mercredi 19 octobre 2011

Le VRAC en demande

Je réitère avec mon VRAC. Je prétends qu'il m'a manqué !

Le Lux de l’image
14e édition du Concours Lux récompensant les meilleures images de l’année au Québec. Le collectif Carton, publié aux éditions de la Pastèque, a reçu jeudi dernier le premier prix Lux, dans la catégorie bande dessinée. Voilà une chose de dite mais j’en ai une autre. Vous vous rappelez de ma critique de Ceci n’est pas une histoire de dragons ? Eh bien, Benoit Tardif a reçu un Grand Prix pour sa couverture assez particulière merci, comme pas mal tout ce qu’il dessine d’ailleurs. Pour les amateurs d’images, photos autant qu’illustrations, sur le site de Lux, on présente chaque prix. Attention, il y en a un char pis une barge.

Québec en toutes lettres - 13 au 23 octobre
Exposition, conférence, discussion, rencontre, théâtre, spectacle littéraire, performance, film, conte ... Toujours aussi effervescente en littérature, cette ville de Québec ! Ce festival littéraire, à sa deuxième édition, met à l’honneur Réjean Ducharme. Les absents n’ont pas toujours tort, on leur donne parfois beaucoup d’attention.

Vendre la mèche
Je vous vends la mèche avec plaisir, une autre maison d’édition québécoise est née : La mèche. Applaudissons l’audace !

Deux lancements ponctuent cette naissance :
  • La Solde d’Éric McComber
  • Et au pire, on se mariera de Sophie Bienvenu
Vous avez jusqu’au 21 octobre pour dire oui et vous rendre à la librairie Le Port de tête pour participer à cette triple naissance.

GG
Il y a trois Prix du Gouverneur Général que je n’ai point lus. Non, je me reprends, disons plutôt, deux que j’ai lus. Lesquels ?

  • Alain Beaulieu, Le postier Passila (Leméac)
  • Jean-Simon Desrochers, Le sablier des solitudes (Les Herbes rouges)
  • Perrine Leblanc, L’homme blanc (Le Quartanier)
  • Tassia Trifiatis, Mère-grand (Léméac)
  • Mélanie Vincelette, Polynie (Robert Laffont)
BDQ Rendre grâce
Je m’acharne sur cette expression un peu pompeuse « rendre grâce ». Cette fois-ci, c’est à la libraire Isabelle Melançon de chez Monet parce qu’elle a eu le courage de se mouiller avec son Top 10 de BDQ (Bandes dessinées Québécoises). Amateurs de bandes dessinées, parce qu’il y en a quelques qui me fréquentent, exprimez-vous !

Hors Champ
Est-ce que vous le savez combien j’aime les chroniques de Nicolas Dickner publiées dans le magasine Voir ? Si vous ne le savez pas, eh bien, je vous le dis. Monsieur Dickner est pour moi le meilleur des chroniqueurs. Ne le lui dites jamais, mais je le préfère même légèrement comme chroniqueur à romancier. Aujourd’hui, j’ai reçu un communiqué de presse où il est question de mon chroniqueur préféré, de la maison d'édition Alto et de l’alphabétisation. Un recueil sort ces jours-ci et c’est très spécial, par le titre, par la couverture, par l'initiative.
:
52 chroniques de Nicolas Dickner «à emporter» ont été sélectionnées parmi les 200 publiées au magazine Voir. Tirage unique de 2500 exemplaires et pour chaque livre vendu à 16.95 $, un 7 $ sera remis à la Fondation pour l’alphabétisation. À l’achat de la version électronique (PDF et ePub), réalisée avec le partenariat de De Marque, ce sera un 5 $.

En l'achetant, on fait double cadeau.

13 commentaires:

anne des ocreries a dit...

Ouf ! eh bien quand tu fais du vrac, c'est comme les bonnes affaires, on en a pour notre argent ! :)

Bien consistant tout ça, je vais aller fouiner tranquillement ! :)

ClaudeL a dit...

J'adore ce "Vrac" qui contient beaucoup plus qu'il n'annonce. Plus besoin de lire les actualités dans une revue, tu fais le tour, tu nous apprends tout plein de chose sur ce monde merveilleux de la littérature. J'ai pris des notes (le Voir dont tu parles, c'est celui de Montréal? Disponible sur Internet? Je vais fouiller.)
Ne te gêne pas pour récidiver périodiquement.

ClaudeL a dit...

"choses" avec un "s", évidemment.

ClaudeL a dit...

Pour les chroniques de Dickner, je n'avais qu'à suivre ton lien, bien sûr.

Réjean a dit...

Je suis un peu étonné de retrouver le roman de Vincelette en lice pour le GG. Il me semble que les critiques que j'ai lues au Québec avaient de sérieuses réserves. Je crois que le prix ira à Desrochers ou à Leblanc. Vos prédictions ?

Venise a dit...

Mais c'est sûr ça, belle dame Anne, qu'avec du VRAC, on en a pour son argent ! C'est d'ailleurs ça l'idée non ?!

Venise a dit...

@ CLaudeL : Je parle de ce que je retiens, de ce qui me frappe. Je grappille par ci et par là. Quand il y a un bout de temps que je ne me suis pas commis dans le VRAC, il me semble qu'il me manque le regard qui englobe démontrant que la littérature c'est plus qu'un livre que l'on commente.

Merci de ton assiduité, si précieuse.

Venise a dit...

@ Réjean : C'est tellement tentant de dire Perrine Leblanc et son Homme blanc ! Alors, je le dis :-)

PG Luneau a dit...

Merci pour ce lien vers les choix bédéesques de cette libraire de chez Monette. Je suis en accord avec beaucoup de ces choix, mais pas tous, bien évidemment. Ne pas être si en retard dans mes critiques, je ferais un billet là-dessus!!

Phil a dit...

Bonjour Venise,
As-tu lu le deuxième roman de Jean-Simon Desrochers ?

Venise a dit...

PG Luneau : Dommage ! Je te souhaite de trouver un peu de temps qui traine dans tes tiroirs. J'adore tes chroniques. Un genre de réplique à Isabelle Melançon serait des plus dynamiques !

Venise a dit...

Phil : Non, je ne l'ai pas lu. En fait, je n'ai même pas l'exemplaire. Est-ce que je manque quelque chose à ton avis ?

Phil a dit...

Venise : je ne sais pas. J'ai beaucoup aimé son premier lu dans le cadre de la Recrue. J'ai lu de bonnes choses sur ce deuxième roman mais sans avoir encore eu le goût de me lancer.