des genres littéraires, des livres défendus par des personnalités différentes et qui pour certaines, ont réussi à me charmer et m'étonner. Je pense à Louis-José Houde, que je m'accuse d'avoir cru un peu "no no" jusqu'à ce que je me rende compte qu'il savait lire et critiquer le petit !

Je n'ai lu aucun des ouvrages en question mais à en voir les titres et auteurs, je ne peux m'empêcher encore une fois de constater des inégalités à la ligne de départ. Ouf, si j'étais Dupont, je tremblerais devant un Mordecai Richler et un Godbout mais bon...J'avais bien aimé les Voleurs de sucre mais est-ce du même calibre ? On verra bien ce que le sort réserve à nos auteurs. De toute façon je pense que ça leur donne une bonne visibilité et si ça peut faire augmenter les ventes, tant mieux.

réjean a dit...

J'ai lu Richler (c'est bon, mais l'auteur demeure un être controversé), Blais (ce livre a mal vieilli à mon avis) et Roy. Je n'ai pas lu le plus récent Godbout, car cet auteur ne m'intéresse plus. Quant à Dupont, c'est un jeune auteur intéressant mais son écriture hyperbolique et métaphorique à souhait finit par me lasser. Mais honnêtement, Venise, je crois qu'aucun de ces livres ne va à la cheville, et je pèse mes mots, de La détresse et l'enchantement, chef-d'oeuvre absolu de Gabrielle Roy. (L'avez-vous lu?) Je ne vois pas quel mal on pourrait dire de ce livre et qui serait assez insensible ou idiot pour ne pas l'apprécier. (Décidément, je n'y vais pas de main morte, mais mes convictions sont inébranlables...) Je le donne donc gagnant et je serais outré qu'il ne gagne pas. Qui le défend ?

Venise a dit...

@ Mrs Pillsbury, Mon doux, je pensais que Bazzo ou Christiane, l'émission était à la même heure. Je vais essayer de te tenir au courant pour pallier à votre impossibilité de l'écouter. Merci pour tes bons voeux.
@ Réjean, Il sera bien servi puisque sera Sophie Faucher qui le défendra, et puis, oui, je l'ai lu et je le clamerai gagnant tout de suite, je suis de toutes manières en amour avec cette écrivaine. Je l'ai lu 2 fois d'ailleurs ! Et sa bio Une vie de François Ricard pour compléter, et ses lettres à sa soeur, je crois qu'il y a un seul livre que je n'ai pas lu d'elle ! Alors, voyez vous, obnubilée par l'amour, je ne peux me prononcer ! Il faudra que j'en lise d'autres, sinon on va me taxer d'aveuglé par l'amour !

réjean a dit...

Le jour de votre anniversaire et la veille de la Saint-Valentin, il n'y a rien que mieux que d'être aveuglée par l'amour !

Karine a dit...

Bon anniversaire Venise!

Quant aux livres en compétition, je n'ai lu que "Une saison dans la vie d'Emmanuel" (cette semaine d'ailleurs... drôle d'adon) et j'ai "La logeuse" dans ma pile.

Je note celui de Gabrielle Roy... peut-être réussira-t-il à me réconcilier avec nos auteurs "classiques" québécois!

Ginette a dit...

Une journée en retard pour votre anniversaire... Franchement désolée! Mais il n'est pas trop tard pour souhaiter que cette nouvelle année qui commence vous apporte autant de plaisir et de bonheur que vous en donnez vous-même aux autres... C'est donc dire que ce sera beaucoup.

Et pour répondre à votre question, moi aussi j'ai délaissé longtemps les oeuvres littéraires, et ce n'est toujours pas ce qui passe en premier dans mes lectures à l'heure actuelle, faute de temps. Je n'en ai donc lu que deux: Une saison... et La détresse et l'enchantement. Beaucoup aimé tous les deux, mais particulièrement le premier, pour l'écriture. Je suis toujours plus sensible au style qu'à toute autre chose.

Marie-Eve Lejour a dit...

Bonjour à tous,

en cette journée de l'amour, je ne peux passer sous silence le livre que je viens de terminer et que je digère toujours, celui d'une nouvelle écrivaine dont le premier livre est paru cette semaine, Compter jusqu'à cent de Mélanie Gélinas (coll. "Première impression" chez Québec-Amérique).

Mélanie est une amie de longue date, et j'ai eu l'honneur d'être invitée au lancement de son livre chez Olivieri mardi dernier. Je me suis plongée dans ma lecture dès mon retour à Eastman et le roman m'a littéralement avalée. Je suis muette de stupéfaction devant tant de talent, j'en ai encore une boule dans la gorge.

À cet effet, je vous propose de lire les deux articles suivants sur mon blog :

Rendre le compte jusqu'à cent:
http://lavieetpourquoipas.blogspot.com/2008/02/rendre-le-compte-jusqu-cent.html
(un compte-rendu du livre)

Compter jusqu'à cent:
http://lavieetpourquoipas.blogspot.com/2008/02/compter-jusqu-cent.html
(mon expérience du lancement et mon amitié pour Mélanie)

Bonne fête des amoureux !

Marie-Eve Lejour

Venise a dit...

Merci à tous pour vos bons voeux, vos commentaires, j'apprécie beaucoup !