jeudi 10 mars 2011

La petite et le vieux - Marie-Renée Lavoie

J’ai quasiment le trac de vous parler de mon coup de cœur !

Tout l’équilibre que je cherche dans un roman y est : de la tendresse, sans tomber dans le gnangnan, de l’action, sans tomber dans les montagnes russes, du message, sans la voix moralisatrice, du style, sans qu’on voit l’auteure écrire. L’histoire avant tout !

La petite, c’est Hélène, mais appelez-la Joe. Dans l’idéal le plus pur, elle aimerait s’appeler Oscar, comme l’héroïne de son émission culte. Oscar est une femme, apparaissant sous les traits d’un homme qui accomplit des exploits grâce à son stoïcisme. Ce modèle de courage stimule au dépassement sa vie d’enfant de 8 ans, qui s’en donne 10. Son idole lui donne des ailes, pas pour survoler, pour vivre son quotidien de plein fouet. Une vie de petite soldate du quotidien. Quel courage elle a de se lever en fin de nuit pour aller distribuer les journaux, et à 12 ans (donc 10), à servir dans une salle de bingo jusqu’à 22 h, tout en se levant pour l’école le lendemain. On est loin de l’enfant roi, ou reine ! Elles sont quatre soeurs à être élevées par une mère qui, à l’heure actuelle, se ferait traiter de marâtre. Et un père professeur qui gère sa mélancolie en la noyant, mais en ne dérangeant personne. Ou à peine.

La force de ce roman est la narration. J’essaie encore de comprendre comment Marie-Renée Lavoie est arrivée à passer avec autant de naturel de la narration à voix adulte en nous ramenant sans cesse dans la tête d’Hélène. Et dans son corps, car elle bouge beaucoup ! Hélène inspirée de son glorieux modèle se distingue de ses sœurs, surtout de l’aînée son antagonisme avec son scepticisme bien ancrée. Ses sœurs plus petites, elle les aime et en prend soin. Elle a à cœur d’aider, de surmonter les difficultés et son caractère. Y arriver comme son idole ! Mais pas miraculeusement, avec des difficultés réalistes et crédibles, entraves qu’elle nous transmet sans ambages, avec le charme de la vitalité vivifiante des enfants.

Et le vieux, lui ? Eh bien, on est face à de grandes affinités avec Joe qui commence sa vie et Roger qui la termine. Ce vieil homme bourru et ivrogne parait désabusé mais il ne l’est pas tant que ça. Plus ces deux là s’aiment, plus ils se chamaillent. Et plus ils se protègent en cachette un de l’autre. La fierté est l’émotion intime qui les unit. La relation sort des clichés. Ne vous attendez surtout pas à la mignonne petite qui obéit et le vieux gâteux qui flattent l’égo pour plaire.

Le personnage du vieux est très typé avec des traits rigolos par ses excès de langage et autres. Il est foncièrement intéressant à cause de la petite, pas l’inverse. Comme les parents de Joe d’ailleurs. La petite fille les observe, les comprend, veut et peut les aider. On se plait à rêver que ça existe des enfants comme ça. Et pourquoi pas ? L’art de cette auteure est de nous rendre la chose complètement plausible. C’est ça le talent.

Il y avait longtemps que je n’avais pas vécu une histoire plus que la lire.

La petite et le vieux, premier roman de Marie-Renée Lavoie, 238 pages, année parution : 2010

17 commentaires:

anne des ocreries a dit...

Alors là, tu me mets en transes ! quand j'irais à Paris, je sais direct où je vais mettre les pieds, moi, parce que je VEUX le lire, ce livre !
Quitte à l'attendre 8 semaines ! :))))

salvali dador a dit...

"qu'est-ce que t'attends pour te suicider ?"

(Danger Ranger)

bise, amour, chatiments!!!

:)

Andrée P. a dit...

Ohlala Venise, quelle critique! Intensément convaincante! Bravo. Maintenant, je veux - je vais - lire ce roman!
Merci.

Sylvie a dit...

Comment résister après une critique si convaincante. Juste pour toi, je vais lire ce roman.

Dominique Blondeau a dit...

bonjour Venise,
il se pourrait que vous receviez un message dans lequel je vous demande de l'argent. J'ai été piratée, j'attends une réponse de yahoo.
Merci de votre compréhension.

Sunflo a dit...

Je ne connaissais ni le titre ni l'auteure, mais ton avis donne réellement envie de découvrir :) Très convaincant :)

Lucie Octeau a dit...

J'ai a-do-ré aussi!

On est dans la tête, les sentiments et l'imagination de la petite. Rien lu de tel depuis l'Amélanchier de Ferron. Quant à l'histoire avec le vieux, elle mérite de devenir un classique presque tout autant que le Vieil homme et la mer auquel il est beaucoup fait référence.

Un petit chef-d'oeuvre!

helenablue a dit...

Oh, Oh! Une fois de plus tu me mets l'eau à la bouche!

Suzanne a dit...

J'ai aussi beaucoup mais beaucoup aimé. Superbe ton billet.

Kikine a dit...

Quel beau billet ! Il va s'en dire que je trépigne d'impatience ce découvrir ton coup de coeur à mon tour en espérant tomber sous le charme, moi aussi

Venise a dit...

10 commentaires :

¤ 2 personnes qui ont aimé quasiment autant que j'ai aimé.

¤ 6 personnes qui ont maintenant le goût de le lire (Youpi ! Vous acceptez de vous faire un cadeau !)

¤ 1 personne énigmatique avec une citation punchée du roman. Cette personne l'aurait lue. Le commentaire laisse toute la place à l'interprétation, je m'en empare et déclare : il a aimé ;-)

¤ 1 personne et un avis important.

Ce bilan me fait plaisir. Le roman et l'auteure le méritent, ainsi que moi, pourquoi pas !

Merci à vous d'être là. Sans lecteurs, je suis rien. Comme nos écrivains !

Karine:) a dit...

Ah, ce que j'ai pu aimer ce roman! Un coup de coeur pour moi aussi, je l'ai offert un peu partout depuis d'ailleurs. L'exemplaire que j'ai envoyé à Yueyin voyage actuellement en région toulousaine. Le ton est parfait, on s'y croirait. J'ai vraiment adoré.

Venise a dit...

Karine : J'en savais quelque chose que tu as aimé puisque j'ai fait un lien de ton blogue au Passe-Mot quand j'annonçais ma lecture à droite (en cours de lecture).

Tu es aussi enthousiaste que moi. D'ailleurs, cela me fait mieux connaître la lectrice que tu es.

amicalsupport a dit...

Vous nous donnez le goût de lire cette auteure.

Venise a dit...

J'espère bien Amical support !!!

Anonyme a dit...

C'est aussi mon coup de coeur. J'aimerais que celles qui ont aimé ce livre me fasse part de leurs autres coup de coeur!

Anonyme a dit...

Je viens de terminer la lecture de "La petite et le vieux". J'ai adoré ce bouquin. Le personnage principal, "Joé" est authentique, les répliques sont savoureuses, j'ai rit et le récit colle à la réalité de ce quartier. Parfois, ça me faisait penser à l'univers de Michel Tremblay.

Bref, un coup de coeur !

Bravo Madame Lavoie