mardi 30 juillet 2013

Vrac à l’arrachée

Je n’écris pas pour les gens qui m’aiment
C’est le titre d’un splendide texte de Catherine Voyer-Léger, auteure de Détails et Dédales. Elle y aborde certaines réticences rencontrées lorsque l'on écrit l’intimité au « je » et chose amusante son texte est écrit au « Tu ».

Sa lucidité impitoyable à son égard : Bon, pour être honnête, tu n’as pas vraiment d’imagination. Et quand tu écris bien, c’est rarement des histoires.
De ces phrases presque poétiques : J’ai réalisé que l’imprimerie avait encore sa majesté et qu’elle transcendait l’éphémère.
Ses questions mises à nue : Pourront-ils vouloir me voir s’ils ont le sentiment de m’avoir vue?

Ces BD et ces romans qui traversent des frontières
Jane, le renard et moi*, d'Isabelle Arsenault et Fanny Britt est en lice pour les Pépites 2013 du Salon du livre et de la presse jeunesse Seine-Saint-Denis dans la catégorie BD/Manga (à partir de 10 ans). Les Pépites seront remises la semaine qui précède le Salon, qui se déroulera du 27 novembre au 2 décembre sous le thème des « héros ». *Jane, le renard et moi aborde le thème du harcèlement à l'école et a eu un bon succès ici. Un album de la maison d’édition La Pastèque.

Les Éditions Alto nous annonce l'acquisition des droits d'adaptation cinématographique du roman Griffintown (finaliste au prix France-Québec) de Marie Hélène Poitras. C’est Attraction images née de la fusion de Cirrus Communications (Film C.R.A.Z.Y), Bubbles Télévision et La Boîte de Prod qui s’est porté acquéreur des droits. Comme si une bonne nouvelle n’arrivait jamais seule s’ajoute la vente des droits français du roman aux éditions Phébus, qui le publieront en France au printemps 2014. Il sera également traduit en langue anglaise par l’éditeur canadien Cormorant.

Selon Monet
D’après la très prisée librairie Monet, voici les 10 meilleurs romans québécois depuis les six derniers mois. J’en ai lu 3 sur 10 (quatrième, sixième, septième), en possède 4 sur 10, par conséquent, il m’en reste un à lire : Le sort de Bonté III d’Alain Poissant, édition Sémaphore. C’est plus fort que moi, une telle liste me donne encore plus le goût de lire. Temps oblige, autant que budget oblige, je vais me rabattre sur un seul Man de Kim Thùy. Je convaincue qu’il est impossible de passer à côté quand on s’intéresse de près à la littérature Québécoise.

Mes retrouvailles avec les Correspondances d’Eastman
Je ne pouvais m’en tenir éloignée bien longtemps. Nos amours finissent toujours par nous rattraper. J’en parle plus abondamment Chez Venise.

Et vous ?
Passez-vous un bon été ; avez-vous plus de temps pour lire ? Est-ce des coups de cœur livresques que vous attrapez ou des coups de soleil ?  :-)
Personnellement, je suis à une lecture ardue : La constellation du Lynx de Louis Hamelin. Pas du tout une lecture estivale dans le sens de légère.

Profitez-bien de la vie !

13 commentaires:

Suzanne a dit...

Quel vrac intéressant une fois de plus.
Hume bien hâte de plonger le nez dans Jeanne, le renard et moi. Quant `la liste de Monet hum, j’ai pris en note tu te doutes bien. (N’en ai lu qu’un seul dont je devrais parler bientôt sur mon petit blogue et c’est : ''On ne rentre jamais à la maison'' de Stéfani Meunier. Pour plusieurs des autres titres ils feront sûrement parties de mes lectures pour Québec en septembre 2013 ;-)

Je te cite :
‘’ Personnellement, je suis à une lecture ardue : La constellation du Lynx de Louis Hamelin. Pas du tout une lecture estivale dans le sens de légère. ‘’
Une lecture coup de cœur pour moi. Vrai, que ce n’est pas un roman de ''plage'' plutôt une histoire intense et palpitante à la fois. Je te souhaite que ce roman te procure un excellent moment de lecture.

Bon séjour aux Correspondances.

À bientôt.

Nomadesse a dit...

J'avoue que l'été, je m'accorde plus de temps pour lire. Je ne suis pas nécessairement dans les lectures légères: je viens de terminer Quattrocento, Tokyo Imperial, Aminata... J'ai aussi lu Man, un grand bonheur, des petites pépites de joie. Cette auteure rayonne dans tous les plis de son écriture. Je vais aussi lire Agatha Christie, mais quand elle écrivait avec son surnom: Mary Westmacott... Bref, bien de bonnes choses m'attendent dans ma bibliothèque! :)

Et je dois avouer que tu m'as même redonné le goût d'écrire, lors de notre discussion! :)

gaétan a dit...

En tout cas toi tu sembles occupée...Corespondances, Voir...
L'été n'est habituellement pas ma saison de lecture mais là j'ai suspendu la lecture des Misérables de Victor Hugo pour lire coup sur coup Le jardinier-maraîcher de Jean-Martin Fortier et La logeuse d'Éric Dupont. Après La fiancée américaine il m'était difficile de ne pas saisir ce livre nouvellement arrivé dans le rayon "livre" de la tabagie de mon village. Sais pas s'il s'agit d'une réédition pour La logeuse ou ben c'est parce que j'habite creux qu'il se trouvait sur la tablette.... :-) bonne journée.

gaétan a dit...
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Topinambulle a dit...

Un beau vrac varié comme je les aime et qui donne envie de multiplier les lectures :)

Cet été, je lis...mais j'ai aussi très hâte à la rentrée littéraire pour voir les nouvelles pépites.

Bonne lecture avec ce cher Louis Hamelin et au plaisir de partager d'autres fous rires avec toi :)

Julie GravelR a dit...

Je les aime bien, tes vracs, Venise! J'y apprends plein de choses, cette adaptation de Griffinton est une très belle nouvelle!

Je lirai avec attention tes impressions des Correspondances. Quel bel événement littéraire où se combinent souvent la littérature, la nature et les belles rencontres! Amuse-toi bien!!!

Lucie a dit...

Moi aussi, j'en ai 3 sur le lot (Les portes closes, Villes mortes et Chanson française) et j'en ai un autre que j'ai ramassé à la bibli il y a quelques jours (le Stéfani Meunier).

Belle nouvelle pour Jane, le renard et moi, un superbe album.

Venise a dit...

@Suzanne : Peut-être n'aurais-je pas dû entamer La Constellation du lynx en été. IL y a une question d'humeur dans les antres de la lecture. Toujours est-il que je continue à peiner tout en admirant la langue et la vérité qui s'arrache à grands pans de faussetés.

Venise a dit...

Nomadesse : Tu me fais plaisir en disant que je t'ai )re_donné le goût d'écrire.

Si tu as lu Man, je te jalouse tout de suite ! Je ne peux le manquer pourtant mais je devrai commencer par le déposer sur mes tablettes, il n'y est pas encore.

Venise a dit...

Gaétan : Si la Logeuse logeait dans ta tabagie, il n'y avait pas à sortir de là sans le glisser dans ta poche, après l'avoir payé bien sûr ! Je l'ai moi aussi, un cadeau de Marsi.

Tu m'as rappelé un souvenir avec La Logeuse dans une tabagie. Lorsque j'ai habité Chibougamau, je prenais tous mes livres à la tabagie. J'avoue que j'aurais été contente de trouver un Éric Dupont à cette époque.

Venise a dit...

Ah, Topinambule, parle-moi pas tout de suite des pépites qui grouillent et grenouillent pour venir hanter ma bibliothèque déjà pleine !

C'est comme parler de crème glacée à un ventre plein et bedonnant.

Venise a dit...

Julie : Bien sûr que je ne pourrai assister à autant d'activités, n'habitant plus à quelques pas. Remarque que cette année, Le théâtre La Marjolaine n'est plus dans la course, le centre des activités est à portée de roues et non plus de pas. J'en aurais long à dire, étant donné que j'ai sauté une année !

Venise a dit...

Lucie : Notre littérature montre de plus en plus sa troisième dimension (film) et se fait remarquer ailleurs, comme cet album de La Pastèque. Ça fait plaisir à à mes pupilles de lire ces bonnes nouvelles alors je les partage.