lundi 23 juillet 2007

Tissé serré


La vie se tisse sous mes yeux, un fil se tend vers l'autre. Je reste coite devant le phénomène des liens. On s'éprend d'un site littéraire qui nous amène à un autre. Chaque site sert de pont et quelqu'un en quelque part l'enjambe et se retrouve sur les rives d'un autre monde. C'est ce qui m'arrive ces temps-ci et j'en reste un peu stupéfaite. Le phénomène se répète et donne l'impression qu'il va se répéter à l'infini. Ce n'est toutefois qu'une impression, tout est appelé à se terminer, ceci dit sans vouloir déprimer personne !


En attendant, je profite de la vie et ses liens. Grâce à un commentaire de Adeline Corrèze (Le Libraire) sur le billet « Correction d'un texte », je me suis empressée de visiter le blogue de Ginette Lachance, reviseure et auteure. Je me suis empressée de lui rendre visite. Le monde de la révision et de l'édition, et ses voies impénétrables sont subitement à ma portée ; n'est-ce pas extraordinaire ? L'accès à toutes ces informations repose sur la générosité d'une personne qui a à coeur de transmettre son expertise empreinte de la vie au quotidien. Je vous suggère fortement d'aller visiter ce blogue d'une grande sobriété où trône un livre « La révision linguistique en français - Le métier d'une passion, la passion d'un métier. En cliquant sur le livre, il s'ouvrira sur « lire un extrait ». Cliquez, oui cliquez ! Quel extrait mes ami-e-s ! Un consistant Avant-propos, une Table des matières des plus élaborées et une instructive Introduction. À la suite de cette lecture, vous saurez si vous avez le goût d'aller plus loin.

Personnellement, j'ai l'impression que c'est le bouquin idéal pour mesurer l'ampleur de son ignorance, exactement l'impression qu'a ressentie l'auteure à ses débuts :

« Lorsque l'idée m'est venue de faire de la correction de textes, je ne savais pas ce qu'une telle entreprise représentait vraiment. J'avais le souvenir, comme beaucoup d»'autres, d'avoir été « bonne en français » à l'école (et la conviction de l'être demeurée). J'avais aussi poursuivi des études, entre autres, en littérature, et de plus, je lisais beaucoup et m'adonnais un peu à l'Écriture. J'étais donc certaine de posséder tout ce qu'il faut pour exercer convenablement ce métier auquel j'aspirais. [...] Dès mes premiers travaux de correction, j'ai constaté que j'avais beau être « bonne en français », je laissais échapper de grosses fautes, tellement mon esprit était occupé à tenter de découvrir les subtils pièges de la langue française en même temps que je devais vérifier les accords et que mon oeil s'appliquait à détecter les espaces manquants ou de trop, les erreurs de police ou de corps, les alignements, les mauvaises césures, les traits d'union insécables, ect. Bref, mon esprit allait en tous sens, et je n'arrivais pas à penser à tout, et encore moins à tout voir.

C'est ainsi qu'au fil des jours je découvrais l'ampleur de la tâche et, en même temps, celle de mes faiblesses.


Aujourd'hui, Ginette Lachance, grande gobeuse de dictionnaires devant l'éternel, exerce son métier de chez elle. Tout se transmet via cette monstrueuse machine tentaculaire qu'est le web.


* * *

Je ne peux passer sous silence l'événement planétaire de la fin de semaine ; l'arrivée du septième et dernier Harry Potter. Je ne suis pas très friande mais ça me plaît de m'imaginer cette grande réunion d'ardents lecteurs. C'est un événement rassembleur et tout ce qui assemble ceux qui se ressemblent vient chanter à mes oreilles le refrain que toutes les peuples sont tissés d'une seule fibre.


Et la vie se tisse sous mes yeux, un fil se tend vers l'autre ...

2 commentaires:

Ginette Lachance a dit...

Je suis bien heureuse de voir que ce livre vous a « allumée », comme le métier de réviseure l'a fait pour moi.

Comme vous le dites, des liens se tissent sur le Net. C'est ainsi qu'avec vos commentaires sur mon blogue, j'ai découvert celui-ci, que je trouve fort intéressant. Je m'empresse donc de le faire connaître.

Qui sait, nous nous rencontrerons peut-être à un autre carrefour...

Anonyme a dit...

Quel heureux hasard! Mes trois sites littéraires favoris (le blogue de Ginette Lachance, le site du libraire et le Passemot) réunis en un seul billet.
La Toile tisse de merveilleux liens, en effet!
Bravos à toutes les trois,
Léonor D., Cookshire