mardi 2 juin 2009

Les Correspondances d’Eastman ... boîte à surprises !

J’assistais à la conférence de presse dévoilant les hauts lieux, noms, faits et gestes de la déjà 7ième Édition des Correspondances d’Eastman et, en partant, j’ai un problème. Comment faire pour tout vous dire ? Le mieux aurait été que vous y soyez, d’ailleurs, je défis quiconque d’y assister et de ne pas avoir le goût de participer à cette fête de la littérature. Je pourrais dire de la lettre, je m’abstiens. Je prends pour acquis que tout un chacun sait qu’on peut s’installer dans les chambres ou jardins (douze cette année) et écrire une lettre à qui on le désire, en autant que ce soit sur la planète Terre. Timbre, enveloppe, facteur tout est pris en charge, en autant que vous achetiez votre stylo qui, cette année est biodégradable avec à son capuchon une semence de pin gris (non mais !). Si votre plume se sent aussi alerte que verte, quand elle est défiée, sachez que le concours de La Poste Restante vous est toujours offert, supervisée par l'écrivaine et formatrice, Denise Neveu.

Passons au côté social, celui qui fait qu’à la clôture de l’événement, on se sent plus riche. Cette année, nous sommes gâtés au-delà de toute espérance : Danièle Bombardier (porte-parole médias), Marie-Claire Blais, Serge Bouchard, Nicolas Dickner, Dany Laferrière, Louis Hamelin, Marc Lévy, Catherine Mavrikakis, Michèle Plomer, Francine Ruel pour n’en nommer que quelques uns. Avez-vous remarqué ? Ça saute aux yeux pourtant ... que Marc Lévy est chanceux d’être si bien entouré !!!

Et que dire de ces précieux messagers, à commencer par notre intense Chloé Ste-Marie, la muse du spectacle d’ouverture, et une mention toute spéciale au concert intime avec Bïa à l’Église du village. Pascale Buissières, Daniel Gadouas, ces talentueux porteront la parole via l’émotion d’une correspondance dense entre la dramaturge new-yorkaise Helen Hanff et un libraire londonien, 20 ans de lettres tirées du roman 84 Charing Cross Road. Je vous en mets plein les yeux, n’est-ce pas ? Je vous entends d'ici me dire, n’en jetez plus la cour est pleine !

Justement, en parlant de cour, il a été remarqué que les amoureux des jardins d’écriture aiment les jardins tout court ... La Société d’embellissement du village d’Eastman (SEVE), et c’est une première cette année, nous amène dans 8 jardins privés. Moment idéal pour s’inspirer (pas encore de droit d’auteurs sur l’œuvre paysagiste !) et qui sait, échanger des trucs.

Je ne vous ai pas encore parlé de ce qui, personnellement, m’intéresse au plus haut point : les Cafés et spectacles littéraires. Évidemment, les thèmes tournent autour du très vaste « NOS AMÉRIQUES », l’enseigne de la 7ième édition. Mon expérience me fait avancer, qu’importe le thème, les écrivains apportent un angle nouveau, ça saute aux oreilles que ce sont de grands voyageurs devant l’éternel. Voyage aux quatre coins de votre tête garanti !

Et l’écran lui ? Je veux dire le grand, rien pour lui ? Eh bien, aux Correspondances, ils ont des contacts ... avec Stephan Bureau, par exemple. J’ai manqué l’émission Contact avec Dany Laferrière, celle avec Mario Vargas Llosa aussi, plusieurs m’en parlent encore. Qu’à cela ne tienne, (j’ai 2 mois pour développer le don d’ubiquité !), je pourrai me reprendre. Vous aussi. Et Victor-Lévy Beaulieu, l’avez-vous manquée celle-là aussi ? Rien de plus normal. C’est un « Contact » inédit pour vous qui serez à Eastman. Et ces projections sont gratuites, alors profitez-en pour vous projeter aux Correspondances de Manosque.

Quand je pense que je ne vous ai même pas encore parlé de l’entrevue de Francine Ruel avec Marc Lévy. Vous allez voir qu’on a le sens du partage ici. Pensiez-vous que Francine Ruel allait le garder juste pour elle (qui la blâmerait d’en avoir eu l’idée !) ? Eh bien non, elle est bien trop généreuse pour ça ! Elle offre son entrevue aux yeux de tous sur la scène du Théâtre La Marjolaine. Vous apprécierez sûrement son idée d’offrir une boîte pour vos questions.

À la conférence de presse, Francine Ruel nous a donné une idée de certaines questions ... hum, ça promet ! Je vous assure que monsieur Lévy ne s’ennuiera pas. C’est qu’elle a la répartie flamboyante cette colorée dame très aimée du public. D’ailleurs, à la demande générale, elle donne de nouveau un atelier d’écriture, lequel a eu beaucoup de succès l’an passé.

Et en passant, un nouvel atelier cette année, et ici j’emprunterai l’expression de la revue littéraire Entre les lignes - un signe des temps ! – offert le jeudi, une initiative pour démystifier le blogue. Donné par qui ?

Venise

P.S. Incapable de tout vous dire, je vais vous revenir, aiguillée peut-être par vos commentaires ou questions. En attendant, une visite sur le site des Correspondances d’Eastman devraient un peu apaiser votre hâte. Vous en apprendrez plus long sur la première édition de "Lettres from Knowlton", Les Correspondances d'Eastman à Knowlton, le 1er et 2 août 2009.

19 commentaires:

Line a dit...

Bonjour Venise ! Merci de ta présence ce matin. Je sais que Danièle a parlé de Louis Hamelin et je peux te confier un secret : c'est lui qui donne un lift à Joséphine Bacon pour la rencontre animée par Jean Sioui. Mais il se fera peut-être discret. Pour le moment, Robert Lalonde et Serge Bouchard seront à table avec Joséphine. À suivre !

Venise a dit...

Bonjour Line ! Louis Hamelin peut bien se faire discret en tant qu'homme si ça lui chante, mais en tant qu'écrivain, je ne lui donne pas cette permission :-).

Merci du secret. Je n'en parlerai à personne bien sûr.

Trader a dit...

Si je devais y aller, ce serait pour serrer la main à Serge Bouchard.

Son travail est stupéfiant. Je suis un fan fini de M. Bouchard.

Complètement incurable.

Sa saison à la SRC va recommencer sous peu. Les dimanches soirs seront un véritables délices.

s.gordon a dit...

Faudrait pas manquer de voir entre les lignes alors! ;)

Beo a dit...

Quelle chance tu as chère Venise d'avoir tout ça à portée de main!

Vraiment, si j'étais pas loin: j'essaierais d'en manquer le moins possible tellement tout est attirant et intéressant!

Bande de chanceux! ;)

Venise a dit...

@ Trader : Je le connais peu, Serge Bouchard mais le voilà chaudement recommandé. Je vais porter une attention particulière à sa causerie dans un Café que j'espère toujours la Terrasse du Théâtre La Marjolaine (mon endroit préféré !).

Aussitôt que je vais en connaître le jour et l'heure, je vais même m'organiser pour te le faire savoir. Sait-on jamais, tu te laisseras peut-être tenter pour une escapade dans les Cantons de l'Est...rie !

Venise a dit...

@ Sandra : Il faut être attentif pour lire entre les lignes. Parce que si on y pense bien, il est même difficile de lire la ligne. Tu vois, n'aurait été d'Amélie, l'adjointe à la réalisation des Correspondances, je n'aurais probablement jamais lu ma ligne et m'aurait échappé mon heure de gloire dans cette très belle revue littéraire !

Venise a dit...

@ Béo : Chanceuse ? Mets-en ! Même si j'ai aidé ma chance, puisqu'une des raisons de mon déménagement de Montréal à Eastman était la tenue des Correspondances d'Eastman.

Beo a dit...

Comme je te comprends d'avoir choisi ce lieux de culture. Ton billet m'a rappelé aussi que le Théâtre de la Marjolaine était par là!

Serge Bouchard est bien le co-auteur de: Lieux communs? (question pour Trader ou tout autre personne qui sait)...

Venise a dit...

@ Béo : Le Théâtre La Marjolaine est tellement par là que de mon balcon tu allonges le pas de 300 mètres, et tu es à la billetterie. À mon premier été ici, voici 4 ans, j'y ai d'ailleurs travaillé.

Jules a dit...

Mon Entre les lignes vient de rentrer et je viens de tomber sur toi en page 5!! Si j'avais été en vacances, tu peux être certaine que j'aurais été parmi l'audience!!

réjean a dit...

Votre maison est à côté du théâtre La Marjolaine ? Eh bien, si l'envie me prenait de me rendre à Eastman cet été, pourrais-je aller cogner à votre porte ?

Venise a dit...

@ Jules : Chanceuse, tu es abonnée ! Je l'ai été un an et puis maintenant, le montant de l'abonnement sert à l'achat d'un livre. Il faut faire des choix dans la vie ! Mais je ne dis surtout pas "Entre les lignes", je ne boirai plus de ton eau ! J'aimais bien.

Cela aurait été plaisant que tu y sois, mais j'ai bien peur que je ne t'aurais pas appris grand chose. C'est vraiment un atelier de base pour néophyte.

Tu es sûrement en congé la fin de semaine du 8-9 août par contre ...

Venise a dit...

@ Réjean : Bien sûr ! Marc et moi, cela nous ferait un énorme plaisir. Avertissez-moi par courriel (dans mon profil), et je vous dis le truc pour vous y rendre. Il y a le Chemin du théâtre coupé en 9 rues (c'est très pompeux, ce sont des chemins, pas des rues !) et je suis sur une d'elle !

C'est une pièce avec seulement des femmes sur scène cette année. Des premières de classe.

Trader a dit...

Venise, si tu veux avoir un aperçu de son travail d'anthropologue vulgarisateur AAA, va voir ce lien où sont répertoriés les enregistrements des émissions "De remarquables oubliés".

J'ai une attirance marquée pour les Canadiens-français qui ont fait leur marque en dehors du Québec au XIXe siècle. Quelques maires francophones de Los Angeles par exemple ou encore quelques fabuleuses têtes brûlées ou encore George Drouillard, l'homme clé de l'expédition Lewis & Clark...

http://www.radio-canada.ca/radio/profondeur/remarquablesoublies/accueil.html

Trader a dit...

@ Beo,

je crois bien que oui.

il a aussi le bestiaire avec feu Bernard Arcand.

pas lu, toutefois.

Venise a dit...

@ Trader : Ça a l'air bien fait. Pour mettre en lumière des revers de l'histoire, des films radiophoniques ! Parfait pour faire travailler notre imaginaire. On a pas l'image toute cuite dans la tête.

Je vais essayer de ne pas oublier ces remarquables oubliés.

Heureusement que l'on peut se reprendre sur le web parce que samedi 19 h 00 ...

Beo a dit...

Pour Trader: oui c'est ça. Je suis une inconditionnelle de son travail moi aussi. Il a le don de remettre les choses en perspectives.

Je crois que j'ai aussi lu les épopées des canadiens français-appelés comme ça dans le temps-, qui ont vraiment fait leur marques aux US. Je trouve ça hyper intéressant.

Frisette a dit...

Après avoir vu que tu partipais à cet événement dans mon Entre les lignes, je passe te voir afin d'en savoir plus.

À lire tout le contenu du festival, je crois bien que j'irai y faire un tour cette année, pour la première fois. Il y a trop d'activités tentantes!