jeudi 24 décembre 2009

Merci aux Mères et Pères Noël !

Une autre tague, de Noël cette fois, et transmise par Karine :). Je réalise combien la tague est contagieuse. Alors, je me suis dit pourquoi ne pas profiter de cette pause littéraire pour y répondre, surtout que ça parle de courses de veille de Noël, de réveillon, d'imaginaire ...

Q : Nous sommes le 24, il fait froid, il pleut, il vente, il neige. Vous êtes dans les transports, sur le point d'arriver chez vous après une dure journée de courses de dernière minute. Enfer et damnation ! Vous vous apercevez du fait que vous avez complètement oublié le plat principal et le livre collector en édition ultra limitée dont vous rêviez depuis des mois et qui est sur le point d'être épuisé. L'ennui, c'est qu'il ne vous reste qu'une heure pour préparer le réveillon et que vous aurez tout juste le temps de faire l'une des deux courses. D'ailleurs, rien n'est moins sûr ! Et puis, il faut avouer que votre journée vous a achevé(e). Que faites-vous ?

R: J’appelle toute de suite mon Père Noël personnel sur le cellulaire, et je deviens deux. Ça s’appelle communément la vie de couple.

Q : Vous voilà enfin chez vous ou chez les personnes chez qui vous réveillonnez. Cette année vous avez décidé que l'oncle Fred ferait le Père Noël. Malheureusement, il vient d'appeler pour vous dire qu'il avait rencontré l'amour de sa vie à 80 ans et partait en Indonésie pour sa lune de miel, avec une dulcinée connue deux mois auparavant à son entrée en maison de retraite. Heureusement, vous connaissez des gens célèbres, acteurs, chanteurs, sportifs ou autres (morts ou vivants) qui se couperaient en quatre par amitié pour vous. Qui choisissez-vous pour jouer Santa Claus ?

R : Au risque d’insulter un ami, René, qui fait un des plus beaux « vrai » Père Noël que je connaisse, par ses yeux pétillants de joie et sa joue rebondie et rose, je ferai venir d’outre-ciel, le Capitaine bonhomme. Et tant pis pour ceux qui seront confondus dus dus dus dus .... HO HO, j’adore jouer des tours !

Q : C'est l'heure de distribuer les crackers (biscuits de fortune) je me demande ce qui est inscrit sur le vôtre...

R : « Vous aurez besoin de respirer par le nez – même bouché – pour rester calme pour arriver à Noël en même temps que tout le monde».

Q : Les enfants sont enfin couchés ! Après avoir bien bu et bien mangé, vous décidez de finir la soirée en beauté en faisant une petite séance de spiritisme. Vous commencez en riant bien, mais soudain le tonnerre gronde, la lumière s'éteint, une lueur bleue vaporeuse s'élève au dessus de la table et vous sentez quelque chose de froid et mou se poser sur votre épaule. Que faites-vous ?

R : Je suis d’une banalité sans nom puisque je défonce le tympan de quelqu’un en hurlant sur une note stridente. Tout le monde décampe, en se bouchant les oreilles, laissé à moi-même, je ris jaune foncé. Et pour finir, j’essaie d’atteindre l’interrupteur (de tourner en rond), et m’enfarge dans les pieds du snoreau qui m’a joué le coup du rouleau de pâte à tarte sur l’épaule.

Q : Et au fait, on pourrait connaître l'identité du fantôme, vrai ou farceur ?

R : Le bonhomme Pillsbury.

Q : Enfin vous voilà le 25 au matin et vous allez déballer les cadeaux qui vous attendent depuis quelques heures sous le sapin. Quel est le cadeau inespéré que vous ne pensiez jamais recevoir et qui est là, devant vos yeux ébahis ?


R : C’est dans une enveloppe enrubannée rouge, je l’ouvre, très intriguée, pensant peut-être à des billets en destination de Venise et je découvre ce que je n’attendais plus : une garantie d’un an sur mon enveloppe corporelle avec en bonus l’assurance d’un système immunitaire boosté, repoussant tous virus ou microbes, me donnant de l’énergie à revendre et à dépenser pour continuer à aimer tangiblement tout mon entourage immédiat : bloguesque, amical, familial ... et même planétaire !


JOYEUX NOËL ! À TOUS, EN COMPAGNIE DES PERSONNES QUE VOUS AIMEZ. Je vous souhaite pas seulement un échange de cadeaux, un échange d'amour.

N.B. : Comme la fête de Noël est une date qui expire en 24 heures, cette tague s'évanouiera d'elle-même le 26 à minuit et une.

2 commentaires:

Yvan a dit...

La tague est évanouie
et consommée en ce qui
me concerne parce qu'elle
vagabondera jusqu'à l'heure
fatidique.
Ce n'est qu'un jeu,
après tout.
Longue vie à toi,
Venise.

helenablue a dit...

L'amour lui ne s'évanouit pas, l'amour qui nous anime les uns et les autres ce soir là et tous les autres...
Avec toute mon amitié, belle fin d'année à toi chère Venise, à toi et tous ceux que tu aimes.