lundi 1 mars 2010

"Tintin, tu me manques"

Vous vous rappelez que je suis à lire un pavé et je réalise de plus en plus jusqu’à quel point je n’ai pas de vitesse. Donc, pour continuer à alimenter mon gourmand Passe-Mot (comme vous voyez, je lui donne une personnalité!), j’ai fait appel à mon bédéiste à domicile. Non, il ne va pas vous offrir des images, mais des mots. Habituellement, quand je lui en demande, il n’est pas toujours vite sur le piton, faut croire que cette fois, il a été inspiré par ces fameuses questions à cent piasses. Découvrez-le sous ses petits angles cachés ... même de moi !

1 Quel qualificatif décrirait votre bibliothèque personnelle ?
Bédéesque, très certainement. Mais aussi scientifique, culinaire, géographique, enfantine... Éclectique !
- Avez-vous une méthode de classement ?
Plus ou moins. Quelle réponse, n’est-ce pas ! Disons que mes titres de section correspondent en tout points à mon énumération de la question un.

2 Quel est le premier livre que vous vous souvenez vous être procuré ?
« Le succès par la volonté » d’ Orison Swett Marden. Je l’avais dévoré et le digère toujours.

3 Avez-vous un plaisir de lecture coupable ?
Quand une revue à potins me tombe entre les mains j’aime y jeter un rapide coup d’œil, mais un coup d’œil désintéressé ...

4 Comment êtes-vous devenu auteur ?
Je crois toujours avoir été auteur. Quarante-trois ans dans ma tête et depuis quatre ans, sur papier.

5 Comment faites-vous votre recherche, s’il y a lieu ?
Pour 99% des choses, je googlelise...

6 Votre œuvre est-elle marquée par un thème récurrent ?
Mon œuvre imprimée ? Bin, c’est que je... Bin... Je n’ai qu’une seule œuvre imprimée...! En fait, je crois en l’imaginaire !

7 Avez-vous des projets en cours ?
Des montagnes de projets que je cherche à gérer de mon poste de contrôle. - Projet « un » demande permission d’atterrir... - Permission accordée, Projet « un »... - Projet « deux » demande permission de décoler... - Etc...

8 Quel personnage de fiction aimeriez-vous rencontrer ? Que lui diriez-vous ?
Sapristi ! Depuis que j’ai lu cette question, je n’ai que Tintin en tête... Je lui dirais qu’il me manque.

9 Ce qui vous fait sourire ?
La nature lorsqu’elle nous pond une bonne blague. Comme cette marmotte qui s’approchait et s’approchait et s’approchait de moi en bouffant de la bonne herbe. De toute évidence elle ne m’avait pas vu avec toute préoccupée qu’elle était. Mais en m’apercevant tout à coup en train de la zieuter... Oh la la ! Les allures balourdes de sa fuite ! Touchant et souriant. Comment aurait-elle pu deviner mes nobles intentions ?
10 Ce qui vous préoccupe au quotidien ?
Qu’est-ce au juste que la matière ? Je suis bizarrement sérieux, là.

11 Y a-t-il une cause qui vous tient à cœur ?
Oui, l’avenir de notre monde. Je ne dis pas de la planète parce que, elle, elle s’en tirera quoiqu’il advienne et sans doute la vie avec.

12 Que rêviez-vous de faire, enfant ?
Archéologue, et parfois j’en rêve encore.

20 commentaires:

pgluneau a dit...

Quel plaisir de découvrir un peu plus nos amis par le billet de billets fous! Je ne savais pas que Marsi rêvait (et rêve toujours!) d'être archéologue! À quand un scénario basé sur ce thème?? NON NON NON, je n'ai rien dit : reste bien concentré sur Miam miam tome #2, Marsi, on a trop hâte de retrouver Pouet et Coco Météor!
Pour votre info, un scoop: il est plus que probable que ma prochaine chronique, dans la Lucarne à Luneau, soit en lien avec cette série de questions... Je ne sais juste pas QUAND j'aurai l'occasion de la publier, entre deux critiques!

Kikine a dit...

Ahh que j'aime ces entrevues et encore plus quand il s'agit que quelqu'un que l'on "connait" !
Merci Marsi de t'être prêté au jeu et merci à toi Venise pour avoir pensé à Marsi et pour cette rubrique en général !

Andrée P. a dit...

Googlelise...
Trop drôle et si juste.
J'ai bien envie de piquer ce néologisme à Marsi...
Andrée
Psttt... moi aussi j'aime les revues à potins.

Anonyme a dit...

Super intéressant ce billet ! Je l'ai dévoré ! Merci à vous deux !

Suzanne a dit...

Très intéressante cette petite entrevue. J'aime bien «sentir» le plaisir de Marsi à y répondre. Un amoureux de Tintin en plus, c'est un plus ;-)

Venise a dit...

pgluneau : Eh oui, tu es si prolifique avec tes critiques que cela en devient difficile pour les chroniques de s'infiltrer. Elles ont pourtant beaucoup de succès tes chroniques. Bien hâte :-)

Venise a dit...

Kikine : Il m'a assuré qu'il y a pris plaisir. Il dit s'être abandonné. Je trouve que ça paraît. On dirait que nous aussi on s'abandonne en la lisant.

Venise a dit...

@ Andrée : On aime ça regarder par les trous de serrure ! Les écrivains, vous avez beau jeu, vous avez juste à dire que vous vous inspirez de la vie des autres pour nourrir votre oeuvre. Amenez-en des revues à potin ...étudions ;-)

Venise a dit...

Merci Anonyme !

Tellement l'impression de vous connaître, anonyme, même si je n'arrive pas à mettre un visage sur vos mots (remarquez combien, mine de rien, je viens de donner une définition de l'anonymat).

Venise a dit...

@ Suzanne : Il n'en démords pas de Tintin, pourtant il n'en lit plus jamais. Je pense que c'est pire, c'est l'influence de sa jeunesse e elle s'est ancrée et encré dans les cellules de sa main de dessinateur. Si tu jettes un coup d'oeil sur Miam miam fléau, sa ligne classique est aussi claire que celle de Hergé. Et au diable la modestie !

helenablue a dit...

Alors Miam Miam va faire un tabac chez nous...
Tu veux pas demander à Marsi de m'en envoyer un en primeur, dis...

Venise a dit...

Helenablue : Tu serais pas à nous faire du charme là ... je vois battre tes paupières quand tu fait cette demande ;-)

helenablue a dit...

Absolument! Et elles battent délicieusement avec regard de velours et sourire charmeur en prime, allez , dis-moi qu'il craque là et que je vais enfin pouvoir me gourmander...
:-)

ClaudeL a dit...

Zut, zut et rezut, j'ai oublié de regarder au Salon du livre de l'Outaouais si son livre était là. Andrée, au secours... l'as-tu vu?
Je n'ai d'excuse que le fait que j'ai été obnubilé par Paul à Québec! que j'ai pris trois fois dans mes mains et que j'ai remis à sa place.

Et rerezut, moi aussi j'aime ce genre d'anecdotes-potins. J'essaie pourtant de m'en défendre.

Suzanne a dit...

Psst Venise, Miam, Miam est là à mes côtés et je vais bientôt m'y plonger mais chut.......

Maxime a dit...

Oh j'adore! Et ils ont le même plaisir coupable de lecture... hihihi.

Venise a dit...

helenablue : Tu es très coquine là ! Qui vivra verra ;-)

Venise a dit...

ClaudeL : Miam miam fléau n'était pas au Salon du livre de l'Outaouais. Il n'y avait pas de kiosque de La Pastèque. Michel Rabagliati était présent en tant qu'invité du Salon.

Venise a dit...

Suzanne : Mais quel secret difficile à tenir ! Il me faudrait une muselière ... et j'en ai pas !!

Venise a dit...

Maxime : Si tu regardes bien les gens qui attendent aux caisses à l'épicerie, et prennent une revue en attendant, ils ont à peu près tous la tête penchée ou bien ils prennent leurs airs le plus détachée possible. Je pense que nous sommes assez nombreux. Quand Marc en lit, il le fait à la vitesse grand V, et il prend vraiment un air comme si ce n'était pas important du tout.