mercredi 12 mai 2010

Les Prix, ça fait jaser

On dirait quasiment que c’est fait pour ça, faire jaser. Ce n’est pas du tout une mauvaise chose, c’est même excellent, ça attire l’attention sur la littérature. J’y vais avec l’air du temps et je vous rapporte ce qui se dit sur le Prix de l’Association des Libraires (ALQ) qui a été décerné, comme vous le savez probablement, à l’Énigme du retour de Dany Laferrière et dans la catégorie Hors Québec à Vendetta dont l'auteur, R.J. Ellory était présent pour recevoir son Prix .

Selon les dires même de l’Association des libraires : (ALQ) "...Ces titres ont été remarqués par les libraires pour leur originalité et leur qualité littéraire. Ayant pour mission de repérer de nouveaux talents et de souligner l’accomplissement d’auteurs établis, le Prix des libraires du Québec est remis pour la dix-septième fois. Sélectionnés par un comité de sept libraires en janvier dernier, les titres finalistes ont ensuite été portés à la connaissance de l’ensemble des libraires du Québec, qui devaient élire un lauréat dans les deux catégories. Cette année, un nombre record de votes a été enregistré: 210 libraires se sont prévalus de leur droit de vote".

J’ai participé à une discussion animée et plusieurs trouvent décevant que ce soit l’Énigme du retour le gagnant, supposant que les libraires devraient se donner comme mission première de porter à l’attention une œuvre qui en aurait besoin. Vous savez combien j'ai à coeur de faire ressurgir les œuvres québécoises qui passent discrètement (pour ne pas dire distraitement !) dans la masse des médias et, pourtant, je vois difficilement comment les libraires pourraient s’empêcher de voter pour l'œuvre qu’ils ont beaucoup aimée, optant plutôt pour une œuvre qui a eu moins d’attention. Ça deviendrait laborieux, presque studieux. Le principe même d'un vote est de laisser la liberté du choix, comment envisager l’ALQ donnant comme consigne aux votants « N'oubliez pas, même si vous avez beaucoup aimé un livre, entre deux choix, essayez de prendre celui qui a eu moins d’attention ». À mon avis, ça ne se fait pas. On vote pour l’amour de ... et pas pour de la stratégie, on n’est pas en politique tout de même !

D'avoir l'assurance (je donnais 2% de chance pour Maleficium) que ça serait L’Énigme du retour le gagnant enlève de l’élan vers le concours. Quand c’est aussi prévisible, parce que le roman fait à ce point l’unanimité, pourquoi ne pas faire une mention à celui qui arrive en deuxième ? Ça serait la moindre des choses, ça nous garderait vigilant, on se demanderait qui serait le deuxième.

Je vais mettre mon idée en pratique à ma très, très petite échelle, je vous annonce que d’après moi, le deuxième serait « Je crois, j’espère, je mise sur ... Maleficium de Martine Desjardins » ! Un roman d’une telle qualité ! Je parie qu’il va sortir de nos frontières pour son sujet universel, tellement original, d’un vocabulaire à couper le souffle (il est finaliste pour le Prix France-Québec). De l’audace en veux-tu en v’là ! Pour personnes érudites, et les autres qui aiment être dépassées juste ce qu’il faut pour se garder alerte, une histoire qui transporte dans des méandres imaginaires très bien documentés ! Vraiment ... n’aurait été du titre fort de Dany Laferrière (ne lui enlevons rien, son Prix est mérité), cela aurait été Maleficium.

Bon, c'est dit !

Je passe à autre chose, mais ne vous empêchez pas d’en discuter, surtout pas, c’est faire couler de l’encre dans une mer littéraire parfois trop impassible (rien à voir avec du pétrole envahissant la mer des Caraïbes !).

Autre Prix, certains sont au courant, d’autres non : mon cher Marsi s’en est mérité un pour un travail non achevé ! Drôlement dit, mais avant que je m'explique, je commence par le commencement : Glénat/Québec a à cœur de faire connaître des auteurs québécois de bande dessinée :

Hachette Canada a le plaisir d’annoncer les résultats de son grand concours de bande dessinée dont le thème était “Partie de Pêche”. Les 6 projets primés seront publiés par Glénat Québec dans un album collectif qui sera lancé en fin d’année 2010. Les prix ont été décernés à :

• Premier prix (2000 $) : André-Philippe Côté (Franz et Sigmund)
• Deuxième prix (1500 $) : Jonathan Côté et Orbie (Pas de pêche!)
• Troisième prix (1500 $) : Philippe Girard (Le lac caché)
• Quatrième prix (1000 $) : Myriam Roy (Marine en ligne!)
• Cinquième prix (1000 $) : Zviane (Esquive)
• Sixième prix (1000 $) : Marsi (Le Brâne)

Marsi a reçu ce Prix et l'assurance que ses six planches seront publiées. Par contre, il n'en a envoyé que deux à date, et le synopsis. C'était la règle. Voilà pourquoi je dis qu'il est récompensé pour un travail non finalisé. Il doit maintenant envoyer les quatre autre planches à des dates déterminées.

Nous sommes super heureux, cela nous tient dans le bain littéraire !

19 commentaires:

Jules a dit...

Sans avoir lu le titre gagnant, je suis aussi très déçue... Félicitations à Marsi, il le mérite et j'espère qu'il deviendra le "Dany" de la BD!!

Réjean a dit...

Je suis d'accord avec vous, Venise. Je trouve que le choix est très convenu, alors que les libraires se targuent souvent de se démarquer. Finalement, il n'y aura que les collégiens qui n'auront pas apprécié autant le roman de Laferrière. J'ai hâte de voir s'il gagnera le GG à l'automne, prix remis par les pairs.

Réjean a dit...

PS Bravo à Marsi.

Yvan a dit...

Content pour Marsi aussi,
quand verrons-nous ses planches?

Sans connaître la politique
entourant les prix littéraires,
il me semble aussi que cela
fait beaucoup pour un seul
auteur ici,aussi bon soit-il.

Karuna a dit...

Ton idée de davantage souligner un deuxième prix est excellente. Et comme je t'accorde beaucoup de crédibilité, je pars de ce pas me procurer Maleficium. Je t'en donnerai des nouvelles, éventuellement!
Bravo à Marsi pour son succès. Réalise-t-il le bonheur qu'il procure à plusieurs enfants?

Suzanne a dit...

Un peu pour ça que L'Enignme du retour n'est pas encore sur ma liste....
Bravo Marsi OUAIS!!!

Venise a dit...

Le Dany de la BD :-) ! Il a quand même quelques croûtes à manger mais il va les manger, ne t'en fais pas. (Il est très porté sur la croûte ... de pizza).

Merci de ton mot, petite maman occupée.

Venise a dit...

Réjean : Merci de me rappeler que l'Énigme du retour n'a pas reçu le Prix des Collégiens, c'est fou, je ne m'y étais pas arrêté.

Je m'attend plus à ce qu'il reçoive le prix GG, qui n'a pas la même mission de faire découvrir mais plutôt d'honorer. À suivre, mais je dis sûr à 99.9% cette fois !

Venise a dit...

Yvan : Les planches, on va les voir à l'intérieur de l'album collectif (6 planches x 6) qui va sortir vers la fin de 2010. C'est la troisième année que Glénat/Québec organise ce concours. La première année, c'était sous le thème "Contes et légendes du Québec, deuxième année "Histoires d'hiver". C'est intéressant cette occasion de faire connaissance avec six styles de bédéistes québécois, 6 regards sur le même thème : la pêche !

Venise a dit...

Karuna : Oh flûte ! J'espère que tu vas aimer. Idée et écriture audacieuses, mais toute une expérience de lecture. J'ai hâte d'en avoir des nouvelles, mais je serai patiente :-)

Venise a dit...

Suzanne : Je n'ai pas encore lu L'Énigme du retour mais je l'ai. J'ai hâte de le lire, mais si jamais j'aime moyennement, je risque de me sentir un peu à part !

Réjean a dit...

Venise, si jamais vous aimez «moyennement» le roman de Laferrière, eh bien on sera deux à se sentir à part. Mais si vous l'aimez beaucoup, je serai seul...

Venise a dit...

Réjean :-)

Arsenul a dit...

C'est drôle parce que je me sens souvent à contre courant ici, ce qui est encore plus drôle c,est que ça me motive à écrire... Je crois qu'il ne faut pas faire de choix "politique", si le juges aiment qu'ils le disent sans égard à ce que le roman a gagné avant ou pourrait gagner après. Je pense qu'il faudrait tout simplement publiciser d'Avantage l'ensemble des finalistes. C'est de cette façon que j'ai découvert la voleuse de livres qui est de mes meilleurs romans. Il n'avait pas gagné cette année là face à Claudel je crois, que je n'ai pas fini soit dit en passant.
Dany Laferrière publie depuis 25 ans sans pratiquement aucune reconnaissance, enfin il est sur la place publique. tant mieux. Qu'on soit d'accord ou non avec le choix, on ne peut pas vraiment dire qu'il ne le mérite pas!

Venise a dit...

Arsenul : Je te trouve pas tellement à contre-courant ! Tu suis un courant parmi d'autres. De toutes manières, ce qui compte est de se tenir au courant ...( ah, elle me tentait trop celle-là !)

Je rejoins ton courant puisque je dis justement que ce n'est pas de la politique et on ne peut empêcher un coeur de jury d'aimer mais quand même, vive les deuxièmes !

C'est vrai ce que tu dis, Dany Laferrière n'avait pas été particulièrement choyé du côté de la reconnaissance et puis voilà que ça déboule pour lui. Toute qu'une oeuvre pourtant, que j'ai peu lue jusqu'à date cependant.

Et puis, j'ADORE quand il y a plusieurs courants, sinon c'est bien monotone la vie :-)

Ginette a dit...

Je ne sais pas s'il a eu le prix du gouverneur général, quant à faire!

Venise a dit...

Justement, Ginette, je pense que le dévoilement des lauréats des Prix du GG est imminent, en fait je n'arrive pas à savoir la date officielle. À suivre ...

Réjean a dit...

Les finalistes au prix du GG sont dévoilés à peu près un mois avant le salon du livre de Montréal. Les pairs sont parfois surprenants dans leurs choix. À preuve, l'an dernier, n'ont-ils pas donné le prix à une parfaite inconnue vivant en Corse et qui en était à son premier roman ?

Venise a dit...

Réjean : Donc, à peu près au mois d'octobre. Faudra être patient !

Eh oui, me souviens de ce roman que vous avez peu aimé tandis que moi j'ai beaucoup aimé. Ça ne m'enlève pas l'impression que cette auteure est loin de nous ... nous reviendra-t-elle ?