vendredi 29 février 2008

Vote du public "La détresse et l'enchantement"

Je n'arrivais à aller me coucher avant de clore le dernier chapitre du Combat des livres. Quant à avoir tricher, j'ai triché jusqu'au bout et j'ai aussi écouté Le Combat aujourd'hui. Je ne le regrette pas. Premièrement, cette fois-ci a été la plus claire, les panélistes n'étaient pas fiers de leur comportement et ils ont été catégoriques ; ils se sont laissés emportés par le jeu et ils le regrettent. Le combat avant le livre, c'était mercredi et c'était pas joli à entendre. Ils ont décidé pour la dernière joute d'aujourd'hui de défendre leur livre au lieu d'attaquer bassement celui de l'autre. Et Serge Denoncourt (Une saison dans la vie d'Émmanuel) en duel avec Nicolas Langelier (La logeuse) ont tenu leur promesse.

Le repentir des panélistes a été assez senti pour que Christiane Charette avoue se sentir mal elle aussi. Madame Anne Lagacé Dowson s'est même excusé publiquement pour une de ses paroles de la veille, affirmant regretter s'être laissé emporter de la sorte. Il n'y a que Bernard Landry qui s'est senti complètement à l'aise avec la procédure générale d'élimination des oeuvres. C'est de bonne guerre, cela rend quand même service à la cause du livre et il avait vu bien pire dans sa vie, affimait-il.

J'espère que cela va porter ses fruits et que l'année prochaine, ils vont revenir avec une formule améliorée. Il le faut absolument. Si j'avais entendu, jeudi et vendredi le même genre d'excès que le mercredi, j'aurais fermé la radio, point. Tandis que là, je suis contente d'avoir été jusqu'au bout, réalisant que de s'exprimer - ils ont reçu une avalanche de contestations - peut faire changer les choses. D'ailleurs, pour atténuer le coup d'éclat "Gabrielle Roy", ils ont ouvert les lignes aujourd'hui pour que le public vote pour le meilleur livre et c'est "La détresse et l'enchantement" qui a gagné haut la main. Une petite consolation.

S'il y en a qui se le demandent, le gagnant de la joute oratoire est "La logeuse" d'Éric Dupont mais par son fougueux plaidoyer d'aujourd'hui, Serge Denoncourt a sûrement donné le goût à plusieurs personnes de lire "Une saison dans la vie d'Emmanuel" de Marie-Claire Blais.

C'est ça le but, et aujourd'hui, il a été atteint.

2 commentaires:

Karine a dit...

J'irai certainement écouter ce plaidoyer... peut-être y verrai-je ce que j'ai manqué dans ce livre! Pour Eric Dupont, j'ai eu un coup de coeur pour "Voleurs de sucre" mais je n'ai pas encore lu "La logeuse" qui est dans ma - haute - pile! A lire bientôt, donc!

Danaée a dit...

Je n'ai pas suivi le fameux débat, chère Venise, mais te lire résume, il me semble, assez bien cette semaine mouvementée! J'ai été lire les commentaires laissés par les auditeurs sur la Détresse et l'enchantement (dont celui d'Éric Dupont) comme tu nous le conseillais. J'ai vu que ce livre a touché beaucoup d'autres lecteurs et c'est ça qui compte, en bout de ligne. D'ailleurs, qu'il ait gagné le prix des auditeurs en dit long!

Ceci dit, je ne connais pas Éric Dupont, je n'ai rien lu de lui. Mais je le lirai sans doute avec plaisir (avec Une saison dans la vie d'Emmanuel, que j'ai déjà acheté).