mercredi 27 juillet 2011

Lire, entendre, voir

Est-ce que vous entendez parler des Correspondances d'Eastman ? Je l’espère, parce que c'est dans 6 jours !

Pascale Montpetit donne des entrevues, accompagnée de la directrice générale, l’efficace et toute simple, Line Richer. Elles sont belles à lire, à entendre et à voir. Si vous en n’avez pas encore eu l’occasion, je vous donne les liens pour découvrir leur tandem complice.

Si vous préférez commencer par les lire, un entretien est mené par Cristelle Lison pour Québec Spot Média, passez par ici.

Si c'est les entendre que vous aimez, voici une entrevue d’environ 7 minutes où la comédienne, Pascale Montpetit confie s’être offerte comme porte-parole, tellement elle aime l’événement pour y avoir participé en tant que comédienne ou spectatrice. C’est charmant de l’entendre s’exprimer sur le temps qui n’a pas le même rythme pendant cet événement. Et elle a raison, c’est bien vrai. Son enthousiasme lui donne la fébrilité d’une personne qui veut tout dire pour qu'on devienne aussi convaincue qu’elle l'est.

C'est beau lire et entendre mais si vous voulez les voir, voici une entrevue d’environ 7 minutes. C’est le moment de constater qu’un « 7 minutes » à voir passe plus rapidement qu’à entendre. Une occasion de réaliser que le temps est élastique, selon l'attitude du moment.

J’ai aimé cette remarque de Line Richer, pendant les Correspondances d’Eastman, nous glissons dans ce rythme propre à l’écrivain qui ralentit le temps pour observer ce qui l'entoure. Et grâce à cette habitude naissent personnages et histoires !

Quand on y pense bien, les Correspondances d’Eastman offre une occasion d'expérimenter l'équilibre entre son être introverti et extraverti. Les jardins et chambres d’écriture pour le recueillement, les spectacles, films ou causeries pour sortir de soi et aller vers l’autre. L’inspiration, puis l’expiration et ainsi de suite ...

1 commentaire:

anne des ocreries a dit...

Y a pas, ce blog est vivant ! la preuve : on y exerce ses sens et on y respire ! Ah, quelle bouffée d'oxygène !