mardi 5 mars 2013

À vous la parole !

Comme je n’ai plus de voix (gros mal de gorge qui s’incruste), je vais vous donner la parole. J’étais allongée et tentais d’écouter « Plus on est de fous, plus on lit ». Même immobilisée, je n’y arrive pas. C’est une émission littéraire, coudonc ! Et je n’arrive pas à m’y intéresser. Probablement que certains segments viendraient me chercher, mais je n’ai pas la patience de tout écouter pour glaner cette potentielle substance. J’aurais dû m’en douter, le jour où l’animatrice a été reçue à Tout le monde en parle et qu’elle a peiné à nommer quelques titres québécois. Peiner, comme avoir chaud, parce que la question est ardue, indue, imprévue. Je comprends très bien que Plus on est de fous, plus on lit, ne se soit pas donné la mission du Passe-Mot, je ne lui demande pas ça non plus, mais de là à me sentir perdue quand je l’écoute. C’est peut-être moi, remarquez. Alors, voici qu’arrive la question, la première :

1. Écoutez-vous Plus on est de fous, plus on lit, à quelle fréquence et sinon, quelle est votre émission littéraire préférée ?

Question ultime : On vous confie la conception d’une émission littéraire à la télévision ou à la radio, qu’est-ce que vous offririez pour qu’elle VOUS plaise ? (ça peut être une petite idée, qui vous semble même banale, pas obligé de grands concepts mais vous pouvez également vous éclater, ça coûte rien !).

J’ai numéroté les questions pour vous donner la possibilité d’en choisir une, deux ou dix. Allez-y avec celle ou celles qui vous interpellent cependant, si vous avez un petit effort à donner, ce serait pour la Question ultime (ci-dessus), je l'apprécierais. Je suis aussi bien de vous dire pourquoi. tiens. MaTV cherche des projets d’émission et je réfléchis depuis longue date à une possibilité d’émission littéraire. Ça rallierait mes forces, car après tout, les micros ne m’ont jamais fait peur avec ma formation de comédienne. Je dis, les micros ne me font pas peur, excepté quand j’ai mal à la gorge !

2. Quel livre avez-vous abandonné dernièrement ?
3. Quel est le titre qui vous a jeté à terre en cette dernière année ?
4. Quel est le titre que vous convoitez ces jours-ci ?
5. Est-ce que votre budget « lecture » augmente ou diminue ?
6. Est-ce qu’il vous arrive de commander un livre à votre bibliothèque ? Sous question : est-ce que ça se passe bien ?
7. Est-ce que vous avez un libraire préféré (pas une librairie ... un libraire !) ?
8. Quelle est votre dédicace la plus précieuse ?
9. Qu’est le livre le plus esthétique qui vous soit passé entre les mains ? Sous-question : l’apparence d’un livre compte-t-elle et compte-t-elle encore plus depuis la venue du numérique ?
10. Aimez-vous donner un livre en cadeau ? Sous question : Si vous l'avez fait dernièrement, est-ce que ça s'est passé ?
11. S’il y avait un mot pour décrire le lecteur ou la lectrice que vous êtes ? D’accord ... une phrase.
12. Est-ce que vous vous arrêtez au nom de la maison d’édition d’un bouquin. Pour vous, ont-elles une individualité ou est-ce du pareil au même ?
13. Est-ce que vous aimez entendre parler un auteur sur le livre d’un autre auteur ?

 M E R C I !

12 commentaires:

Jeanne a dit...

Question ultime : On vous confie la conception d’une émission littéraire à la télévision ou à la radio, qu’est-ce que vous offririez pour qu’elle VOUS plaise ?
Moi, je ferais une émission sur la romance, parce que ce genre est encore en butte à trop d'ignorance et de préjugés. Le problème, c'est qu'il n'y a guère d'auteurs québécois/francophones en romance (c'est un cercle vicieux), alors ça ne fournirait de la matière que pour un thème. Dommage.

5. Est-ce que votre budget « lecture » augmente ou diminue ?
Il augmente ! Avec le niveau de vie et la sédentarité.

6. Est-ce qu’il vous arrive de commander un livre à votre bibliothèque ? Sous question : est-ce que ça se passe bien ?
Non. Peut-être quand j'aurai lu tous les livres de leurs rayons (ou qu'il n'en restera plus que des platte)... LOL

7. Est-ce que vous avez un libraire préféré (pas une librairie ... un libraire !) ?
Non. J'haïs magasiner.

8. Quelle est votre dédicace la plus précieuse ?
Celle d'Edith Kabuya est très chou. Celle de Sabrina Jeffries est la classe !

9. Qu’est le livre le plus esthétique qui vous soit passé entre les mains ? Sous-question : l’apparence d’un livre compte-t-elle et compte-t-elle encore plus depuis la venue du numérique ?
Je pense forcément à un livre d'images... Pour moi, plus un livre est esthétique en soi, plus ça me paralyse (même pas envie de le toucher, quoi ; je risquerais de l'abîmer). Un livre n'est pas fait pour être esthétique. Est-ce que l'apparence de votre médecin compte quand vous avez besoin de vous faire soigner, ou de votre prof quand vous avez besoin d'apprendre, ou d'un chanteur quand vous voulez l'entendre chanter ? Quel est le rapport ? Un livre esthétique, pour moi, est un livre qui essaie de cacher des défauts bien plus graves.

10. Aimez-vous donner un livre en cadeau ? Sous question : Si vous l'avez fait dernièrement, est-ce que ça s'est passé ?
Oui. Oui. Mon père adore ça. Avec un livre, je suis sûre de ne jamais me tromper !

12. Est-ce que vous vous arrêtez au nom de la maison d’édition d’un bouquin. Pour vous, ont-elles une individualité ou est-ce du pareil au même ?
Ça dépend. En tant que micro-éditrice, je pense évidemment que nous avons une individualité marquée, mais ce n'est sans doute pas le cas des grosses boîtes. J'achète plutôt selon l'auteur ou le genre, de toute façon.

13. Est-ce que vous aimez entendre parler un auteur sur le livre d’un autre auteur ?
Bof. Ça dépend de l'auteur, ça dépend du livre, ça dépend ce qui se dit. À mon avis, il n'y a aucune garantie que ce soit intéressant. Mais il n'y a pas de raison non plus pour que ça ne le soit pas.

anne des ocreries a dit...

Ouch ! bin, en v'là, de la question ! Aloooors....

1) : non, je n'écoute RIEN. D'abord, parce qu'en France je ne reçois pas la télé Canadienne, ni Québécoise, ni les radios....et parce que de toute façon, je n'ai pas de téléviseur, et que je ne branche quasi jamais la radio.

Question ultime: ce dont je ne VEUX surtout pas, c'est voir, dans une émission télévisée, deux intellos "coupeurs de cheveux en 4" me faire bailler en me parlant d'un livre. J'aimerai, au sujet d'un livre, entendre en parler, en courts spots de 3 minutes, l'auteur, un autre écrivain, et un lecteur "lambda". Faire des vis-à-vis de ce genre pourrait être intéressant.

2) Bin, pas. Les livres, je les feuillette avant d'acheter, comme ça...j'en lis 10 pages choisies "au pif". Si le bouquin me tombe des mains, je ne l'achète pas. DONC, en théorie, je lis chaque livre qui me passe dans les mains, forcément. PAR CONTRE, il arrive que j'en diffère la lecture, quand elle n'est pas en résonance avec mon état d'esprit actuel.

3) Par "jeté à terre", sur veux dire que ça nous a carrément plu, ou autre chose ? Parce que celui que j'ai le plus aimé, ces derniers temps, je crois, ils sont deux : "la petite et le vieux", et "je voudrais qu'on m'efface". Ceux-là, c'est du béton armé !!!

4) des bédés : les deux tomes de Radisson que je n'ai pas encore...et je regrette encore le "Miam Miam Fléau" que je n'ai pas pris chez Raffin pendant que j'y étais, pensant à ma valise !

5) il est au point mort pour l'instant, suite à divers projets budgétivores ; pas grave, mes copines ont plein de livres !!!

6) Non, parce que je ne fréquente plus de bibliothèques en ce moment, trop loin, pas de temps.

7) Oui, mais je ne connais pas son nom...dingue, non ?

8) Chacune ! elles me viennent de moments et de circonstances précises, auxquels(les) j'attache du prix.

9) Ah ah, cette question, je sais quel livre te l'a inspiré...(clin d'oeil et sourire). Pas aisé de te répondre, j'en ai plusieurs. Livre numérique ? j'ai du mal à appeler "livre" un objet-fichier de données, pour moi, un livre, ce sera toujours du papier assemblé sous forme de parallélépipède, point. e qui est numérique, c'est un dossier de fichiers, ça se lit pareil, mais ça donne d'autres sensations. Rien à voir.....

10) Oui, j'aime. Quand je trouve "ze" livre adéquat à "ze" personne, j'aime offrir - et ne surtout pas dire pourquoi....laisser s'opérer l'alchimie, si elle doit avoir lieu, et amen.

11) Ouais, parce que un mot, hein...holà ! ne soyons pas pingres ! Boulimique mais débordée ? si le livre devient mon "paradis perdu", que quelqu'un me sauve, par pitié !

12) J'y fais attention quand elles se spécialisent dans un certain types d'ouvrages. Mais celles qui présentent de bons titres ou de beaux ouvrages....on sait les retenir !

13) Oui ! quand c'est pas un auteur chiant comme la mort, ni pénible comme un jour de jeûne.

Ouf ! Bon, si tous tes commentateurs habituels nous en mettent la même couche, ça va être croquignolet, à lire....:)))))

anne des ocreries a dit...

Ps : je viens de voir plein de fautes de frappe ! ça m'apprendra à aller vite, tiens. * rouge* !

Danielle a dit...

1. Émission littéraire préférée ? Quand il m’arrive de tomber dessus en voiture. Sinon, aucune.

Question ultime :
Qu’on soumette à des volontaires : monsieur, madame, mondemoiseau et mademoiselle tout le monde, des œuvres classiques ou récentes qu’on croit qu’ils pourraient apprécier, et qu’ils nous livrent leurs impressions.

2. Livre abandonné : Je n’ai pas voulu abandonner, mais j’ai largement usé de lecture en diagonale pour me rendre à la fin de Joyeux Noël de Alexandre Jardin. Ce n’est pas que ce soit franchement mauvais, mais il n’a pas réussi à me captiver.
3. Titre qui vous a jeté à terre en cette dernière année ? Jetée à terre ?!? Hum… ! Lignes de faille, peut-être ? Bien que ce ne soit pas au cours de la dernière année.
4. Titre convoité: La fille qui n’existait pas. À cause de ta critique.
5. Budget « lecture » : Je n’en ai plus depuis belle lurette !
6. Bibibliothèque - comment ça se passe : Souvent ! Ça se passe bien dans la mesure où l’ouvrage est récent. Sinon, on peut oublier ça !
7. Libraire préféré : Non.
8. Quelle est votre dédicace la plus précieuse ? Celle d’un certain Marsi pour sa BD Miam Miam Fléau.
9. Livre le plus esthétique qui vous soit passé entre les mains et l’apparence d’un livre compte-t-elle encore plus depuis la venue du numérique ? Je dirais une trilogie aujourd’hui épuisée : Les carnets de Sabine (Sabine et Griffon – Une étrange correspondance), parce qu’à chaque page, « on découvre une lettre ou une carte postale nouvelle, riche en couleurs luxuriantes, en dessins étonnants, en créatures et paysages. ». Par rapport au numérique, je crois justement que ce type de livre sera plutôt catalogué et interprété comme une œuvre graphique, plutôt que littéraire.
10. Aimez-vous donner un livre en cadeau : Oui, j’aime bien offrir des livres en cadeau. Des romans, c’est difficile, parce que le champ est tellement vaste qu’on ne sait jamais si ça plaira ou si la personne l’a déjà lu, mais tous les autres sujets sont permis !
11. Mot pour décrire la lectrice que je suis ? Boulimique.
12. Nom de la maison d’édition : Pas pantoute !!
13. Est-ce que vous aimez entendre parler un auteur sur le livre d’un autre auteur ? Oui, ça éveille ma curiosité qu’un auteur que j’admire, cite positivement un autre auteur dans ses livres. Ça m’a déjà valu de belles découvertes.

Anneso a dit...

2) Aucun. Je culpabilise si je ne termine pas.

3) Agrippa "Le livre noir" de M. Rossignol et JP Ste Marie, "Le code d'Esther" de Bernard Benyamin et "Dragonville 2" de Michèle Plomer. Trois livres bien différents, trois livres qui m'ont jetée à terre.

4) Titre convoité : Les correspondances entre Albert Camus et René Char.

5) Inexistant. Pour le moment.

7) J'ai un bibliothécaire préféré.

8) La dédicace de Didier Van Cauwelaert qui a bien voulu signer un livre qui n'est pas de lui. Il m'a fait découvrir les œuvres de Marcel Aymé, je lui ai demandé de me dédicacer "Le passe-muraille"

11) Amoureuse

Merci, Venise.

Nomadesse a dit...

1. Écoutez-vous Plus on est de fous, plus on lit, à quelle fréquence et sinon, quelle est votre émission littéraire préférée ?
Oui je l'écoute de temps à autre. Je regrette moi aussi le manque d'intérêt envers la littérature québécoise. Mais ça me permet de connaître les États-Unis, la France, l'Angleterre...au dépend de ma propre culture. Pour ça, je lis ton blogue! :)

Question ultime : On vous confie la conception d’une émission littéraire à la télévision ou à la radio, qu’est-ce que vous offririez pour qu’elle VOUS plaise?
Des rencontres avec des auteurs, des livres récents, mais aussi des livres anciens qu'on redécouvre. Des collaborateurs blogueurs aussi. Des spécialistes de littérature jeunesse (dont on ne parle jamais à la télévision).
3. Quel est le titre qui vous a jeté à terre en cette dernière année?
J'ai adoré Le Québec vers l'âge adulte dans les essais que j'ai lu. Chroniques de Jérusalem dans les BD. Elle et nous de Michel Jean.
4. Quel est le titre que vous convoitez ces jours-ci?
Je commence La Fiancée américaine: je pense que j'aimerai cela.
5. Est-ce que votre budget « lecture » augmente ou diminue?
Il augmente!
6. Est-ce qu’il vous arrive de commander un livre à votre bibliothèque? Sous question: est-ce que ça se passe bien?
Magnifiquement bien! Et je le fais très souvent.
8. Quelle est votre dédicace la plus précieuse?
Caroline Allard m'a dédicacé les deux chroniques d'une mère indigne de belle façon! J'en ris encore! Et ce qu'elle m'a dit en même temps m'a aussi beaucoup touchée.
9. Qu’est le livre le plus esthétique qui vous soit passé entre les mains? Sous-question: l’apparence d’un livre compte-t-elle et compte-t-elle encore plus depuis la venue du numérique?
L'apparence d'un livre a toujours compté pour moi. J'ai bien du mal à lire un livre laid. J'adore "Fâché noir", la Pomme de Justine (eh oui le mien! C'est encore plus important d'apprécier sa propre couverture!), Point d'équilibre, les pages intérieures de La ville corrompue... J'en ai plusieurs qui m'ont surprise.
10. Aimez-vous donner un livre en cadeau? Sous question : Si vous l'avez fait dernièrement, est-ce que ça s'est passé?
Je le fais de plus en plus. Et maintenant de manière presque radicale pour les enfants de ma famille: il y a toujours un livre pour eux à leur fête et Noël: d'un auteur québécois de préférence.
11. S’il y avait un mot pour décrire le lecteur ou la lectrice que vous êtes? D’accord ... une phrase.
Passionnée.
12. Est-ce que vous vous arrêtez au nom de la maison d’édition d’un bouquin. Pour vous, ont-elles une individualité ou est-ce du pareil au même?
Oui. Lux par exemple, je commence à connaître leur style. Septentrion bien sûr. Imagine pour les enfants...
13. Est-ce que vous aimez entendre parler un auteur sur le livre d’un autre auteur?
Ça peut être très intéressant. Mais troublant aussi: Biz critiquait dernièrement le dernier Guy Delisle (Guide du mauvais père) qu'il n'a pas du tout aimé. J'étais déçue, mais en le lisant moi-même, j'ai trouvé très bien... Alors je me demande pourquoi il a trouvé cela si mauvais.

Et en passant: j'aimerais te voir animer une émission avec ta touche nuancée. Ce serait un excellent ajout d'avoir Venise à la télé!

helenablue a dit...

1. Écoutez-vous Plus on est de fous, plus on lit, à quelle fréquence et sinon, quelle est votre émission littéraire préférée ?


Je n’écoute pas plus on est de fous plus on lit, mais j’aime bien l’intitulé de cette émission. Je regarde très rarement des émissions littéraires, je préfère parler de livres avec des gens qui comme moi partagent cette passion, en se conseille les uns les autres, et puis je viens chez toi, aussi…

Question ultime : On vous confie la conception d’une émission littéraire à la télévision ou à la radio, qu’est-ce que vous offririez pour qu’elle VOUS plaise ? (ça peut être une petite idée, qui vous semble même banale, pas obligé de grands concepts mais vous pouvez également vous éclater, ça coûte rien !).

J’aimerai une émission un peu comme l’écrit Anne, avec un mélange des genres, un écrivain, un lecteur, un artiste… Faire des ponts entre les uns et les autres, sentir d’où vient l’inspiration.


2. Quel livre avez-vous abandonné dernièrement ?


L’énorme pavé que m’a offert mon beau-frère pour apprendre à se servir de photoshop !!


5. Est-ce que votre budget « lecture » augmente ou diminue ?


Il tangue, jamais vraiment le même, c’est une question d’humeur. Je peux rester plusieurs mois sans m’offrir un livre et puis d’un seul coup en acheter une dizaine.

6. Est-ce qu’il vous arrive de commander un livre à votre bibliothèque ? Sous question : est-ce que ça se passe bien ?


.Je ne vais plus à la bibliothèque depuis au moins trente ans. J’y suis beaucoup allée enfant, en cachette, prétextant un malaise pour sortir de mon école de danse et courir à la bibliothèque juste en face. Je cachais les bouquins dans mon sac d’affaires entre une paire de chaussons et un tutu rose. Je n’avais pas droit aux livres à la maison, à part la bible et les Tintins ! j’ai un rapport avec les livres affectifs, j’ai besoin qu’ils soient miens.

7. Est-ce que vous avez un libraire préféré (pas une librairie ... un libraire !) ?

Ouiiiiiiiiiiii ! Un jeune, passionné et enthousiaste libraire juste en face de ma boutique ! Il est charmant, attentionné et surtout curieux. Il aime ce qu’il fait et puis il est beau garçon, alors ça ne gâche pas le tableau !


8. Quelle est votre dédicace la plus précieuse ?

Celle de Christian Mistral, sur son livre « Papier Mâché ; carton Pâte », qu’il m’ envoyé en Février 2010, par bateau.



9. Qu’est le livre le plus esthétique qui vous soit passé entre les mains ? Sous-question : l’apparence d’un livre compte-t-elle et compte-t-elle encore plus depuis la venue du numérique ?

Un livre d’art japonais que j’ai offert à mon petit dernier, de toute beauté, une qualité rare dans les reproductions, un format atypique, et un soin magnifique pour la présentation. La qualité du papier, de la couverture toilée, de la calligraphie. Une œuvre d’art en lui-même, cet objet !

Je n’ai pas encore lu un livre numérique. Il me manque une dimension, j’ai le sentiment d’être amputée de quelque chose en n’ayant pas la texture du papier, en ne pouvant pas écrire dedans, en ne pouvant pas me l’approprier.


10. Aimez-vous donner un livre en cadeau ? Sous question : Si vous l'avez fait dernièrement, est-ce que ça s'est passé ?

Oui, j’adore ça. La dernière fois que je l’ai fait, mon Dieu, c’était tellement émouvant ! Quand je croise un livre qui pourrait faire plaisir à quelqu’un que j’aime, je ne peux m’empêcher de l’acquérir. Parfois aussi j’en offre pour faire passer un message, comme on écrit une lettre. Je suis comblée quand de mon côté on m’en offre un.


11. S’il y avait un mot pour décrire le lecteur ou la lectrice que vous êtes ? D’accord ... une phrase.

Gourmande.


13. Est-ce que vous aimez entendre parler un auteur sur le livre d’un autre auteur ?

Pas de règles pré-définies. Tout dépend de comment l’auteur parle de l’autre…

Venise a dit...

MERCI, grand MERCI pour vos réponses. Je les ai lues passionnément !

Qu'est-ce que des questions sans réponses ? Pas grand'chose !

C'est vous qui avez écrit ce billet, chères lectrices et je vous en remercie du fond du coeur.

Je macère les réponses pour l'ultime question.

Maxime a dit...

Un peu en retard, comme toujours.

(Question ultime)
Des lectures senties, des discussions approfondies, à la limite une émission entière sur la même oeuvre ou le même auteur. Des analyses, surtout, qui sortent de la critique d'appréciation, et mettent le texte en contexte. J'avoue ne pas écouter "Plus on est de fous, plus on lit", tout simplement à cause de l'horaire. Je n'ai aucune idée de ce qui s'y fait!

(3)
L’entièreté de l'oeuvre d'Isaac Asimov, du moins ce que j'en ai lu jusqu'à maintenant. Bien sûr, c'est de la science-fiction, alors je ne te le conseillerai pas Venise. ;-)

(4)
Testament. Il est sur mon bureau depuis quelques semaines déjà, en attente d'être lu. J'ai apprécié les réponses de l'auteure au questionnaire de La Recrue (http://www.larecrue.net). J'espère apprécier tout autant son livre.

(5)
Le budget lecture fait partie de ces budgets qui n'ont pas de fond. Alors il n'augmente pas, ni ne diminue. ;-)

(6)
Très rarement. À vrai dire, j'y pense et, la dernière fois, je devais être très jeune. À l'époque j'allais à la bibliothèque avec ma mère. Aujourd'hui je préfère acheter, neuf ou usagé.

(7)
Je viens d'aménager à Montréal, et, pour l'instant, je dois admettre que j'aime bien cette petite librairie dont tu m'avais parlé, Le Port de Tête, qui n'est, en plus, pas très loin de chez moi. C'est mignon, un endroit où je me sens bien.

Venise a dit...

Grand Merci à toi, Maxime. Il est jamais trop tard sur l'Internet qui est toujours à l'heure du présent.

Je compile les réponses et je vais m'en inspirer dans ma vie de tous les jours et, qui sait, pour une ébauche d'émission.

Lucie a dit...

J'ai été particulièrement intéressée par la question de ce que tes lecteurs aimeraient dans une émission littéraire, puisque je suis toujours à l'affût d'idées là-dessus! ;)

Je n'ai jamais écouté l'émission Plus on est de fous... en entier, seulement des entrevues ici et là avec des auteurs en particulier. Après avoir visionné le dernier segment de l'entrevue de l'animatrice à TLMEP, je ne pense pas céder à la tentation non plus. Je doute par contre que cela puisse être plus horripilant que Lire à ARTV.

Venise a dit...

Lucie : Lire de ARTV est pire ? Tu m'en diras tant. Il me faudra un jour le courage de vérifier. Le temps manque à l'appel ! IL y aurait bien sûr moyen de devenir des personnes déséquilibrées qui penchent d'un seul côté, la littérature. Mais ça me tente pas. J'aime la vie en entier, alors quand j'ai terminé de lire, d'écrire, de lire et d'écrire, je fais d'autre chose qu'écouter des émissions littéraires. Sauf exception bien sûr. L'exception a bien meilleur goût !