lundi 9 mai 2011

Préliminaire - Prix des libraires

J’avais prévu de mettre en ligne la critique de « L’escapade sans retour de Sophie Parent » mais en captant ce matin l’effervescence du milieu du livre, j’ai opté pour qu’on salive de hâte avant l’annonce officielle, dans quelques heures, des lauréats du Prix des libraires. Il semble qu'il n'y a pas que les nominés ou lauréats qui l'abordent comme une fête. C’est la reconnaissance de 217 libraires (le nombre de votants cette année) qui vivent pour et par l’amour du livre.

Sous le protocolaire, on sent de la passion, ce qui n’est pas toujours le cas. Pour certains Prix, une personne mandatée remets une bourse en argent pour le principe bien vu d’aider l’écrivain, ce qui est bien différent de l’amour pour l’écrivain et sa création.

L’étalage est si bien présenté, que j’opte pour rappeler le nom des nominés par une photo prise à la librairie Vaugeois (cliquez sur la photo pour l'agrandir). Mais si vous voulez lire les titres en plus de les voir (!), passez sur le site de l'Association des libraires.

Place à la Jeunesse !
Cette année, se rajoute la section « Jeunesse » et c’est lors de la cérémonie prévue ce soir à 19 h 00 au Lion d’Or que sera dévoilée la liste préliminaire des 48 titres d’albums jeunesse de 0 à 17 ans.

Le nombre est impressionnant – 48 titres – comment se fait-il qu’il y en ait plus que dans le volet adulte ? Soulignons que comme pour les adultes, les titres se divisent en deux catégories Québec et Hors Québec, ce qui réduit déjà à 24 titres chacun. La différence va donc pour les trois volets qui départagent les âges : 0 à 4 ans - 5 à 11 ans - 12 à 17 ans.

Petite historique de cette nouvelle initiative :
**Créé en 2011 suite à un partenariat entre l’Association des libraires du Québec et Communication- Jeunesse, le Prix Jeunesse des libraires du Québec propose d’honorer des livres qui éveillent les sens et appellent la curiosité, des histoires de tous les jours, faites de rires et de peurs, des mondes imaginaires, qui transportent et font rêver. Il valorise en outre la mission du libraire : intermédiaire de choix entre le livre et le jeune lecteur – souvent à travers le parent –, le libraire contribue, par ses conseils éclairés, à initier les enfants et les adolescents à la lecture, à solidifier leur lien avec les mots, à provoquer des rencontres inspirantes, souvent marquantes. ** paragraphe tiré du communiqué de presse.

Restez à l’affût ! Dès ce soir, je vous donne les lauréats pour la section« adulte » et les 48 titres de la liste préliminaire, section « jeunesse ».

2 commentaires:

anne des ocreries a dit...

aïe aïe aïe ! quand ça va tomber, je serais au dodo, mais demain matin première heure, je bondis pour savoir ! à demain Venise !

Arsenul a dit...

Je n'ai lu que l'excellent Purge de Sofia Oksanen dans la section roman hors Québec, je trouve que la banque finalistes est toujours une offre de suggestion intéressante. je te relirai ce soir... tu sais créer le suspense!