dimanche 3 février 2008

Tout le monde en parle



Comme Tout le monde en parle, alors je vais en parler. Est-ce que vous avez déjà lu du Marie-Sissi Labrèche ? Si oui, je vous en prie, parlez m’en. Si non, est-ce que de la rencontrer ce soir à cette émission que vous avez tout probablement écouté vous a donné la curiosité de le faire ? Et comme nous avons eu droit à deux auteures dans la même émission, je vous pose les mêmes questions pour Audrey Benoît qui, elle, a déjà trois romans à son actif.
L’air de rien comme ça, sans porter le chapeau d’une émission de littérature, Tout le monde en parle donne une vitrine à nos écrivains. Rarement, je n’ai vu aucun écrivain garnir ce plateau. Je serais tellement curieuse de mesurer les répercussions dans les librairies ou les bibliothèques aux lendemains de ces émissions. Est-ce que Christian Mistral a vendu plus de « Léon, Coco et Mulligan » après son passage remarquable ? En passant, je m’apprête à le lire, je me suis fait la promesse de lire les cinq sélections du Prix des Libraires.
Ça faisait plaisir de voir les livres circuler, s’échanger et d’entendre les « Celui-là, je l’ai déjà lu ». Stéphane Dion avait déjà lu un des romans de Marie-Sissi Labrèche et elle en était toute chamboulée. Si le principe d’imitation irrésistible peut fonctionner ; on voit une annonce de gomme ou de lait et on se lève pour aller en chercher, eh bien, demain tout le monde va s’acheter ou s'échanger des livres !
Et en passant, avez-vous déjà participé à un attentat culturel ? Moi, oui. Je vous raconte demain, car après Tout le monde en parle, c’est Tout le monde s’endort !

10 commentaires:

Mrs Pillsbury a dit...

pas vu, pas écouté
j'ai abandonné depuis longtemps mais reste curieuse quant au conteu de l'émission

S@hée a dit...

Je n'ai jamais écouté TLMEP.

Je suis un être bizarre donc.

Pour ta question, j'ai lu le premier livre de Mari-Sissi Labrèche, Bordeline. Le livre m'a littéralement jeté à terre, c'était génial.

Je ne crois pas avoir lu Audrey Benoit, mais les quelques recherches que j'ai faites me donnent envie de le faire :-)

Je trouve que cette dernière impose le respect. Son ancien métier de mannequin, sa passion pour l'écriture, sans grande beauté et sa simplicité m'enchantent.

Virge a dit...

De mon côté, ça m'a vraiment donné le goût de le lire...

réjean a dit...

Les écrivains passent à cette émission ? Oui, dans la mesure où ils sont publiés chez Boréal (Lise Tremblay, Labrèche, Laberge, Mistral) et qu'ils sont des personnages en eux-mêmes prêts à se donner en spectacle : Lise Tremblay est bleuet comme Dany Turcotte, Labrèche est vraiment «borderline» avec un gros vécu, Laberge a vendu un demi-million de livres et Mistral est un être controversé qui a lui aussi un gros vécu. Quant à Audrey Benoit, elle est très connue dans le milieu (ex-mannequin, ex-blonde de Paul Piché) et elle était là pour un disque. Comme vous voyez, Venise, la barre est haute pour les écrivains qui espèrent se retrouver sur ce plateau. Le jour improbable où, par exemple, le prochain gagnant du prix des libraires, quel qu'il soit, sera invité à cette émission, je me dirai qu'un grand pas vient d'être franchi.

P.-S. Je n'ai jamais lu Labrèche parce que je n'aime pas l'autofiction.

Danaée a dit...

J'ai en effet écouté l'émission (j'aime beaucoup TLMEP). J'ai été un peu déroutée par Marie-Sissi Labrèche... Disons qu'elle est très "nerveuse", son esprit papillonne et elle est difficile à suivre.

Mais avec le film qui sort (que je suis curieuse de voir, les critiques semblent positives), je suis intéressée à lire ce qu'elle a tiré de son vécu.

Quant à la visibilité des auteurs à Tout le monde en parle... Je pense un peu comme Réjean: ce sont les grosses maisons (comme Boréal) qui réussissent à pousser leurs auteurs. Mais je ne pense pas que le but de cette émission soit de donner de la visibilité aux auteurs "en particulier", mais plutôt de donner une vitrine à ce qui se fait de "hot" à l'heure actuelle, au Québec.

JULES a dit...

J'ai regardé l'émission et malheureusement ce que je déplore c'est qu'on laisse plus de place à l'auteur qu'à l'oeuvre! Il faut avoir regardé la version française pour faire la différence et même encore avec On est pas couché qui remplace Tout le monde en parle sur TV5 on y parle beaucoup de littérature. Il y a même deux critiques (qu'on critique beaucoup d'ailleurs!) qui commentent les livres. Très intéressant! Quand on aime lire je pense qu'on s'en fout que Mistral n'ait pas l'argent pour sa dent manquante non, mais on veut savoir ce qu'il y a dans son bouquin, non!?

Karine a dit...

Ca a tellement fait bizarre, hier parce que je n'ouvre jamais la télé et là, pour une raison ou pour une autre, je l'ai fait, interrompant ainsi ma lecture en cours...

Et que vois-je? L'auteure du bouquin que je suis en train de lire (j'en étais à la moitié) qui parle de ce livre qui va sortir en film! Je me croyais dans une autre dimension tellement ça a fait bizarre! Je ferai mon billet de lecture après ma pause-piano, plus tard en soirée!

Difficile de parler de TLMEP... je ne l'écoute jamais! Un gros adon!

réjean a dit...

Très pertinent commentaire de Jules. Ça rejoint tout à fait ce que je pense.

Venise a dit...

Ah là, là, il n'y a pas à dire, tout le monde en parle de tout le monde en parle !

Jules et Réjean, vous nous faites très bien voir que cette émission n'en est pas une littéraire et que les auteurs sont injustement servis. C'est difficile de ne pas être d'accord là-dessus.

Malgré cela, je continue sur ma lancée d'avoir trouvé stimulant, par son effet d'entraînement, cet échange de livres de mains à mains où les yeux brillaient de convoitise de lire l'autre. Pour des personnes qui sont déjà gagnés à lecture et qui lisent abondamment, on veut entendre parler de plus substanciel, c'est vrai mais je continue de penser que pour le public qui lit très peu et qu'on aimerait voir lire plus, eh bien, c'était une belle démonstration de plaisir par la lecture.

Frisette a dit...

Je n'écoute jamais Tout le monde en parle car j'ai beaucoup de difficulté avec le concept. On cherche la controverse à tout prix et ça m'agace.

Par contre, j'ai entendu parler de l'émission par mes collègues le lendemain. Pour plusieurs d'entre eux, Marie-Sissi Labrèche a eu l'air vraiment étrange et stressante et je suis loin d'être convaincue que ça leur a donné envie de lire son oeuvre.

De mon côté, j'ai lu Borderline il y a quelques années et j'avais aimé un peu. L'intrigue m'avait plu mais le ton et la vulgarité du langage beaucoup moins... Je dois avouer que le film m'attire mais que j'ai un peu peur de retrouver ce qui m'a agacée dans le livre... On verra ce que je déciderai.

PS: Je suis vilaine et je t'ai taguée sur mon blog. :)