vendredi 18 avril 2008

SCOOP : Lauréat du Prix littéraire des Collégiens

J'ai un SCOOP*** beaucoup pour vous et un peu pour ma curiosité personnelle : Le lauréat du Prix littéraire des Collégiens est :

Catastrophes de Pierre Samson, Édition Les Herbes Rouges :

"Que doit faire un critique littéraire si le fruit de son labeur connaît un retentissement comparable à un cri dans le désert ? Ivanhoé McAllister croit avoir trouvé, sinon la solution, le baume idéal : laisser libre cours à son imagination. Or, s'il jouit soudain d'une attention aussi timide qu'inespérée, Ivanhoé doit en encaisser les dramatiques conséquences. Heureusement pour lui, il constatera qu'on se relève plus facilement de ces catastrophes si, le sort et la veulerie aidant, elles s'abattent sur autrui.

Une prose aux airs faussement désinvoltes portée par une narration espiègle et des personnages truculents, voilà ce que propose Catastrophes, un roman qui décoche ses flèches sur tout ce qui scribouille, grenouille et... cafouille dans le milieu littéraire. Se reconnaîtra bien qui peut!"
Je dis un ***scoop*** car j'ai fouillé le web, incapable d'en trouver une trace, j'ai appelé directement sur les lieux au Salon international du livre à Québec pour avoir l'information.

8 commentaires:

réjean a dit...

Je suis très étonné que ce soit ce roman qui gagne. J'ai un peu l'impression d'une victoire par défaut, étant donné un choix de finalistes assez discutable. De tous les blogueurs qui fréquentent votre site, Éric, Carole et moi-même, personne n'a aimé ce livre. Alors pourquoi les collégiens l'auraient apprécié ? Chose certaine, ça va sûrement ravir son auteur qui est aussi très estimé par Stanley Péan.

réjean a dit...

Permettez-moi de rectifier : Carole avait aimé ce roman. Par contre, je me réjouis que Boréal, qui avait trois titres en lice, ait mordu la poussière.

Venise a dit...

@ Réjean : J'ai fouillé quelques blogues et il était loin d'être gagnant dans les pronostics. Que j'aimerais entendre les raisons ! Si je me fie au porte-parole Jean-François Nadeau* ces jeunes étaient très articulés. *je ne suis plus certaine que ce soit l'auteur de la bio de Pierre Bourgault, semblerait-il qu'il y aurait deux Jean-François Nadeau dans le milieu.
Boréal doit être étonné en effet mais c'est une bonne maison d'édition, cela aurait été mérité non ?

réjean a dit...

Boréal, une bonne maison ? Sans doute. En tout cas, une maison qui a des moyens et qui prend beaucoup trop de place dans l'espace critique. Je ne crois pas que Boréal l'aurait mérité plus qu'une autre. Après tout, s'il y avait tant de titres Boréal parmi les finalistes, c'est parce que les critiques du Devoir, qui ont choisi lesdits finalistes, lisent prioritairement les titres de Boréal. De plus, ce n'était pas un concours pour la meilleure maison d'édition, que je sache.

réjean a dit...

Changement de sujet.
Je viens de voir les annonces de la SRC à propos de son nouveau jeu questionnaire La pyramide. Je me suis aperçu qu'il s'agissait de l'adaptation d'un jeu qui a été très populaire aux États-Unis dans les années 70 et 80. Je me souviens que je regardais cette émission pour apprendre du vocabulaire. Ma question est donc la suivante : avez-vous été choisie ?

Venise a dit...

Réjean, c'est effectivement l'ancienne formule du jeu un peu adaptée. Ils ne m'ont pas appelé, pas jusqu'à date. Ils ont été très vagues à savoir quand ils nous appelleraient ; mars, avril, mai ... ils ne savaient pas. Je suis loin d'être certaine d'être appelée. J'ai été malchanceuse, on m'a fait deviner des fleuves et des capitales. Comme j'avais de la facilité avec les mots courants, ils se sont rabattus sur ma culture "géographique" qui, j'avoue, laisse beaucoup à désirer. Et puis, je n'ai pas réussi à faire deviner "Laurence Jalbert" et mon partenaire de jeu n'a pas réussi à me faire deviner Gilles Vigneault ! Ce dernier, je n'en reviens pas encore, je suis restée accrochée au fait qu'il le disait chauve. Je cherchais un "vrai" chauve.

À la vitesse à laquelle tout ce jeu de questions se déroule, on a le temps de perdre la tête et ne pas la retrouver!

Venise a dit...

@ À tous ceux que ça intéressent, j'ai posé des questions à un étudiant qui a fait partie du jury au niveau local pour le Prix des Collégiens, il a un blogue littéraire (et autres sujets) et il m'explique un peu comment ça fonctionne. Il a son blogue et semble bien satisfait du choix.

Il a fait une critique de "La soeur de Judith" , qu'il a laissé sur un autre blogue et j'ai beaucoup apprécié sa manière très juste de défendre ce roman. Pour les curieux : maximejobin.over-blog.com

Anonyme a dit...

C'était vraiment intéressant. Je l'ai aimé la lecture