lundi 12 avril 2010

Mon salon du livre de Québec

Que de rencontres, et beaucoup plus nombreuses que prévues ! J’avais dressé ma liste d’auteurs et de numéros de kiosque, j’avais même étudié le plan pour concilier et enfiler efficacement les séances de dédicaces, j'ai vite réalisé que pour une rencontre avec le plaisir, je devais lâcher prise sur cette liste. Errer entre des périmètres délimitant une concentration de rencontres fortuites, c'est essentiellement ça un Salon. Ma première fut Ginette, une assidue du Passe-Mot qui m'a reconnue en ligne pour une dédicace sous la page de garde de « Tuer Vélasquez » de Philippe Gérard (pour Marsi !). Un exemple de rencontres parmi tant d’autres. Chose certaine, j’ai réalisé que je me ressemble ! Je me félicite de m’exposer virtuellement avec des photos qui ne sont pas maquillées, pas plus que moi d'ailleurs !

Chacun des livres que j’ai acquis s’accompagne d’échanges de mots déboulés avec la pressante conscience du temps qui manque parce qu'une personne derrière soi attend elle aussi ce précieux échange :

Ceci est mon corps – Jean-François Beauchemin
La fabrication de l’aube – Jean-François Beauchemin
Échanger quelques mots avec cet auteur avec qui je sens une rare affinité fait partie d’une promesse que je me fais à chaque Salon. Et je la tiens.

Le Champs des merles – Louise Poulin
Une poussée vers l’aventure. Tendre vers une auteure inconnue de soi, s’arrêter parce qu’elle sourit déjà au possible d’une rencontre avec un lecteur et parce que la plume sur le fond blanc de la couverture vous attire irrésistiblement.

Ben – Daniel Shelton
J’adore cette série de bandes dessinées sur un couple à la retraite occupé par ses enfants et petits-enfants. C’est une récréation jouissive, une relaxation qui me détend la bouche en forme de sourires. Je n’avais pas le premier (difficile à trouver) alors, aussitôt vu, aussitôt enfilé dans le sac !

Fol Allié – Patrick Dion
Incontournable détour pour cette nouvelle Grenouille bleue en même temps que cette envie du virtuel s’éclatant dans du réel, Patrick Dion étant omniprésent sur le net. J’ai d’ailleurs vécu le décalage « virtuel-réel » si vivement que je buttais sur mes mots, surtout au début. Un homme à la hauteur de sa simplicité et de son amour pour les gens.

Arabesques – Pierre Samson
Acquisition suite à une conversation avec l’auteur de La canicule des pauvres, Jean-Simon Desrochers (j’étais contente, il m’a interpelée !) où nous avons parlé de la maison d’édition Les Herbes Rouges, très souvent accolée à la poésie et qui publie pourtant du roman en quantité, et je suis sûre que J.S.D. rajouterait, en qualité ! Ce nouveau titre passe inaperçue jusqu'à date et j’y suis sensible. Ce sera tout probablement notre prochaine lecture à voix haute.

Un homme est une valse – Pauline Harvey
Choisi pour moi par Jean-Simon Desrochers ! Je me suis laissé conseiller par cet homme de qui se dégage une assurance en ses perceptions hors du commun. J’ai lu le résumé - après l’achat - sidérée de voir jusqu’à quel point j’ai maintenant hâte de lire cette histoire.

Deux cerises sur mon sundae : Miss Pissenlit et La corde à linge magique d’Andrée Poulin, pour mon cœur jeune fille et ceux de mon filleul et ma filleule. Nous avons cassé la croûte avec l’auteure qui ressemble à ses textes, intéressante et intense, la différence principale, elle a une voix et est plus vivante !

Je pourrais déclarer que le chapitre des achats est clos, ce serait sans compter les surprises et cadeaux à Marsi pendant qu’il dédicaçait Miam miam fléau. Des albums de bandes dessinées, dédicacées bien sûr, l’exemplaire de la revue Bazzart, spécial BD et même une reproduction d’une planche de la Fée Clochette de l’ami Loisel.

Mais je n’en dirai pas plus aujourd’hui, j’en réserve pour la Babillarde. Je termine par un cri du cœur, et en stéréo : Nous adorons la ville de Québec et les gens qui l’habitent !

Rajout le 13 avril ... j'ai tu le nom de personnes tellement importantes dans le but de ne pas trop m'étendre alors je les rajoute parce que ça a aucun bon sens de ne pas les mentionner :

Super échange avec l'auteur de La Recrue du mois : Martin Michaud
Sympathique et bref échange avec Hélène Simard à la direction Le Libraire
Les rieuses blogueuses : Karine:), Abeille, Emma
L'auteure d'Enthéos Julie Gravel-Richard - à consulter son très intéressant billet sur ses visites au Salon
Instructifs et fréquents échanges avec Sylvain Lemay, blogueur, professeur et initiateur de l’École multidisciplinaire de l’image de l’Université du Québec en Outaouais et critique à la revue Lurelu
Plusieurs auteurs de bandes dessinées, et si nombreux que je les garde pour La Babillarde.

Ouf ... je me sens mieux !

20 commentaires:

Virge a dit...

Wow c'est vraiment agréable de lire tous vos résumés. Je sens que j'ai vraiment manqué quelque chose cette année, j'aurais tant aimé y aller pour vous y croiser toi, Éric et Patrick Dion (entre autres). Je vais faire un saut au Salon d'Edmuston cette fin de semaine, mais je sens que ça ne sera pas aussi intense!

Ginette a dit...

Je crois qu'il faut vivre là le temps du Salon pour en apprécier toute sa valeur.
Moi, j'aurais bien aimé rencontrer Jean-François Beauchemin, je n'ai jamais trouvé où il se nichait.

Heureuse que vous ayiez apprécié votre visite.

Kikine a dit...

Ahh et bien je suis ravie de cette belle expérience à Québec !
Merci pour ce résumé !

Jules a dit...

Je suis franchement déçue de vous avoir manqués!!! En plus, une poussette dans les rangées c'est vraiment du sport!! J'ai rencontré Stéphanie Fillion, par hasard puisque je n'avais rien planifié cette année... elle sortira autre chose en solo bientôt.

Caro[line] a dit...

Ah, tu as quand même rencontré quelques Recrues ! Et pas Martin Michaud ? :-)

Venise a dit...

Virge : En plus, hier soir en me couchant (assez fatiguée je dois avouer), j'ai réalisé jusqu'à quel point c'est un résumé d'un résumé. Je compte corriger et en rajouter un bout aujourd'hui. Parce que j'ai aussi rencontré le très pétillant Éric, la chaleureuse Marie-Hélène Vaugeois (première rencontre). Un Salon vraiment effervescent, ça vaut la peine d'écrire juste pour y prendre part !

Venise a dit...

Comme c'est dommage Ginette que vous n'ayez pas déniché Jean-François Beauchemin. Pourtant, il était au stand de Québec Amérique, à ses heures. Faut dire qu'il y a de quoi s'asseoir et étudier un plan, sinon on s'y perd. C'est étourdissant aussi.

Encore une fois, extrêmement contente de vous avoir rencontré Ginette.

Venise a dit...

Kikine, je vais même rallonger le résumé car imagine-toi, j'ai aussi rencontrer la frétillante Karine:) et douce et attentive Abeille. Entre autres ... Je vais rajouter les noms parce que c'est vraiment trop incomplet. C'est sûr qu'une visite le vendredi, le samedi et le dimanche, c'est 3 fois plus propice pour de belles rencontres.

Venise a dit...

Jules : Il y avait tant et tant de monde dimanche, plein d'enfants, c'était très familial. J'avais de la difficulté à me déplacer avec mes 2 jambes, alors j'imagine qu'à rajouter 4 roues, j'aurai désespéré. Ton coquelicot aurait jamais autant vu de jambes déambuler devant lui ! Sais-tu le moment où cela a été le plus "déambulable", pareil à Montréal d'ailleurs, le samedi soir ! C'est à ce moment-là que ça se calme assez pour qu'il y ait quelque chose de paisible qui s'harmonise avec le silence du livre.

On va avoir l'occasion de se reprendre, j'en suis certaine :-)

Venise a dit...

Caroline !! Tu es une devine ! J'ai rencontré Martin Michaud, un homme extraordinairement sympathique et sa conjointe aussi. Je me suis tout de suite senti à l'aise avec eux. C'est comme si je les connaissais depuis longtemps. Bizarre.

Et comme je le disais à Kikine, rajoute aussi que j'ai enfin croisé Karine:) qui ne devait pas être là et Abeille, un beau moment aussi. Elles étaient accompagnées d'une Française dont je ne me souviens plus du tout du nom, malheureusement. Peut-être la connais-tu ?!

Salon foisonnant en tout cas.

Caro[line] a dit...

Ce que tu dis sur Martin Michaud ne m'étonne pas du tout. J'ai juste échangé quelques mots sur Internet avec lui et il a l'air d'être extrêmement sympathique.

Et la française que tu as croisée, c'est Emma !! Elle est en voyage au Québec et est allée au salon avec Karine et Abeille. Je suis contente aussi que tu aies enfin rencontré Karine !!! Moi, je la vois samedi, pendant 4 jours, à Berlin ! C'est incroyable que la blogosphère rapproche. :-)

ClaudeL a dit...

À lire la liste des auteurs et personnes rencontrées, j'ai l'impression que le Salon du Québec est plus fréquenté que celui de Montréal. Dans votre entourage en tout cas.

J'espère que les Correspondances d'Eastman sont plus "tranquilles" sinon, je ne réponds pas de ma présence. Faut dire que je suis plutôt période de solitude.

Je vous laisse vous remettre de toute cette effervescence.

Venise a dit...

Caroline : Merci de me rappeler le nom d'Emma. Je me souviens pourtant, en tout point, de sa figure, de son expression, de sa voix, mais pas de son prénom !

Caroline, j'avais déjà rencontré Karine, et à Eastman d'ailleurs. Nous avions formé un groupe à partir des personnes qui suivaient le blogue "Lecteurs québécois", brunché puis se balader, chacun et chacune sont venus chez moi, et c'est cette même journée où j'ai rencontré Carine avec qui j'ai gardé un contact et qui va venir aux Correspondances d'Eastman (Youpi !).

Venise a dit...

Claudel : Assurément que les Correspondances d'Eastman sont plus tranquilles. En voilà le charme d'ailleurs, la nature humaine déambule en pleine nature et il y a tant d'espace que nous ne réalisons pas que nous sommes plusieurs. Le silence et le recueillement côtoient la fête en toute harmonie. D'ailleurs, cette année j'ai entendu dire qu'on comptait ménager des îlots de tranquillité (pour écrire ou contempler) pour les personnes qui en sont friandes.

Caro[line] a dit...

C'est chouette tout ça !!!!

Patrick Dion a dit...

Merci infiniment pour ces mots. Ce fut pour moi une joie immense de te rencontrer et d'échanger quelques bribes avec toi. Merci d'avoir fait un détour par chez-moi et au plaisir d'une prochaine fois.

Suzanne a dit...

Merci pour ce beau partage dame Venise. De belles rencontres en effet.

Karine:) a dit...

C'était bien agréable de te croiser à nouveau!!! C'était en effet un très beau salon, juste un peu trop court à mon goût! Mais bon comme j'étais pas sensée être là... je me plaindrai pas trop!

PG Luneau a dit...

Moi, j'ai hâte d'en savoir plus sur le côté BD!! Est-ce que Miam miam fléau s'est bien «vendu»? Quels sont tous ces bédéistes rencontrés? Quelles sont toutes ces BD dédicadées reçues en cadeaux ou achetées? Qu'est-ce que c'est cette histoire de Fée Clochette de Loisel?!?!
Bref, j'ai hâte que la Babillarde se réveille!!

aBeiLLe a dit...

Je suis bien heureuse d'avoir eu la chance de te rencontrer! J'ai beaucoup aimé ma journée au salon, c'était une première à Québec!
Au plaisir de se revoir! :o)