dimanche 19 avril 2009

Bientôt la journée du Passe-livre

Baudelaire nous invitait au voyage, nous promettant ordre et beauté, luxe, calme et volupté, la Journée mondiale du livre nous propose d’imiter l’auteur des Fleurs du mal et d’embarquer pour ces contrées ou règnent l’imagination, l’aventure, l’esprit, l’audace et la poésie.

Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Chrystine Brouillet, porte-parole de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, le 23 avril. Et comme cette année, c’est un couple d’auteurs qui en portent la parole, Stéphane Dompierre n’en pense pas moins :

L’amour des livres devrait toujours être accompagné du désir d’en parler au plus grand nombre, de transmettre ses découvertes. C’est un art. Il faut savoir suggérer les bons livres, en faisant abstraction de nos goûts personnels. C’est aussi un exercice d’ouverture, d’écoute de l’autre. Le roman qui vous tombe des mains et vous incite au sommeil sera peut-être un chef-d’oeuvre pour votre meilleur ami.

Un livre ne se juge pas sur ce que l’auteur a mis dedans, ou même par ce que les critiques en ont pensé, mais par les émotions ressenties par ceux qui l’ont lu et aimé. Tant qu’un livre n’a pas trouvé son lecteur, il ne vaut rien.


Les livres peuvent aussi partir à la recherche de son lecteur, et c’est Venise qui ose l’avancer parce que l’initiative suivante la touche … et pour cause :

Le Passe-livre
Le principe de ce jeu est de déposer un livre dans un lieu public afin de susciter l’intérêt d’un lecteur qui se l’approprie, le lit et le dépose à son tour dans un lieu public, au bénéfice d’un prochain lecteur. Détails ici.

La journée 23 avril ...

... se souligne en grand et la couleur change avec la région. Pour le détail du détail c’est ici et sachez que la région de Montréal se divise par quartiers d’initiative. Et bien sûr, la ville de Québec foisonne d’activités pour sa vocation qui tend vers du plus en plus littéraire, foi du Maire (À quoi rêve le maire de Québec - Le libraire) !

Aussi l’Abitibi, la Montérégie, la Mauricie, la Gaspésie (on peut quasiment en faire une petite toune !) ... je ne les nomme pas toutes mais ici, il en manque pas une.

Et l’Estrie, c’est par ici ...
Évasion poésie et chocolat à North Hatley
Le poète Tristan Malavoy-Racine retourne dans sa région natale et se rend à La Chocolatière de North Hatley, le temps d'une lecture de poésie, suivie d'une discussion. Une courte performance musicale suivra. Le public est convié au Salon victorien pour un 6 à 8 poétique et chocolaté. Quelques passants peuvent également se prévaloir d'un forfait hébergement et poésie (4 chambres disponibles).

Librairie GGC
Rencontre littéraire avec Louise Portal.
Soirée intimiste et inspirante - 19 h 00.
1567, rue King Ouest, Sherbrooke

Les Correspondances d’Eastman
Café Resto Les trois Grâces (cuisine gourmande pour palais heureux)
338, rue Principale Eastman
Causerie avec Danièle Bombardier
Le roman des grands oubliés (que sont devenus nos grands écrivains ?) 10 h à 11 h 45

J’y serai. Je pourrais ensuite tenter de répondre (partiellement !) à cette question.
Ce sera aussi une manière de souligner le deuxième anniversaire du Passe-Mot.

2 commentaires:

Claudel a dit...

Bonne fête tout de suite avant que j'oublie. D'une lectrice qui ne vous lit que depuis deux mois!!

Venise a dit...

@ Claudel : C'est gentil de veiller ainsi à ne pas m'oublier ! Merci. Je prends, et j'espère que je saurais vous conserver comme lectrice :-)