mercredi 4 août 2010

L'attente de l'autre

Comme pour les vins, cette huitième édition des Correspondances s’annonce une édition exceptionnelle et ce n’est plus seulement palpable, c’est maintenant vérifiable. L’attente de l’autre est à son paroxysme, puisque nous attendons des visiteurs plus que jamais. Déjà, les organisateurs travaillent fort pour rajouter des places, à droite, à gauche...

Mais comme l’idée est de répondre à la demande le plus possible, ils font preuve d’ingéniosité, et même à la dernière minute, ils réagissent. Par exemple, le Café littéraire l'Attente de l'autre (l’espéré) du samedi 13 h 15 a été déplacé de la Terrasse La Marjolaine à l’intérieur de la grande salle du théâtre : 200 places viennent donc de s'ajouter pour cette rencontre avec Marc Levy, Louise Portal et Kim Thuy !

Il ne reste déjà plus de billets pour jeudi, vendredi, samedi ! Les Cafés littéraires du dimanche sont pour le moment disponibles mais comme ça part comme de petits pains chauds, il faut vérifier auparavant.

Bien évidemment que l’essence même de l’événement, l’écriture de missives au cœur d’aires inspirantes reste intacte, assister à des projections de films (au Mirador), danser la salsa, participer à la Caravane de l'Espoir, visiter des expositions, prendre part à l’encan, lire sous l’ombrelle d’une branche fournie, voter pour la meilleure lettre, et surtout goûter à l’ambiance qui va régner dans ce village qui fête la lettre au pied du Mont Orford !

Le Devoir parle des Correspondances
Frédérique Doyon du journal Le Devoir a écrit un passionnant article « Semer des mots et des rencontres ». En voici le début :

Après les chambres et jardins d'écriture, les 8es Correspondances d'Eastman (CE) défrichent littéralement un nouveau sentier poétique pour inspirer les participants dans la rédaction de leurs lettres — acheminées gratuitement par Postes Canada à leur destinataire. Car l'écriture épistolière fait la marque et le charme de ce rendez-vous littéraire des Cantons-de-l'Est, qui se déroule du 5 au 8 août.

Le sentier du Portage des mots est ponctué d'oeuvres d'artistes et semé d'écrits de quelques poètes — Saint-Denys Garneau, Gilles Vigneault, Michel Pleau, Serge Bouchard, dont des extraits de poèmes sont affichés sur des arbres. Notre collègue Louis Hamelin et le Cri Roméo Saganash, qui a vécu dans la forêt jusqu'à six ans, y animeront d'ailleurs une discussion avec le public (samedi 7 août à 14h) sur la nature, le nomadisme, les territoires.

Ce sera l'une des «rencontres inespérées» qui font le thème de cette huitième édition. Dans la rencontre surgit l'autre, même si cet autre se trouve en soi et qu'alors la rencontre se fait sur un mode plus solitaire. La solitude fera d'ailleurs l'objet d'un café littéraire en compagnie d'Edem Awumey, de Domnique Fortier et de Marc Séguin (6 août, 13h15). Pour continuer votre lecture, passez par ici ...

Je vous passerai le mot
Comme par les années passées, vous pouvez compter sur moi, ceux et celles qui ne peuvent assister à tous les Cafés et Spectacles, je vais tenter que vous y soyez en esprit. Je vous prêterai mes yeux et mes oreilles.

À demain pour ce premier Café littéraire où je me sens gâtée avec trois auteures que j’adore. Est-ce que je m’aimerai dans ses femmes ?!

«S’aimer dans l’autre » - Marie Christine Bernard, Christine Eddie, Kim Thùy.
(Jeudi – 15 h 00)

* * *
Oh là là, je viens de lire le très beau billet de l'auteure d'Enthéos, Julie Gravel-Richard, Une belle description sur ce qu'est cette fête de la lettre rassembleuse, parce que sans frontière !

Il y a ClaudeL aussi qui s'en vient nous voir. Un billet d'une vraie passionnée du livre et du mot. Une passionnée qui s'est donnée rendez-vous.

9 commentaires:

ClaudeL a dit...

À demain. Je sais pas où parce que je ne comprends pas encore ce qui est en bas et ce qui est en haut?

La billetterie et les petites alcôves pour écrire en bas? Les cafés littéraires et les spectacles en haut???

Pas nécessaire de répondre, je le saurai bien demain.

helenablue a dit...

Merci d'avance chère Venise, je suis toute ouïe et prête à te lire...
De tout coeur avec toi!
Bises.
Helenablue

Ginette a dit...

Ouf!

Venise a dit...

Bonjour Claudel !

Grosso modo,le bas, c'est le centre du village, et le haut, le Théâtre La Marjolaine ... et chez moi !

La billetterie est donc près de l'église, impossible à manquer ce chapiteau, tu vas voir. C'est vraiment le coeur du village et ça va paraître plus que jamais demain.

Les Café et les spectacles sont soit sur la terrasse ou dans la salle de la Marjolaine. On dit haut et tu vas rapidement comprendre pourquoi, le chemin du Théâtre est une côte de quelques kilomètres et se termine au théâtre.

Alors oui, ça y est, à demain !

Venise a dit...

Merci d'être là helenablue, ta présence est apaisante. Bises de Eastman.

Venise a dit...

Ginette : Vous savez exprimez mon état d'esprit par un simple onomatopée
:-)

Venise a dit...

À tous ceux qui ont déjà lu mon billet, j'avais oublié mes deux dernières phrases. Les voici maintenant au poste.

Aurais-je la tête ailleurs moi là ?

Éléonore a dit...

Je vous souhaite bien du plaisir ♥

Si j'étais plus près ce serait le genre d'événement qui me séduirait.

La fascinante beauté de l'écriture et surement y aurait-il quelques belles photos à prendre :)

Bonne fin de semaine

Hélène xxx

Mélanie a dit...

J'aurais aimé être là pour l'attente de l'autre. Malheureusement je n'ai pas de voiture. C'est la vie.