mercredi 4 novembre 2009

Dé-Chiffrer

Je suis prêt à conquérir Montréal !
À tout seigneur, tout honneur, clamons-le haut et fort, Dany Laferrière a remporté le Prix Médicis. Ce n’est pas rien, ça fait 43 ans que cet honneur accompagné d’une bourse importante de 47,000 $ n’a pas été gagnée par un Québécois. La dernière fois, c’est Marie-Claire Blais avec une Saison dans la vie d’Emmanuel.

Heureusement que Dany Laferrière n’a pas écouté sa lassitude en 2001, année où il a avoué sa tentation d’abandonner l’écriture. Est-ce le fait d'en parler qui a été bénéfique, lui retirant un peu de pression, mais le fait est qu’il a pondu 5 livres depuis !

J’ai déniché une vidéo où l’écrivain fait la leçon – et la démonstration - dans une entrevue d’environ 1 minute qu’il faut absolument frapper l’imaginaire pour ne pas passer inaperçu, discours qu’il termine par un « Je suis prêt à conquérir Montréal ! ». Eh bien, j’espère qu’il est maintenant prêt à conquérir le monde !

Verre trempé
Ma curiosité a été piquée en lisant ce qui suit : « La BaNQ est actuellement aux prises avec un déficit accumulé de 3,7 millions de dollars. La perte inattendue de lames de verre dans les premiers mois et des manques dans la gestion de la masse salariale ... » La perte inattendue de lames ? dit en ces termes, ça m’a paru un peu bizarre. J’avais entendu parler de ce bris de lames mais delà à creuser un tel trou dans un budget. J’ai cherché et j’ai compris. Pourtant, à prime abord, 12 lames sur 6200 tombées sans que personne ne se coupe, il n’y a pas de quoi verser un torrent de larmes, encore moins se ruiner, mais ceci est sans compter le paramètre de sécurité. Celui-ci comprend des marquises, une clôture et des arbustes denses ! Comptons qu’en 2015, cela ne sera plus nécessaire puisque c’est le temps nécessaire - 10 ans - au verre trempé pour se stabiliser. Si j’étais une animatrice de l’émission « La facture », je demanderais : combien ce permanent paramètre de sécurité a-t-il coûté ? ... Je vous le donne en mil : 750.000 $

Une Recrue de 19 ans
10 rédacteurs de La Recrue ont décidé que, quelque soit le nom du lauréat, en janvier, nous nous penchions sur la lecture du Prix Robert-Cliche. C’est finalement une jeune femme de 19 ans, Olivia Tapiero qui a gagné avec « Les murs ». Elle sera notre Recrue de janvier 2010.

Le livre, une affaire de famille
Dans 14 jours s’ouvrira le 32e Salon du livre de Montréal avec en tête la famille « Le livre, une affaire de famille ». Le Salon célèbre le 100e anniversaire de naissance de la grande Gabrielle Roy et le 50e anniversaire de la mort de l’indémodable Boris Vian. Vous voulez encore plus de chiffres ronds ? 10 invités d’honneur, 10 Prix littéraires décernés pendant le Salon. Ça fait pas mal d’écrivains sur les dents ! Un de ces Prix, le Grand Prix du Public, très important à mon sens car reflétant le goût des visiteurs (qui votent sur place), et des acheteurs, étant donné que les nominés sont cueillis parmi les meilleurs vendeurs recensés par l’Association des libraires du Québec. Un tonitruant bravo à Michel Rabagliati qui est du nombre pour son excellent « Paul à Québec » de La Pastèque. Et quant à parler de La Pastèque, je connais un bédéiste – MARSI - qui sera de l’autre côté du kiosque cette année pour offrir les dédicaces de Miam miam fléau :

Samedi 21 novembre : 17 h à 18 h 30
Dimanche 22 novembre : 15 h 30 à 17 h 00

2 commentaires:

Trader a dit...

Ça m'énerve que le gouvernement impose des compressions budgétaires à la BNQ, en raison de son déficit.

Qd un tel service est gratuit, il ne faut pas s'attendre à des revenus autres que ceux que le gouvernement leur accorde.

Surtout qd on voit l'incurie générale de ce même gouvernement dans bien d'autres domaines.

Ils ont le volant à eux tout seuls et ils ne savent qu'en faire...

Karine:) a dit...

Nous nous verrons certainement au salon du livre, alors!! J'imagine que j'y serai encore samedi, à l'heure des dédicaces de Marsi! :)