jeudi 20 novembre 2008

Encore des Prix !?

Oui, oui, encore des Prix littéraires ! J’ai comme tout à coup l’impression qu’il n’y a que ça au Québec des Prix littéraires. Mais avant d’entamer le gâteau, je souligne que le forum du Passe-mot sur le Prix littéraire des Collégiens est toujours ouvert et que s’y engouffrent encore des opinions fermes, à réfléchir et à discuter.

Je sais, ça ne fait pas très « scoop », presque de l’histoire ancienne, tellement un Prix en déclasse un autre mais il faut le dire, les Prix du Gouverneur Général ont été distribués

Ce qui me frappe ?
1. Marie-Claire Blais vient de le gagner pour la quatrième fois !
2. Jennifer Tremblay, La liste, catégorie Théâtre, avait soumis son texte à plusieurs maisons d’édition et à plusieurs reprises. Elle a fondé la très charmante maison d’édition La Bagnole, s’est auto-publiée, et la voilà gagnante du Prix du Gouverneur.
À retenir : on n’est jamais mieux servi que par soi-même et prière de ne jamais se juger comme écrivain par les refus des maisons d’édition. (photo du livre en en-tête, parce que le théâtre passe souvent inaperçu et les petites maisons d'édition aussi).

Grand Prix du livre de Montréal
Le ciel de Bay City de Catherine Mavrikakis
Deux liens, un descriptif et l’autre, plus subjectif.
Ce qui me frappe ?
Il est au menu du Prix littéraire des Collégiens.

Dans le cadre de la cérémonie officielle de remise des Prix du Québec ayant lieu hier (déjà plus à date, je suis !) Suzanne Jacob, poète et essayiste s’est vue décerner le Prix Athanase-David pour l’ensemble de son œuvre. Premier roman Flore cocon en 1978 et, depuis, 30 ans d'un parcours diversifié : romans, poésies, nouvelles et chansons.
Qui l’a connait et l’a déjà lue ? J’aime bien « rencontrer » un écrivain dans l’intimité de ses œuvres avant la consécration. Mais qu’on se le dise, les Prix, c’est important puisque ça y est, elle naît sous mes yeux et je vais maintenant porter attention à son nom et son oeuvre.

Deux prix importants pour La Mesure d'un continent : Atlas historique de l’Amérique du Nord 1492-1814 - Raymonde Litalien, Jean-François Palomino et Denis Vaugeois - chez Septentrion : Le Prix Hercule Catenacci 2008 et le Prix Marcel-Couture 2008

Et finissons en beauté par un APPEL À TOUS parce que c’est si beau les appels à tous. Chantal Guy et son blogue que j’aime tant (est-ce que ça paraîtrait par hasard ?) fait cette demande en vue d’un spécial Découvertes :
Parmi les écrivains qui ont publié cet automne, lesquels, selon vous, auraient mérité une meilleure couverture médiatique? […]. Certains en sont à leur deuxième, troisième ou quatrième roman, mais tombent souvent dans les crevasses de l’actualité, entre les écrivains établis et les nouveaux visages.
Il y a déjà des propositions sur la table, et en-dessous, c’est le temps de donner un coup de main à l’écrivain que vous avez aimé et qui est passé dans « les crevasses de l’actualité »

Et comme chacun sait, c’est parfois bien profonds, des crevasses d’actualité.

23 commentaires:

réjean a dit...

J'ai fréquenté l'oeuvre de Jacob à plusieurs reprises. C'est un prix bien mérité. Je suggère la lecture des titres suivants : La survie (nouvelles), Laura Laur (roman), L'obéissance (roman).

Je salue l'initiative de Chantal Guy. Il est temps que justice soit faite et qu'on sorte de l'oubli des écrivains qui ne sont pas des vedettes établies ni des auteurs de premiers romans. J'en connais plusieurs mais, comme ils n'ont pas publié cet automne, je ne les nommerai pas. J'espère que cette initiative sera reprise à chaque année.

Martin a dit...

Je suis très heureux du choix de Suzanne Jacob, d'autant plus qu'elle a sûrement encore quelques bons livres devant elle; même si ce prix souligne l'ensemble d'une oeuvre, c'est bien de soutenir des écrivains qui sont encore productifs. «L'obéissance» est pour moi un excellent, sinon un grand roman.

Venise a dit...

Vous êtes deux à me donner le goût de me pencher sur l'oeuvre de Suzanne Jacob.

Merci de vos suggestions, c'est apprécié.

Grâce à un Prix, je la lirai ... qu'on se le tienne pour dit !

Venise a dit...

Ah oui, il aurait été opportun de dire qu'il est temps ou jamais de faire preuve d'obéissance en lisant "L'obéissance".

C'est le fun de pouvoir se permettre un ton joyeux et badin !

réjean a dit...

C'est vraiment un livre bouleversant.

réjean a dit...

À propos du prix du GG en théâtre, j'aimerais préciser, sans certes rien enlever à la lauréate, qui est aussi la conjointe du comédien qui incarne Hercule dans Virginie (voilà pour le potin), qu'il se publie beaucoup moins de théâtre que de romans dans une année et donc que la compétition est beaucoup moins forte. Je suis quand même content pour cette petite maison d'édition.

(Avez-vous l'intention de laisser activée la modération des commentaires encore longtemps ? Remarquez que cela ne me dérange pas.)

Suzanne a dit...

C'est assuré que je vais lirer «La Liste». J'aime bien lire le théatre. Quand à madame Jacob, je vais obeir en me procurant «L'Obéissance».
Belle journée.

Venise a dit...

Réjean : Vous ne m'apprenez pas ce potin. Zut ! ... parce que j'aime bien les potins.

C'est vrai, ce que vous dites pour le théâtre. Par contre, je voulais vraiment attirer l'attention sur le fait que ce même texte théâtral a été refusé par les maisons d'édition et maintenant, il gagne devant ces mêmes maisons qui l'on refusé. Et il paraît, toujours d'après mes sources sûres que ce théâtre-là, est un genre de récit. Peut-être que l'auteure elle-même viendra nous en parler puisque j'ai envoyé un courriel aux éditions La Bagnole. Vous savez combien j'aime passer le mot ...

Et puis, pour la modération, je suis en réflexion. Pour le moment, ce qui ressort le plus de ma réflexion est un "La modération est de bien meilleur goût" (elle me tentait celle-là et vous m'avez tendu la perche !).

réjean a dit...

Votre nouvelle photo est-elle celle de la transfiguration ?

Venise a dit...

Réjean, je voulais que ça paraisse : les derniers événements m'ont transformée ! Un forum au lieu d'un blogue, ça marque quelqu'un, ça :-)

réjean a dit...

Est-ce à dire que vous avez désormais toujours cet air-là ?

réjean a dit...

Vous avez raison. La discussion sur le Prix des collégiens vous a mise sur la map. Votre blogue est devenu un incontournable en littérature québécoise. Pour la photo, cela vous donne un air de jeunesse. Garde-la.

Venise a dit...

J'espère que vous l'aimez cet air-là car en ce moment, c'est le seul que j'ai à vous offrir !

Mais demain, Marc et moi, mettons la main sur un appareil photo numérique, alors croyez-moi, je prédis que vous aurez de la difficulté à suivre toutes les têtes que je peux avoir ... et toujours sur les mêmes épaules !

Venise a dit...

Ah tiens, un compliment. Je le prends !

réjean a dit...

J'aime effectivement cet air-là. Mais j'ai bien hâte de voir les autres. Pour ce qui est de vos épaules, je sais qu'elles sont solides. Vous êtes certes une femme de mots qui a la tête sur les épaules. Je tiens d'ailleurs à vous féliciter pour la façon dont vous avez géré le forum sur le prix des collégiens.

Venise a dit...

Un autre compliment ? Mais je vais me faire un bouquet.

Mais, paraitrait-il, que le forum n'est pas encore mort. C'est ce qu'on dit ...

Laurence a dit...

Ah! Les crevasses de l'actualité!! C'est une idée encourageante que celle de Chantal Guy! D'ailleurs, je ferai "une tournée dans les crevasses" au Salon du livre (voir mon dernier billet sur la Caravane)... ;-)

Laurence a dit...

En passant: appel à tous!! On se croise au Salon du livre? On se donne rendez-vous? Venise, Danaée, Jules, Karine et tous les autres? J'amène mes exemplaires orphelins en quête de tables de chevet? ;-)

Venise a dit...

@ Suzanne : Je l'ai laissé passer celle-là, vous aimez lire le théâtre ? Moi, j'ai de la difficulté, je bouge trop en lisant. Je veux habiter tous les personnages, et c'est essoufflant. Et le pire, eh bien, c'est quand je commence à mettre la pièce en scène, assise dans mon lit.

Ce n'est vraiment pas de tout repos !

Venise a dit...

Laurence : Je te souhaite des parents adoptifs, autres que les amis. Beaucoup, beaucoup de parents adoptifs !

Et à demain pour le plaisir de se tâter l'énergie pour la première fois !

réjean a dit...

Je viens de lire La liste de Jennifer Tremblay et je suis vraiment perplexe. Pourquoi avoir donné ce prix prestigieux à un si petit texte anecdotique ? Il n'y avait pas mieux ? Ça m'a pris 20 minutes à le lire et sans doute que ça m'en prendra beaucoup moins à l'oublier. Je sais bien que lire du théâtre c'est ingrat, puisque le théâtre est fait pour être joué. Mais est-on vraiment dans du théâtre ici ? Pourquoi cette forme en vers libre ? Je veux bien croire que les écrivains sont là pour réinventer les formes, mais là encore... Bref, je n'ai rien vu de «théâtral» dans ce texte. Au contraire, je crois que l'auteur aurait dû avoir le courage d'écrire un vrai récit avec cette histoire.

Venise a dit...

@ Réjean : C'est l'ex-présidente des Correspondances d'Eastman qui m'a parlé de ce texte. Elle avait assisté à la remise du Prix et avait eu la chance de parler à l'auteure, aussi directrice des Éditions La Bagnole. Je me souviens qu'elle m'ait justement dit que cette pièce était un genre de récit, d'après le propos même de l'auteure.

Cela me permets d'apprendre que vous aimez lire du théâtre. Par contre, si vous dites que ça manque de théâtralité, c'est décevant. Et si je comprends bien votre propos, il aurait été préférable, ici, d'opter vers le récit, le pousser, l'approfondir, au lieu d'en faire une "fausse" pièce.

réjean a dit...

C'est bien ce que je pense, Venise. Comme «pièce» (remarquez les guillemets), je trouve ça très mince en plus. J'ai hâte que vous la lisiez pour que vous puissiez m'en parler. En fait, je lis parfois du théâtre, beaucoup moins que des romans, mais La liste m'intriguait à cause du GG. La pièce a battu Yvan Bienvenue, Carole Fréchette et Mouawad. Je reste très perplexe. A-t-elle déjà été jouée ?