lundi 1 août 2016

Les Correspondances d'Eastman 4 au 7 août !

Habiter le paysage, voici le thème de cette 14e Édition que l’on nomme cette année « Festival littéraire ». Je suis contente que l’on ose l’appellation « festival », car les années filant, c’est devenu une festivité complète où spectacles musicaux et théâtraux se rajoutent aux Cafés littéraires, ainsi qu’aux traditionnels jardins d’écriture.

Se rajoutent à chaque année des nouveautés, particulièrement le volet jeunesse et sa panoplie de formes : « La boite à piton », « La grande chasse au trésor », «L’heure du conte », « La bulle de lecture ». Les enfants bénéficient de l’équivalent des « cafés littéraires » qui prennent des allures d’atelier ou d’animation avec soit, Andrée Poulin, Marie-Charlotte Aubin, Claudia Larochelle ou bien d’autres. - Gratuit pour tous -

Soit dit en passant, toute activité est gratuite pour les enfants de 16 ans et moins.

Cette année, nouveau volet qui se différencie du Café littéraire avec sa formule plus courte de 40 minutes, ayant lieu samedi en fin d’après-midi. L’activité générale se déclinant en trois parties, animée par Amélie Boivin Handfied se nomme « Raconter entre deux âges ». À 17 h, « La littérature adolescente », cet univers narratif riche, à 17 h 40 « Raconter et mettre en scène dans le jeu vidéo » et on termine par « L’horreur au quotidien » à 18 h 20 avec Patrick Sénécal.

En plus des nombreux Cafés littéraires, dont un face-à-face avec le porte-parole Thomas Hellman, l’on trouve un souper littéraire avec Marie-Andrée Lamontagne, une classe de maîtres avec Sylvie Massicotte et trois grandes entrevues : une avec Marc Séguin, une autre Pierre Morency, une dernière avec Jocelyne Saucier. Quoi d’autre ? Ma foi, que dire d’un pique-nique littéraire avec Kim Thùy*, un thé littéraire avec Perrine Leblanc*, des sentiers de lecture avec Louise Warren*, ou Perrine Leblanc*. À noter que ces dernières activités sont gratuites avec le stylo* (précisions ci-dessous).

Pour l’activité la plus fréquentée, les Cafés littéraires sur la Terrasse Québécor, en plein air mais avec un toit, je vous jette quelques noms en pâture, nomenclature que vous irez bien sûr compléter sur le site des Correspondances : Denis Thériault, Tristan Malavoy, Élise Turcotte, Anaïs Barbeau-Lavalette, Samuel Archibald, Elsa Pépin … et plus … et plus … et plus ! Pensiez-vous que c’est tout ? Mais que non ! Après tout, je tente présentement de vous résumer un dépliant de 12 pages, double largeur ! 

Comme je vous le disais, il y a des activités gratuites, en autant que l’on se procure le très joli stylo à l’effigie des Correspondances au coût de 13 $ (11$ tarif réduit). Il vous permet d’aller écrire vos lettres dans les jardins sans vous soucier du papier, de l’enveloppe et de l’affranchissement. Bien entendu, ce stylo différent à chaque année, vous le conservez précieusement. Soyez certains que j’ai ma collection ! Toujours avec le stylo, il y a des activités d’écriture interactive, par exemple les cartes postales en haïsha, et une magistrale, le Poème Cordillère, une animation d’écriture avec des machines à écrire dans les jardins. Le but est de créer un long poème qui sera ensuite diffusé sur le web.

Votre dent culturelle est toujours aiguisée ? Il y a bien sûr les spectacles pour vous rassasier. Par exemple, samedi, notre poète nationale Hélène Dorion s’adjoint les Violons du Roy pour nous proposer des bribes de son œuvre. Il y avait bien jeudi soir où Marie-Thérèse Fortin chante Barbara, mais paraitrait-il que les billets se soient envolés. Rabattez-vous alors sur le spectacle de vendredi qui met en vedette notre Anne Hébert. Trois comédiennes visiteront sa vie, fouilleront sa mémoire et son œuvre. Suivra de près un spectacle interdisciplinaire avec Nathalie Watteyne et François Hébert. Il y aura du jeu et de la complicité dans l’air du Cabaret Eastman.

Mon doux, ai-je tout dit ? Bien sûr que non ! Même en visitant le site web, vous n’arriverez pas à saisir parfaitement de quoi il s’agit. Les Correspondances d’Eastman, c’est un évènement qui se vit, qui se sent par la peau du cœur et qui s’habite par les cinq sens.

Venez habiter le paysage. - Rendez-vous : village d’Eastman du 4 au 7 août.   

P.S. : Ah oui, j’oubliais… il y a des expositions, une harpiste dans la nature, la clôture d’un concours, le Salon des artisans, le portage des mots, oh misère, c’est trop… trop… trop… pu capable ! :-)

6 commentaires:

anne des ocreries a dit...

Toujours aussi denses et riches, les Correspondances !

Nomadesse a dit...

Hey oui, ça donne beaucoup le goût d'y aller! Une autre année peut-être! Bisous et amuse-toi bien!

Venise a dit...

Anne : Tu en aurais pour ta grosse dent, n'est-ce pas ! Festival littéraire complet avec un air de vacances.

Venise a dit...

Nomadesse : Ça va bien finir par être ton année. Ne perds pas espoir !

J'en ferai un compte-rendu partiel car je me suis rendue à l'idée que je ne peux être partout.

Marion a dit...

Denis Thériault !!! Et dire que je ne pourrai pas y être. Grrrrrr. Si tu y vas, je compte sur toi pour un compte-rendu, hein ?!? :) Belles correspondances !

Venise a dit...

Marion : Non, mais sérieusement, penses-tu une seconde que je manquerais le Café avec Denis Thériault !!!

Je te promets de te donner toutes mes impressions. Mes sensations. Mes réflexions.

(sourire).