jeudi 28 avril 2011

Ma dernière moitié de Salon

Ça fait un peu bizarre de revenir sur l’autre moitié de ma visite du Salon du livre de Québec à cette date, mais je vais le faire quand même. À prendre comme un aperçu de mes futures lectures. Évidemment, ce n’est pas que les livres à commenter manquent à l’appel (à l’appui, colonne de droite !), mais plutôt la clarté de mes idées. C’est connu que les sinus logent sous le front, non loin du siège de la machine à penser, et voilà que les miens enflent comme une grenouille voulant se faire aussi grosse que le bœuf.

Je vous invite à me suivre jusqu’au kiosque de La Peuplade (pas évident à trouver !). Je tenais à cueillir des mains mêmes de l’auteure, Sophie Bouchard Les bouteilles ... pour la soif ; Les bouteilles pour l’oubli ; Les bouteilles dans l’attente d’un signe de vie (tiré du site). Pourquoi ce roman ? À peine puis-je y répondre de la bouche de mon conscient. Peut-être parce qu’une histoire de phare tomberait à pic dans ma vie, peut-être parce que La Peuplade est une petite maison d’édition qui donne le goût d'encourager, ou peut-être parce que l’auteure est un lien facebook qui a su mettre l’emphase sur sa présence au Salon. Tout ça, et sûrement plus encore. Pour le « plus encore », faudrait que mon inconscient devienne conscient pour m'en parler.

Autre rencontre frappante, autant que joyeuse : Mylène Gilbert-Dumas et sa pile de flamboyants «L’escapade sans retour de Sophie Parent ». Cette auteure de Sherbrooke, il me tardait de la lire, depuis le temps que des proches m'en disent du bien. Je n’ai donc pas laissé longtemps le roman me brûler la main. À suivre bientôt, en autant que mes sinus collaborent !

Marsi s’est accroché les pieds devant l’étalage de Québec insolite et sa main aimantée a attrapé Monstres des lacs - Danielle Goyette. Saviez-vous qu’il est fasciné par cette monstrueuse et mystérieuse vie sous-marine ? Après maintes et maintes questions à l’auteure qui s'est fait un plaisir d’y répondre, il a décidé d’apporter le trésor à la maison. Il est d’ailleurs déjà lu. Il en dit que c'est une bonne source d’informations qui mène à d’autres infos - à googler. Par contre, une bible ou une brique aurait mieux étanché sa soif de savoir (me demande si ce n’est pas une soif de voir plutôt !).

C’est un peu de ma faute si Marsi s’est arrêté devant Samuel Leclerc. Mon regard s’était accroché au coup de crayon foncé et très défini de cet illustrateur. Quand je suis repassé, cette fois accompagnée de Marsi, j’ai porté à son attention son dessin. Marsi s’est approché, curieux .... et ça s’est terminé par un charmant portrait de Marsi dans l'album Parfum de lilas.

Pour le dernier, je n’ai pas de photo mais croyez-moi sur parole, c’est une dédicace de Francis Desharnais que Marsi a reçu à l’intérieur du tome 2 de la populaire bande dessinée Burquette.

Nous aurions aimé en faire plus. En quittant, nous avons même accepté l’étampe sur notre main, espérant qu’un regain d’énergie nous pousse à y retourner. Verrais-je le jour où j'arriverai à tout faire ce j'ai d'inscrit sur mon carnet du visiteur ? Jusqu’à date, ça ne m’est jamais arrivé. Voilà probablement pourquoi j’y retourne !

Avant de partir, j'ai surpris un auteur en mal de fans. Ça a quelque chose d'encourageant, ça veut dire que ça peut arriver à tous ... Devinez c'est qui ... Allez, allez ! Un aveu, je ne l'ai pas encore lu.

19 commentaires:

Pierre H.Charron a dit...

Patrick seul..Ca devait être 2 minutes avant la clôture ;)

Contre-Dieu est un roman bien spécial, assez unique même.

ClaudeL a dit...

Même les sinus bloqués, tu réussis à laisser se faufiler des mots d'un agencement surprenant, unique.
Il a fallu que j'agrandisse la photo pour lire le titre du livre: "Contre Dieu" et qu'ensuite Google me dise qu'il s'agit bien de Patrick Sénécal que je ne connais pas, mais dont j'entends beaucoup parlé depuis que je "blogue".
Prompt rétablissement!

ClaudeL a dit...

Zut "beaucoup parler".

Julie a dit...

Patrick Sénécal tout seul? Je ne le crois pas. Le gars qui dirigeait la file devait connaître la première personne et placoter, bloquant ainsi l'accès aux personnes derrière. ;)

anne des ocreries a dit...

Que voilà une belle journée chargée ! ça me rend vivant votre monde littéraire, et tout ce dynamisme est étourdissant !

CarnetJulie a dit...

Chère Venise,
Tes sinus te compliquent bien la vie c'est temps-ci !! Merci pour cette belle fin de tour du Salon...Je n'en crois pas mes yeux: Patrick Sénécal seul .... au salon du livre de Montréal à mon dernier passage il y avait une file aussi longue qu'un monstre marin serpentant dans l'allée(petit clin d'oeil pour Marsi :D)... Bon rétablissement et que les grenouilles retournent au marais :D

PG Luneau a dit...

VENISE!!!

Ton billet est vraiment chouette, et je suis content de l'avoir lu... mais je suis aussi très excité car devine quoi?!?!

Je viens de recevoir ma première demande de partenariat de la part d'une maison d'éditions québécoise!!!! Et pas n'importe laquelle: les 400 coups/Mécanique générale!!!! Celle-la même qui a édité l'album dédicacé d'un portrait de Marsi!!! Celle-là même qui édite notre Ben chéri!! Et l'Académie des chasseurs de primes, de Benoît Godbout, Michel Lacombe et Yanick Champoux, les amis de Marsi!!!

Il paraît qu'ils ont bien aimé ma critique de Horus! Je suis tellement content et fier qu'il fallait que je te l'annonce en priorité... même si le hasard des courriels et des blogues a fait que je l'ai écrit à Arsenul il y a cinq minutes. Alain ne le sait même pas, encore!

Merci à toi et à Marsi!! Tout ça est rendu possible grâce à vous, à votre amitié et à la foi que vous avez en mon oeil critique!! Merci merci merci!!! J'ai super hâte que tu te soignes, de manière à pouvoir venir faire votre petit saut chez nous (et chez Monet?? et dans ma classe??).

À bientôt! Je dois aller pondre ma lettre d'acceptation pour ce merveilleux partenariat!!

Hiiiiiiiiiiaaaaaaaa!!!!!!!!!!!

Venise a dit...

Même pas, Pierre ! En plein coeur d'après-midi ! J'en ai même douté que c'était lui.

Je crois t'avoir déjà dit que j'ai ce Contre-Dieu, il devra m'attendre car je l'appréhende. Je vais attendre d'avoir lu trois valeurs sûres avant de m'y risquer.

Venise a dit...

ClaudeL : Merci pour le compliment qui se prend toujours bien quand on se sent vacillante de l'esprit. J'ai dû réviser un peu plus qu'à l'accoutumée. J'avais peur que mon esprit me joue des tours, je n'y faisais pas pleinement confiance !

Venise a dit...

Julie : Même chose, je n'y croyais pas. Et peut-être que lui non plus en lui voyant la tête !!

Venise a dit...

Anne : Ah, les Salons, c'est une grande foire, un festival, un bazar, en tout cas, tout pour s'étourdir ! Et je ne donne pas ma place pour l'étourdissement, voilà pourquoi j'y reste si peu longtemps. Marsi est pire que moi, il est si étourdi qu'il ne sait où aller. C'est trop !

Venise a dit...

CarnetJulie : J'en ai conclu que le Salon du livre de Québec est l'endroit rêvé pour rencontrer les auteurs. Crois-le ou non mais j'ai aussi une photo (embrouillée) de Marie Laberge avec une seule fan, et une autre de Dany Laferrière avec un seul aussi. J'ai d'ailleurs failli les photographier juste avant qu'une personne se dirige vers eux, mais comme j'étais de l'autre côté d'un couloir, il y a plein de gens qui passaient devant mon objectif et j'ai manqué mon coup !

Venise a dit...

Pierre-Greg : C'est tellement beau l'enthousiasme ! Ils vont être bien servi Les 400 Coups parce qu'ils ont vraiment mais vraiment fait un bon coup en te suggérant ce bel échange de service ... de presse !

C'est une très belle maison d'édition. Je suis toujours charmée par la beauté et le côté abordable de leurs albums.

C'est digidou ! Et on va se voir bientôt, c'est certain. Il y a du Monet dans l'air !

Suzanne a dit...

Hon un «Contre-Senécal»!!On aura tout vu!
Merci Venise, très beau billet fort intéressant.

Venise a dit...

Merci Suzanne ! Je me suis senti un peu "mamarazzi" en prenant cette photo ;-)

amicalsupport a dit...

Le Salon du livre c'est important pour les gens de Québec. C'est un grand événement pour nous; pour les auteurs aussi, je pense. Cette année on aurait dit que c'était le salon des vedettes. J'y ai vu Joselito Michaud, Caroline Dumas, Stanley Péan; je me suis approchée du kiosque où était Eric-Emmanuel Schmitt pour lui voir la bouille de près, j'espère que je n'ai pas trop attiré l'attention en agissant ainsi, mais je n'avais pas de livre à faire dédicacer, je n'en ai pas lu d'ailleurs, pas que je me souvienne, mais ce n'est que partie remise, je succomberai immanquablement un jour ou l'autre; j'irai au salon de l'an prochain faire dédicacer mon exemplaire.

Arsenul a dit...

J'avais reconnu Patrick Sénécal. C'est encourageant pour tous ceux à qui ça arrive. L'An prochain, le salon du livre aura lieu en même temps que le 25e Festival de la BD. J'y serai!
Bon article, j'aime bien les photos!

Venise a dit...

Arsenul : Ça sent le gros succès déjà ce 25e anniversaire Festival BD. Tu n'es pas le premier que j'entends dire qu'il y sera, entre autres, un certain PG Luneau ...

amicalsupport a dit...

C'est à boire, à boire mesdames
C'est à boire qu'il nous faut.