samedi 14 juin 2008

Je m'auto-tague


J'ai l'impression de m'auto-taguer car Jules se livre nous laisse le choix de prendre la tague ou pas. Et je la prends ! La source de la contagion taguale est liliba.

C'est qu'elle est facile. Simple. Rapide.

Attrape le livre le plus proche
Va à la page 123 (ou 23 si short book !)
Trouve la 5ème phrase
Et recopie les 3 suivantes
Tague 5 autres personnes

Je l'ai fait et je vais vous transcrire les 3 phrases bientôt, aussitôt que je me tais, en fait. J'ai envie de ne pas vous donner le nom de l'auteur. Bais oui, pourquoi garder les choses simples quant on peut les compliquer ?! Cependant, mes ...

... indices seront faciles. Simples. Rapides. Mais tout d'abord, je me tais et je vous laisse lire :
" Viens donc nous voir un de ces jours. Et puis Nicole a pris le téléphone et on s’est mis à bavarder comme si de rien n’était.
Georges s’est approché de la plaque de verre, s’est agenouillé et a pris une ligne de cocaïne, bloquant une narine avec l’index pour mieux se remplir l’autre "
Mes indices :
  • J'ai de la suite dans les idées
  • Pensez au roman que j'ai dû utiliser très très récemment, donc près de moi.
  • L'auteur est maintenant un écrivain riche et célèbre.
Qui est-ce ?
Je vous l'avais dit que ça serait facile !

9 commentaires:

Les tourneurs de page a dit...

Je vais le faire dans mon blog lolllllllll mais n'oubliez pas que j'ai une bibliothèque très garnie 8-)
A mon retour ce soir ....

JULES a dit...

Ben Venise, tu sais bien que je n'aime pas réfléchir trop longtemps!!! Nikolski?? Nicole-Nikolsky...

Venise a dit...

@ Les tourneurs de page : Vous n'avez pas répondu à la question !? Quel est cet auteur ? Jules, au moins, a essayé ...
@ Jules : Désolé, tu vas chercher trop loin. Pense plutôt que je dois avoir mon roman sous la main quand j'en parle car sinon, j'inverse les noms, inventes des s, personne ne se reconnaît ! Même dans ce cas-ci, Antoine Tanguay (un autre indice !)m'a écrit un courriel pour apporter à mon attention une erreur dans son nom... Tu l'as même lu ce roman ! Obligé ...

Latourneusedepage a dit...

marie-sisi labreche: bordeline, je prends une chance, c'est un langage québecois.

Lucie a dit...

Trop faf, comme disent les enfants... Poussière de rage,évidemment... ;-)

Venise a dit...

Lucie : Tu y es presque, je t'accorde la poussière. Donc, tu as 50 %.

Carole a dit...

Puisque tu devais remettre ton commentaire aujourd'hui j'essaie La peau des doigts ?

Lucie a dit...

Argh! Je me suis encore trompée dans le titre du livre et ai mis le titre de ma critique!!! C'est chronique chez moi avec ce livre... Évidemment, on parle bien de Parfum de poussière de Rawi Hage!!!

Venise a dit...

@ latourneusedepage : Sans trop me tromper, j'oserais dire que Marie-Sissi Labrèche serait bien surprise d'apprendre qu'elle est "riche et célèbre" , mon troisième indice.
@ Carole : Ton raisonnement est pas bête du tout. Par contre, encore là, même si je ne connais pas les finances de cette jeune auteure, je ne pense pas qu'elle soit riche et encore moins célèbre.
@ Lucie : En enlevant la "rage" pour la remplacer par du "parfum", tu y es tout à fait et comme tu as récupéré à temps (avant que quelqu'un d'autre utilise ton indice), tu as maintenant 100% !
Rawi Hage rentre parfaitement dans mes indices :
"J'ai de la suite dans les idées", il était le centre de mon dernier billet et le roman était à côté de moi puisque j'ai révélé dans mon billet que j'ai dû vérifier l'épellation de son nom.
Ensuite, avec la bourse de 160 $ il est riche (relativement, mais enfin, pour un écrivain c'est pas mal !) et célèbre avec la quantité de Prix gagnés, il avance sur la voie terrestre de la célébrité.