vendredi 22 août 2008

Récolte gaspésienne

Nous quittons la Gaspésie demain, emportant mille souvenirs et une pochette d’agates. J’emporte aussi trois livres étampés lus :  Le froid modifie la trajectoire des poissons, Une brève histoire de tracteur en Ukraine et Sans cœur et sans reproche.

Je suis incapable de rédiger mes commentaires de lecture d’ici. Mes idées sont gelées, même par pareille chaleur. Ne désespérez pas, aussitôt revenue dans mon pays ombragé d’arbres et de courants frais, les idées devraient se réchauffer et, j’espère, se bousculer au portillon (est-ce que ça paraît que je supporte mal la chaleur ?)

En tout cas, ce fût de très belles vacances, dépaysantes, étourdissantes d’espace et d’air de mer.
À bientôt !

4 commentaires:

Danaée a dit...

Bon retour, alors!
Normalement, Enthéos t'attendra chez toi!

Suzanne a dit...

Bon retour chez vous dame Venise.Au plaisir de lire vos derniers avis littéraires.

Danaée a dit...

C'est drôle, j'ai pensé à toi et à tes agates tout à l'heure. Je me suis acheté une nouvelle bague sertie d'une belle agate fossilisée. Très jolie... pour le lancement! :)

Venise a dit...

@ Danaée : Marc me dit que les agates fossilisée sont les plus belles, les plus recherchées. Le rêve pour le chasseur qu'il est. Pour le Lancement de ton roman Enthéos, je vais tout faire pour porter en pendentif une des agates cueillies par Marc à ce voyage-ci, et polie par un lapidaire de Percé. C'est une pierre chanceuse !