vendredi 26 septembre 2008

Plongez la main dans le vrac

Le résultat des votes pour le Prix des libraires 15ième anniversaire est sorti hier et confirme que le public et les libraires ne partagent pas les mêmes goûts. Le Prix des libraires offrait au public de voter parmi les 15 lauréats « Roman québécois » et « Hors Québec » :

Le vote du public
Roman québécois : Un dimanche à la piscine à Kigali de Gil Courtemanche (Boréal)
Roman hors Québec : Les cerfs-volants de Kaboul de Khaled Hosseini (Belfond)
Le vote des libraires
Roman québécois : Nikolski de Nicolas Dickner (Alto)
Roman hors Québec : L’ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón (Grasset)

=====
Les nouvelles de Martha initiative de Marie Laberge
J’ai reçu des réponses très succinctes à mes deux questions. La première, me disait « Merci ». La deuxième abordait ma question à savoir si Les nouvelles de Martha seraient modulées par les réactions des lecteurs reçues au fil des 26 lettres. On m’a répondu « Lorsque cela sera nécessaire, Martha réagira à l’actualité. » Ne me demandez surtout pas si par « actualité » on entend les commentaires des lectrices, j’imagine que oui. Une autre réponse plus chaleureuse m’est parvenue, cette fois de Louise Laberge, sœur de l’écrivaine :
Merci beaucoup de votre mot et... de votre patience.
Il n'y a pas de limite pour le nombre d'inscriptions. Ne vous inquiétez pas pour la tâche, Marie s'est entourée de gens très compétents.
Je dirais que la réponse la plus révélatrice est celle que Caro(line) a reçue après sa tentative de s’inscrire de la France. Après un long temps d’attente, elle a reçu ceci :
Notre système a été l'objet d'un achalandage exceptionnel depuis sa mise en service et nous vous prions de bien excuser ce délai dans notre réponse. Nous vous reviendrons sous peu avec les modalités de paiement et les tarifs. Nous vous rappelons que la première lettre sera reçue en janvier 2009.

Cette dernière révèle (enfin !) l’essentiel. D’ailleurs, je me demande bien pourquoi on ne me l’a pas servie, je ne demande qu’à comprendre un tel achalandage. Cela veut dire que la littérature épistolaire a la cote et Marie Laberge aussi. Ce sont de bonnes nouvelles après tout.

=====
Mon dernier vrac est une occasion en or et en littérature que j’aimerais apporter à votre attention. J’ai mis la main sur « Le Libraire » hier seulement (une seule librairie - 80% contenu religieux - qui l’offre dans tout Sherbrooke). Une annonce a attiré mon attention. La Revue « Lettres québécoises » publié 4 fois l’an vous offre « Le facteur émotif » de Denis Thériault avec l’abonnement. Je n’en revenais pas, d’autant plus que c’est un excellent roman ! Votre abonnement vous reviendrait donc à la moitié du prix, soit 12.50 $. J’y réfléchirais à votre place !

C’est chez Médiaspaul, librairie indépendante où l'on a la gentillesse de me réserver mon exemplaire du bimestriel Le Libraire que j’ai acheté Les Accoucheuses - La déroute (tome 3). Eh oui, après La Fierté, La Révolte, c’est La Déroute. Les titres résument à eux seuls la saga et laisse croire que le dénouement sur la place des sages femmes aux côtés des médecins ne sera pas réjouissant. Neuf cent pages pour en avoir la certitude. J’ai hâte !

9 commentaires:

Les tourneurs de page a dit...

C'est drôle les goûts, j'ai abandonné la lecture de l'Ombre du vent, je trouvais ce livre ennuyant comme la pluie .... et il a été choisi dans le vote des libraires, c'est bizarre n'est-ce pas ....

réjean a dit...

L'ombre du vent «ennuyant comme la pluie» ??? C'est un roman espagnol picaresque truffé de rebondissements. Personnellement, j'ai adoré et je ne me suis pas ennuyé une seconde. Quel genre de livre vous tient en haleine, tourneuse de page ?

réjean a dit...

Venise, j'aurais aimé savoir si Marie Laberge va faire ses frais. Elle ne fait pas ça bénévolement tout de même. Qu'en pensez-vous ?

Venise a dit...

@ Réjean : Elle a partiellement répondu à cette question à Christiane Charette. Elle a dit que la première année, elle n'était pas sûre d'arriver dans ses frais mais qu'après, elle laissait sous entendre que cela devrait se placer. C'est curieux comme réponse si on pense que l'aventure dure un an. Si je tente de lire entre les lignes car la ligne, elle, se fait rare ,le plus gros du déboursé vient de la mise en place, y compris le site web et le personnel.

Comme il est clair qu'elle n'avait pas prévu autant de personnes dès le départ (il reste 2 mois pour s'inscrire), peut-être qu'en bout de ligne, elle ne sera pas déficitaire si on tient compte que plus on imprime de copies, plus elles nous reviennet à bon compte. Autre supposition, l'offrira-t-elle une seconde année pour tout ceux qui en ont entendu parler et le désirent. Ou bien encore, elle va réitérer l'expérience avec une autre année de Martha (série 2) et que là, les frais seront amoindris puisque le système sera en place et bien rodé.
Cela fait bien des suppositions !

Suzanne a dit...

J'ai beaucoup aimé cette petite lecture en vrac...

Danaée a dit...

Venise, je suis bien contente du choix des libraires. J'ai beaucoup aimé ces deux livres, et, en plus, les deux mettent en scène des libraires!

Quant au choix du public, je ne les ai pas lu ni un ni l'autre.

Finalement, pour Marie Laberge, tu viens de répondre à la question que je me posais: celle de la gestion. n fait, si je comprends bien, il y a une date pour s'inscrire. Ensuite, tout le monde recevra sa lettre en même temps. Donc les envois seront tous fait ensemble. Évidemment, c'est moins compliqué comme ça.

Et quand tu parles de "faire ses frais", il faut aussi que l'auteure se calcule un salaire... Enfin, je le souhaite pour elle (même si dans le cas de Laberge, elle a peut-être un pécule mis de côté!) Mais je pense qu'elle a quand même le droit d'être payée pour son travail.

Les tourneurs de page a dit...

réjean, va voir mon blogue tu comprendras ...

Karine :) a dit...

Tiens, des quatre gagnants, il n'y a que "Nikolski" que je n'ai pas lu (mais qui attend sagement dans la pile!) Mon préféré de ceux-là est clairement "L'ombre du vent" qui a été un méga, méga coup de coeur pour moi!!

Dans un autre ordre d'idée, j'ai vraiment pensé à toi quand j'ai vu le troisième tome des accoucheuses en librairie! Va donc savoir pourquoi! Bonne journée, Venise! :)

JULES a dit...

L'ombre du vent est un de mes romans favoris et même Antonio a succombé au talent de cet écrivain. Il sortira son prochain livre "Le saut de l'ange" en 2009. Nous avons très hâte!

Pour les Lettres québécoises, tu piques ma curiosité!!