jeudi 12 avril 2012

VRAC en stock

Qui est-ce ?
Je me revois jeune, je revois le grand ciel bleu au-delà des réservoirs d’essence de la Shell, je me souviens de mon amour des orages et du vent, de mon amour des chiens, de la vie et de l’hiver. Et nous pensions alors que nos mains étaient faites pour prendre, que nos jambes étaient faites pour courir, que nos bouches étaient faites pour parler.
C’était au temps des mammouths laineux
Pour les inconditionnels de ce grand philosophe conteur : Serge Bouchard. Venez entendre sa manière inimitable, sur le ton de la confidence. Il jettera un regard sensible et nostalgique sur son enfance, son métier d’anthropologue, sa fascination pour les cultures autochtones, pour celle des truckers, son amour de l’écriture.
Où ?
À la Librairie Monet - 2752, de Salaberry - Galeries Normandie - Jeudi 19 avril à 19h.
Réservations : annepascale@librairiemonet.com ou 514-337-4083

Librairie et bibliothèque les plus engagés
Pour l'initiative qui revient à tous les ans : Lecture en cadeau
Librairie Le Fureteur a versé plus de 1 000 $ à La lecture en cadeau grâce à la générosité de sa clientèle, mais aussi grâce au dynamisme et à l'ingéniosité de son équipe. En effet, pendant les Fêtes de l'an passé, les clients utilisant le service d'emballage cadeau de la librairie étaient invités à faire un don au profit de La lecture en cadeau. Cette belle initiative a permis de doubler les fonds amassés par rapport à l'an dernier.
Bibliothèque de Charlesbourg : Avec 234 livres amassés, cette bibliothèque de Québec, se classe pour une deuxième année consécutive en première place du palmarès des bibliothèques québécoises participantes à La lecture en cadeau! Et dire que la première année, seuls quatre livres avaient été recueillis!

Maison d’édition l’Hameçon
Dans le milieu cinématographique et théâtral, on parle de rôles anticastings. Un comédien qui a le physique de l’emploi de policier sera souvent appelé pour des rôles de détectives, de juges, de gardiens de prison.... Ça a tendance à user la créativité de toujours endosser les mêmes genres.

Eh bien, il en serait de même pour les romanciers. Pouvez-vous imaginer India Desjardins écrire à la manière noire « Massacre à l’exacto » ? Ou Patrick Senecal se lancer dans la chick lit pour les 11 à 15 ans avec Cupcake à la vanille ?

Ça brasserait les neurones ! La nouvelle maison d’édition L’Hameçon a eu ce courage, chaudement applaudi par Jean Fugère :
Enfin de l'audace, de la folie, de l'invention dans l'édition québécoise ! Enfin une nouvelle maison qui témoigne de notre identité débridée et de l'imaginaire décoiffant de nos auteurs !
J’ai seulement été déçu en lisant ceci .... mais, j’ai tout de même ri de bon coeur !

Plus sérieusement
Le Québec : territoire incertain des éditions Septentrion vient de se démarquer en remportant le 1er Prix de la Présidence de l'Assemblée nationale 2012. Comme le livre aborde des sujets chauds tels le Plan Nord, le développement de l'hydro-électrique au Labrador et les ressources pétrolières dans le golfe du Saint-Laurent, il est encore d'actualité.

Chronique au je
Je serai au Salon du livre de Québec samedi, déambulant dans les allées. Nous croyons que Marsi aurait le temps de terminer son Colis 22 mais, nenni. Faut dire que nous courrons après les subventions. Aujourd’hui par exemple, nous avons participé à l’émission Connivences. L'émission recommence début mai, je vous ferai savoir quel jour elle passera, promis. Présentement, je suis sous serment et ne peux dévoiler si nous avons gagné !

Connivences
Pendant que je me faisais maquiller, j'avais avec moi le roman «La chambre des ogres » . J'en ai parlé, un peu en bafouillant, mon idée n’étant pas encore très claire, et malgré tout, j’ai réussi à le "vendre". Cette dame, dont je ne sais même pas le nom a méticuleusement pris en note le nom de l’auteur Stéphane Choquette. Faut dire que ma crédibilité a grandi à ses yeux quand je lui ai révélé qu’un de mes auteurs préférés était Jean-François Beauchemin, elle qui avait lu tous ses livres dont son dernier Le hasard et la volonté. De la « vraie » littérature, déclare-t-elle, pas du téléroman.

@Voir Chez Venise
Dans mon dernier billet, Moisson mensuelle, j'ai abordé la question des services de presse que je reçois régulièrement. Cliquez, cliquez ... c’est mon salaire ! Je vais bientôt recevoir un chèque de 30.04 $ pour 6007 pages vues !

5 commentaires:

Jules a dit...

J'espère que tu feras le changement d'adresse car les nouveaux propriétaires n'auront pas le choix d'aimer lire!!! On va peut-être se croiser au salon du livre...

Suzanne a dit...

Quel vrac intéressant comme toujours d'ailleurs.

Danielle a dit...

30,04 $! Hum! Ça vous engraisse un rapport d'impôt, ça madame. :)

anne des ocreries a dit...

Ah, je suis contente que ça te rapporte un (petit) quelque chose !

Voilà du beau vrac bien touffu, bien dru, bien fourni !
Je suis contente que "la lecture en cadeau" soit bien lancée !

PG Luneau a dit...

«Oh! Tu as failli m'avoir, Venise! Heureusement que j'ai cliqué! Je serais tombé dans le panneau, sinon!»
signé : Arsenul

Mais non!!! C'est moi qui te joue un tour : c'est P.G.!!!! Et je ne sais pas si c'est parce que j'étais prévenu, mais je trouve que tu as mis de très bons indices, tant visuels que textuels...

D'ailleurs, je te joue un autre tour : c'est même pas vrai que j'ai cliqué!!! Je suis trop sûr du message que je trouverai en cliquant!! ;-)