dimanche 13 juillet 2008

Est-ce qu’on se fait la leçon ?

La leçon de français, je veux dire.
Il y a toujours à apprendre avec elle. Elle porte bien son nom de vivante. Elle est si vivante, qu'elle me tient en vie. Il n’y a pas une journée où je me couche sans avoir appris un petit quelque chose à son sujet. Elle se révèle petit à petit, mot à mot, accent par accent.
Faisons un petit tour chez moi. Je prends mon bain à tous les soirs. Ça, c’est correct. Mais si je dis, regardez mon bain, comme il est spacieux … eh bien là, je me goure, je devrais dire « Regardez, comme ma baignoire est spacieuse. Et de un !
L’année passée, nous sommes revenus avec un magnétoscope tout neuf et Marc, patiemment, l’a connecté au téléviseur. Ça c’est correct. Mais si le même Marc veut le connecter dans la prise murale pour que ça paraisse que nous avons fait l’acquisition d’un beau magnétoscope neuf, eh bien, là on se goure, car il doit le brancher dans la prise murale et, non, le connecter. Et de deux !
Je ne sais pas si vous le saviez mais Marc et moi aimons décorer, comme bien des gens d’ailleurs. Ayant au-dessus de nos têtes, un toit "cathédrale", les pans de murs ne manquent pas et comme nous n’avons pas les moyens de s’acheter des tableaux de grands maîtres, pour tromper la nudité des murs, j’utilise nos plus belles photos et je les encadre. Je suis donc abonnée chez Omer De Serre où il se vend de jolis cadres. Ça, c’est correct, c’est linguistique et économique. Un appareil photographique performant, une famille photogénique et beaucoup d'enthousiasme font que nous possédons maintenant une belle collection de cadres sur nos murs. Et bien là, attention, le cadre est ce qui entoure la photo, on ne doit donc pas désigner l’ensemble cadre et photo par le mot cadre. Est-ce qu’on appelle cet ensemble photo et cadre "tableau" ? Là, j’avoue que je n’en ai aucune espèce d’idée. Le bulletin « Pour tout dire » de Jacques Laurin n’en glisse pas un mot, c’est pour dire qu’il ne dit pas tout !
Cet été, il ne fait pas très chaud, il faut donc parfois enfiler des bas sous nos sandales. Ce n’est pas correct. Et pas seulement parce que c’est laid ! Si j’ai les pieds qui commencent à refroidir et que je vais de ce pas enfiler mes chaussettes, alors là, en plein dans le mille ! Mais s'il vente très fort et que je suis une personne particulièrement frileuse, que mon mollet est frigorifié jusqu’aux genoux et si malgré l’été, je déniche une paire de bas dans mes tiroirs, alors là, tous les linguistes de la Terre crieront « Chapeau bas ! ».
Amusant n'est-ce pas ?
Maintenant, un petit test de connaissance, histoire de ne pas perdre (sa) connaissance ?
Au besoin, remplacez ou corrigez les mots en caractères gras :
1. Ces derniers cinq mois ont été un pur ravissement.
2. Cette tâche semble beaucoup trop fatiguante pour toi.
3. D'ailleurs, Jean-Paul siège sur le comité depuis trois ans.
4. Avais-tu remarqué ces superbes châles indigo en solde?
5. Ses cheveux châtains clairs...
6. Il s'agit, en fait, d'un fabriquant de jouets réputé.
(Adaptés de « Ma Grammaire », par Roland Jacob et Jacques Laurin, Éditions de l'Homme)
Réponses demain, à moins que quelqu’un ait tout bon ... ce qui risque fort de se produire.

18 commentaires:

Cuné a dit...

1. Ces cinq derniers mois
2. fatigante
3. siège au
4. Heu...indigoS ?
5. châtain clair
6. fabricant

Cuné a dit...

(Mais je ne suis pas sûre du tout de moi, là !!!....)

Venise a dit...

Cuné : Il n'y a qu'une faute Cuné, je ne dirais pas toute de suite laquelle pour laisser la chance aux autres de se tromper eux aussi ;-)
Bon "14 Juillet" à vous tous, j'espère qu'il fait beau par chez vous et que vous en profitez pour célébrer !

Latourneusedepage a dit...

1. Ces cinq derniers mois
2. fatigante
3. siège au
4. châles INDIGO (adjectif INVARIABLE, de la couleur de l'indigo, allez voir la définition dans le dictionnaire)
5. châtain clair (invariable)
certaines couleurs sont invariables sauf les exceptions: ex: des robes bleues s'accorde
Il y a pleins de règles sur les couleurs dans la grammaire, il faut vérifier si on est pas sur.
6. fabricant (celui-la j'ai hésité puisque j'ai pensé que c'était un anglisisme, j'aurais remplacé ce mot par marchand de jouets) mais comme il existe dans le dictionnaire 2008 ...

Maxime a dit...

Je m'essaie :

1. Les cinq derniers mois (même si je sens que, ce qui cloche en fait, c'est qu'on ne puisse pas dire qu'il y ait cinq derniers, puisqu'il ne peut y avoir qu'un?)
2. épuisante
3. siège au comité
4. ces superbes châles couleur indigo
5. châtain clair (couleur composée!)
6. fabricant

Maxime a dit...

J'avais pas vu le AU BESOIN!

Je change donc pour :

1. Les cinq derniers mois
2. épuisante
3. siège au comité
4. indigo (reste pareil)
5. châtain clair
6. fabricant

Les tourneurs de page a dit...

fatigante, existe dans le dictionnaire, je l'ai cherché 8-)pas de u parzemple ....

Les tourneurs de page a dit...

ma plus grande hésitation c,est: siège sur, pas sure que ca se dit, je crois qu'elle est là l'erreur ...
mais je sais pas par quoi changer ça.

Je laisse comme ca, la première idée la meilleure. Intuition féminine.

Les tourneurs de page a dit...

Oups, je change pour: siège au comme dans ma première réponse.

Venise a dit...

À tous ceux qui ont participé : Eh bien, avec cette dernière affirmation "siège au", Les tourneurs de page a tout bon.

Beaucoup d'hésitations mais c'est en bout de ligne que ça compte ! FÉLICITATIONS !

Les tourneurs de page a dit...

yo merci lollllllllllll
C'est en fouillant dans les livres de référence qu'on finit par trouver. Et j'ai fouiller, parce que la mémoire oublie (surtout les règles de grammaire). Et ça ne m'empêche pas de faire quand même des fautes ... :)

Les tourneurs de page a dit...

fouillé lol

Maxime a dit...

Châtains clairs, c'était un erreur aussi non?

Venise a dit...

@ Maxime : Tu as tout bon, excepté que tu as remplacé fatiguant par épuisant quant à il fallait tout simplement ajouter un "u" à fatiguant. Donc, tu as le châtain clair.

Maxime a dit...

Ah d'accord, je pensais avoir compris après avoir donné ma réponse qu'il n'y avait qu'une erreur sur les 6! J'ai eu peur,hihi.

Danaée a dit...

Hihi!
Moi je passe en retard et je viens fouiner, sans avoir fait l'effort de chercher!
Chouette exercice, Venise! Ça entraîne une bonne participation!
Bravo aux participants!

pgluneau a dit...

Coucou Venise!!!

Je n'ai lu ni ton blog du jour suivant, ni les réponses laissées par les 16 premiers répondants: tu connais mon intégrité proverbiale!!!

Pour le quiz, j'irai donc avec:
#1- Ces cinq derniers mois
#2- fatigante (un G devant un a fait déjà le son GA, pas besoin du U)
#3- Ici, je crois fortement qu'on ne peut pas «siéger» sur un comité... mais je ne vois pas ce que je mettrais à la place... Je m'essayerai avec le simple «est membre du comité».
#4- Je crois que indigo est correctement écrit
#5- châtain clair s'écrit sans S, comme toutes les appellations de couleur composées de plus d'un mot
#6- Je suppose que c'est fabriCant, car c'est le nom et non le participe présent, mais j'avoue que je ne suis jamais trop sûr de quand mettre l'un ou l'autre.

J'aime beaucoup ce blog du 13 juillet: tu m'en as appris, notamment sur la différence entre brancher un appareil et le connecter, que je croyais être un anglicisme toujours impropre. Toutefois, j'y ai aussi remarqué un petite erreur de structure que tu utilises à l'occasion, surtout quand tu parles de Marc et de toi, et j'aimerais t'en faire part. Tu dis: «et comme nous n’avons pas les moyens de s’acheter des tableaux»... Tu devrais, dans ce genre de phrase, utiliser le pronom réfléchi NOUS: «et comme nous n’avons pas les moyens de NOUS acheter des tableaux». Et voilà!

J'ai hâte de voir mes résultats au miniquiz. J'espère avoir au moins 4/6!! Et j'ai bien hâte d'aller faire notre petite saucette estivale à Eastman.

Gros bisous!
XXXXXXX

Venise a dit...

@ Pierre-Greg : Tu as un beau gros 5 sur 6 et c'est le siéger "au" comité (tout simple hein ?) qui t'a volé un point.
Et pour ce qui est du "nous" avec le "s'", je fais souvent cette erreur en effet. Parfois, je la corrige, d'autres non, c'est de l'ordre du réflexe ... un peu comme si je branlais dans le manche ; suis-je un "nous" ou un "je" dans un "nous" ... tout pour me mêler et te mêler !
Et puis, j'ai adoré l'exercice moi aussi et je vais en sortir un à tous les mois puisque c'est à ce rythme que je reçois le fascicule auquel je rajoute ma touche personnelle.