vendredi 7 septembre 2012

De vrac en vrac

La langue de Stéphane Dompierre
Je trouve que l’écrivain Stéphane Dompierre a une manière bien à lui d’exprimer ses opinions, sans ambages, d’une langue déliée, pas en bois. Il n’essaie pas de ménager la chèvre, le chou, et le navet. Le voici survolté dans ce texte où l’écrivain Français en prend pour son rhume !
(Si vous ne souriez pas au moins une fois, c’est que vous êtes un auteur français)

Le plus important pour un libraire
Qu’est-ce qui est important, ultra important pour une libraire ?
Le travail des écrivains bien sûr ! Si les écrivains n’écrivaient pas, il n’y aurait pas de métier de libraire. Une libraire, Mariane Cayer de la Librairie Daigneault de St-Hyacinthe partage sa vision du travail d’un écrivain en la journée de la fête du travail. Texte amusant. Les lectures de Prospéryne un blogue que je viens de découvrir et que je vais fréquenter sporadiquement.

La lucarne à Luneau redessiné par Marsi
Les pigeons se sont envolés du Pigeonographe. Décidément, Venise & Marsi sont maintenant ailleurs : Marsi, à préparer son Colis 22 et à brasser sa Salade d’amphibie, Venise à sortir ses opinions Chez Venise, et à viser plus de régularité au Passe-Mot ! Tandis que PG Luneau, lui, persistait à signer d’abondantes critiques et quelques chroniques, toujours à partir de sa mini lucarne, en bas, entre deux pigeons envolés. Cela n’avait aucun sens, il fallait remédier à cette injustice !

Alors la voici – depuis le 3 septembre – sortie des limbes, cette Lucarne à Luneau redessinée par Marsi (conseil, descendez votre curseur jusqu’en bas si vous visitez les catégories). PG Luneau ne se contient plus de bonheur et d’extase devant le travail de Maxime Jobin, également le webmestre de La Recrue, qui a prêté main forte à cette résurrection.

Quand un commercial n’a pas besoin de pub
Fred Pellerin, un de mes idoles fait de la pub. Ça pourrait être triste qu’il se vende aux plus offrants. Mais non, pas du tout, c’est loin d’être triste, c’est tendre, instructif, et humoristique. C’est tout lui, quoi ! Qu’est-ce qui me prend de faire de la pub à de la pub ? Parce que c’est notre conteur national oui, parce que ce sont les mots, ses mots, nos mots et à cause du Petit Robert aussi.



12 commentaires:

anne des ocreries a dit...

HAHAHAHAHA ! Il a raison sur ce qu'il dit des écrivains français, Stéphane Dompierre, comme constipés du bulbe y a pas mieux, encore que j'en connaisse de bien rigolards, mais ceux-là sont chez les "petits" éditeurs, et ils font des livres, pas un personnage...:)))

Et longue vie à la lucarne à Luneau ! Quant à Fred Pellerin, on le déguste !

Sylvie a dit...

Et bien moi, je te dis MERCI pour cette pub de pub. Elle est top succulente. Je l'adore, ce Fred. :))

Julie GravelR a dit...

Contente de découvrir l'univers livresque de Prospéryne! Merci!
Chouette nouvelle que tu vises plus de régularité au Passe Mot. (J'essaie de revenir à Soleil d'encrier aussi...) Souhaitons-nous une bonne rentrée littéraire! Virtuelle... et réelle!
Bises!

Lyse a dit...

WOW , j'adore cette pub .... J'aime beaucoup Fred Pellerin ...

PG Luneau a dit...

J'adore ET le texte de Dompierre, ET la pub de Fred Pellerin!! Ils sont géniaux!! Donc, merci pour cette pub de pub, mais aussi pour la pub pour mon blogue!!! Tu es un amour de Big Relationniste!!

Suzanne a dit...

Je cite: «...pour la rentrée, lance-toi dans l’achat compulsif de romans québécois. Tu ne seras pas déçu. D’année en année, la qualité et la diversité de la production ne cessent d’augmenter.»
Comme il a raison le Stéphane ;-)
De la publicité notre Fred!!! Déjà pardonné.

Prospéryne a dit...

Merci beaucoup d'avoir relayé mon billet ici! Je viendrais également faire mon tour de temps à autre, qui sait? ;)

Lise pas de blogue a dit...

Fred Pellerin peut faire absolument tout ce qu'il veut en ce qui me concerne, il a mon absolution si j'ose dire...:) Par contre n'étant pas une fan de Stéphane Dompierre (il en faut pour tous les goûts, et si nous étions tous pareils ce serait plate à mourir!) je n'ai pas lu son texte.

Mais "La lucarne à Luneau" pique ma curiosité et j'y vais de ce clic!

Bonne journée Venise!

Lise pas de blogue a dit...

Venise,

finalement la curiosité a été la plus forte et je suis allée lire le billet de Stéphane Dompierre; je dois admettre qu'il a raison jusqu'à un certain point, mais mettre tout le monde dans le même sac c'est primaire et trop facile.

Il y a d'excellents écrivains Français (hommes et femmes) que j'aime beaucoup. Et si les écrivains de chez-nous sont en général plus sympathiques, plus accessibles il est vrai, nous avons aussi un lot restreint de prétentieux amoureux de leur nombril, rares heureusement. C'était ma petite montée de lait!

:)

Arsenul a dit...

De vrac en vrac sont mes billets préférés, on dirait un buffet où l'on goutte à tout. Bravo et merci!

Venise a dit...

Vous me faites tellement plaisir, tous, en appréciant mes VRAC à ce point. Je ne suis pas prête d'abandonner cette initiative :-)

Venise a dit...

@Lise pas de blogue : Euréka ! La curiosité a gagné pour le texte de Stéphane Dompierre !

J'aborde Stéphanie Dompierre comme un caricaturiste avec comme matière première les mots au lieu du dessin. Voilà pourquoi j'accepte facilement ses excès ... en restant convaincue que l'être humain est plus tempéré, disons.

Comme écrivain, il a un style léger et distrayant, il en faut puisqu'il faut de tout pour faire un monde d'écrivains !

Tu peux en avoir n'importe quand des montées de lait comme ça, c'est permis, je classe ça dans les opinions affirmées.