mardi 8 juillet 2008

Votre nom dans la prochaine œuvre de Michel Tremblay ?

Ou votre nom dans la prochaine œuvre de Monique Proulx ? Ou encore une page manuscrite d’un roman inédit de D. Y. Béchard, auteur de Vandal Love ? Un besoin d’amour plus que de postérité ? Dans ce cas, une lettre d’amour destinée à une personne de votre choix, écrite de la main de Pierre Szalowski, auteur "Le froid modifie la trajectoire des poissons".

Si vous êtes plus du genre à vouloir bavarder avec l’auteur, je veux dire pour la peine, tout en partageant un bon repas avec lui et cinq de vos amis (on ne sait jamais, des fois que vous seriez intimidé!) : Francine Ruel, François Barcelo, Normand Chouinard (comédien) s’y prêtent avec un généreux appétit de vivre. Et attention, ce n’est pas vous qui prépareriez le repas, encore moins la « vedette », plutôt un service de traiteur expérimenté. Je commence à délirer ? Non, non, tout cela est possible dans le cadre d’un encan. Encore plus mystérieux ?

Je rajoute un indice de taille : Vous aimez les voyages ?

Des destinations dans le but avoué, et approuvé, de passer une soirée au théâtre, à Québec, ou à Montréal. Aucune obligation de revenir à la maison après la soirée, le coucher dans un grand hôtel mis à votre disposition. Pour un dépaysement plus complet : on parlera de Paris. Un « 7 jours » pour deux dans un studio du 14e arrondissement, en face du Parc Montsouris.
Et si vous insistez pour choisir votre destination, il y a toujours la possibilité de miser sur un crédit dans une agence de voyage.

Voyage … Voyage … Voyage … ! Est-ce que votre esprit a atterri sur le résultat de l’énigme? Le voyage, le thème des Correspondances d'Eastman cette année. Il est question de certains des lots parmi une série de lots originaux de la cuvée 2008. Même les amateurs de sport ne seront pas en reste avec la possibilité d’assister à une partie des Canadiens dans une loge (10 personnes) – stationnement et consommations compris. Ou vivre le souvenir d’un Coupe Rogers, confortablement installé dans une loge pour 2 personnes, tout en dégustant un repas VIP.

Sincèrement, ce sont des lots qui en valent la peine et j’aimerais que vous puissiez en profiter, voilà pourquoi je vous en parle. Le mieux est encore de vous rendre à la source même des détails et de la procédure : ici.

Des rêves à la portée de la bourse parce qu’on ne sait jamais le cadeau que peut nous réserver un encan silencieux*

*encan silencieux : les mises se déclinent par l’écrit. Sur autant de feuilles que de lots, vous prenez connaissance de la dernière mise et à vous de renchérir.

7 commentaires:

Les tourneurs de page a dit...

Pour s'amuser un quizz.

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/quizz-pluie.html

Les tourneurs de page a dit...

http://lestourneursdepage.blogspot.com/2008/07/quizz-des-indices.html

Venise a dit...

@ Les tourneurs de page : J'aimerais que vous m'expliquiez le lien entre votre invitation à un quiz dans votre blogue et mon billet. Je me le suis demandé à votre premier commentaire, vous en laissez un deuxième avec les indices du quiz, cela devient encore plus important que je vous pose cette question.

Comprenez que pour moi, il est important qu'il y ait un lien entre un commentaire et un billet, surtout quand le commentaire n'a aucune explication et qu'il donne un lien seulement.

Va de soi que j'apprécierais une réponse à cette question claire.

Les tourneurs de page a dit...

Vous ne m'avez jamais tagué??? Un quizz c'est comme un tag, désolée, si ça dérange, oubliez mes 3 liens. J'ai pas remarqué s'il y avait un autre endroit ou on pouvait vous rejoindre SAUF dans les commentaires ....

Venise a dit...

@ Les tourneurs de page : Je ne savais pas qu'un quiz équivalait à un tag et effectivement, vous ne m'avez ni tagué, ni quizzé ...

Maintenant que je comprends qu'il y a une méprise et que tout le monde qui liront les commentaires le comprendront, je ne vois pas l'intérêt à retirer vos liens.

Danaée a dit...

Venise, je trouve ça une drôle d'idée, de faire tirer une conversation au resto avec un auteur! Pas mauvaise en soi, s'entend. Mais drôle quand même.

Une sortie au resto, c'est mieux quand on fait ça entre amis... Je sais que beaucoup de gens qui ont lu l'oeuvre d'un auteur se sentent alors "près" de lui (ou elle), mais l'inverse n'est pas nécessairement vrai. Bref, j'aurais peur que la conversation tombe à plat... Ou, en fait, que ce ne soit là que l'occasion, pour l'auteur, de pérorer et de soliloquer sur ses livres...

Mais bon. Le concept est original, c'est vrai. Je conçois que ça intéresse plein de gens.

Quant à moi, pour communiquer avec un auteur, je préfère le courriel. Ensuite, si une relation se développe, alors oui, une rencontre pourrait être intéressante!

Venise a dit...

@ Danaée : Imagine-toi un auteur que tu aimes beaucoup avec qui tu as des affinités, et pense à l'occasion de lui poser des questions sur son oeuvre. Quant à moi, je préparerai mes questions même ! Comme il y a la présence d'amis, ça rend la chose plus naturelle, moins gênante.
Quant à moi, un écrivain est tellement un être humain "ordinaire" avant tout et je suis intéressé par pas mal tous les êtres humains, alors un tel repas en bonne compagnie m'intéresse.