mercredi 24 décembre 2008

La lecture en cadeau

J'étais à emballer le dernier cadeau quand j'ai pensé aux enfants qui ne reçoivent jamais de livre en cadeau. Je me suis souvenu des deux années où j'ai participé à La lecture en cadeau. La première année où je l'ai fait, j'ai eu la surprise de réaliser que nous pouvons, si cela nous tente, écrire à l'enfant, lui exposant par exemple pourquoi avoir choisi le livre qu'il a entre les mains. Nous pouvions même lui laisser nos coordonnés. J'en ais jamais eu de nouvelles, mais qu'importe.

J'étais tout à coup désolé de ne pas l'avoir fait cette année. Je me demandais d'ailleurs pourquoi. Est-ce parce que je n'ai pas vu de boîte placé à cet effet, accompagnée de la trousse de don ? Je suis allé fureter avec le grand fureteur par excellente et j'ai appris qu'il est encore possible d'y participer par l'entremise d'une des 160 librairies dont la liste est ici. J'avoue en avoir été surprise, étant sur l'impression que le cadeau en était un de Noël. Mais non, l'enfant le reçoit au mois de mai. Je me souvenais plus de ce "détail" ...

Coudon ! Quoi de mieux que rattraper un geste manqué !

Mais là, je dois retourner à mon sucre à la crème, parce que, sinon, je risque d'en manquer, un geste !

Je vous laisse avec les infos qui justement me manquaient, mais pas avant de vous avoir souhaité un :

UN NOËL DES PLUS JOYEUX !


En novembre et décembre 2008, (pas fini à ce que je sache le mois de décembre !) la Fondation pour l’alphabétisation vous invite à acheter un livre neuf à un enfant pauvre.

Dans le cadre du 10e anniversaire du projet La lecture en cadeauMD, faites l’achat d’un livre neuf pour un enfant de 0 à 12 ans. Mettez un peu d’imaginaire dans l’ordinaire des enfants qui vivent dans des familles où le rapport aux livres est bien souvent inexistant.

En donnant envie à un enfant de lire et de découvrir, vous lui ouvrez une porte lui permettant d’échapper au décrochage scolaire. Vous donnez aussi à la Fondation l’occasion d’entrer en contact avec les parents faibles lecteurs qui voudraient un jour entreprendre une démarche d’alphabétisation dans le but de contribuer à l’éducation et à la qualité de vie de leurs enfants. La ligne Info-Alpha est là pour les soutenir : 1 800 361-9142.

Objectif de la 10e édition : amasser 30 000 livres jeunesse neufs!

COMMENT PARTICIPER

1. Achetez un livre jeunesse neuf (0 à 12 ans)

2. Demandez la trousse de don

3. Écrivez sur le signet-dédicace un mot d’encouragement à l’enfant.

4. Remplissez la carte postale pour avoir de ses nouvelles.

5. Remettez le tout dans le sac et déposez-le dans la boîte de collecte à l’effigie du projet.

6. Vous pouvez aussi faire un don dans les tirelires ou ici .

6 commentaires:

helenablue a dit...

Chére Venise , j'ai trouvé ce cadeau superbe ! je l'ai relayé chez moi comme Christian ...

Trés bon Nôel à toi , un grand bonheur de t'avoir rencontré ...

Amitiés
Hélèna

Inukshuk a dit...

Chère Venise,

Dans le même esprit que ta proposition, j'avais déjà donné des bouquins jeunesse à ma bibliothèque de quartier. (Un peu pour court-circuiter les gros libraires de Montréal).

Sauf que les commis ont râlé, genre ça coûte des sous en faire la reliure (quand bien même le Réseau doit avoir un tarif privilégié pour être un gros client).

Je ne sais plus ce qu'il en est advenu de ces livres.

Suzanne a dit...

Ah la lecture en cadeauMD. J'y participe depuis plus de trois ans et cette année j'ai fait mon «dépôt» à la librairie de mon coin. Une superbe idée.
Belle journée de Noël.

Venise a dit...

@ helenablue : Merci de relayer. En faisant ma recherche, en survolant, j'ai eu l'impression qu'il y avait une initiative équivalente en France. À vérifier !

@Inukshuk : Ça serait le comble de la stupidité que certains livres ne circulent pas à cause de reliure !!! On se dirait, une fois de plus, que l'apparence régente une part de nos vies.

À Eastman, les administrateurs de la Bibliothèque s'en contrebalancent des reliures et acceptent les dons de livres avec enthousiasme. Cela doit être parce que c'est à hauteur de femmes. Je dis "femmes" car il n'y a que des bénévoles féminins qui s'en occupent.

@ Suzanne : Je me souvenais que tu y avais participé cette année, je ne savais pas depuis combien d'années par contre. Je vais tâcher de me reprendre, j'aime tellement l'idée, c'est un geste qui commence par nous faire chaud au coeur, avant de se propager dans celui de l'enfant. Je ne me lasse pas de réaliser tout ce que l'on reçoit en donnant !

Inukshuk a dit...

Venise,

Et pourtant, ce que je t'ai raconté est bel et bien vrai.

J'ai le plus grand respect pour les livres et les auteurs de quelque horizon qu'il puisse être.

Homme ou femme, peu importe.

(Maintenant, je suis accro à ton blogue, Venise.) ;)

Venise a dit...

Inukshuk : Ta dernière remarque me va droit au coeur ! (Une vlimeuse de belle parenthèse.) ;-)