jeudi 6 août 2009

Qui serez-vous ?

C’est la question que je me pose moins de deux heures avant cette initiation aux blogues que je donne à la Bibliothèque à 15 h 00 aujourd’hui dans le cadre des Correspondances d’Eastman. Quelques jardins d’écriture sont déjà ouverts, et cet atelier se donne avant l’ouverture officielle à 17 h 00 qui aura lieu sur le perron de l’église ou sous le chapiteau. À ciel ouvert ou à ciel couvert ! Je vous laisse deviner quel élément de la nature déterminera l’emplacement. À celui qui ne devine pas, je donne un parapluie !

J’ai bien entendu très hâte de voir qui assistera à cet atelier, en comptant que quelqu’un y assistera ! Tout est possible. Le premier chapitre de cette histoire est écrit, c’est moi le personnage principal qui l’ait écrit, mais sans personnage secondaire qui suis-je !? C’est certain que l’histoire serait plus intéressante à vous raconter s’il y en a plusieurs.

En attendant ce moment, mon long chemin que l’on appelle 5e rue est bloqué par des travaux que j’entends de ma fenêtre ouverte. Les pluies diluviennes des derniers jours l’ont dangereusement « magané » (le danger étant pour les autos !), alors je me sens un peu coupée du village. De cette fébrilité si typique des préparatifs où l’on revêt ses plus beaux atours et où il est permis de rêver aux plus beaux scénarios.

Ce matin, j’entendais Marc Lévy, notre invité d'honneur cette année, discuter avec Dominique Poirier qui remplace Christiane Charrette à la radio de Radio-Canada. J’ai aimé ses réponses, son équilibre, il ne semble pas du tout se prendre au sérieux et déclare sans l’ombre d’un doute qu’à 20 ans, il aurait été incapable d’écrire par son manque de vécu. Il va jusqu’à se demander comment font ces écrivains de 20 ans qui ont l’imaginaire assez délié pour le faire. Il est admiratif comme on l’est souvent devant ce que l’on est soi-même incapable d’accomplir. D’après lui, une bonne critique parle 75% de ce qu’elle a aimé et 25% de ce qu’elle n'a pas aimé.

Ce soir, c’est le spectacle d’ouverture avec cette chère Chloé Ste-Marie, vous savez celle à qui j’ai dédiée une lettre de bienvenue. Quant à être dans le sujet des lettres de bienvenue, un gros merci à tous ceux qui en ont expédiées. Elles vont être remises en main propre à leur arrivée, soyez-en certains. Personnellement, j’en ai reçu une (la personne se reconnaîtra sûrement :0) ... j’ai eu la patience, la discipline, ou tout ce que vous voulez qui s'appelle un frein, de ne pas l’ouvrir tout de suite. Je me suis dit, j’attends l’ouverture officielle, comme les autres !

Je la lirai au retour de l’atelier ... comme une récompense.

8 commentaires:

Beo a dit...

Je suis convaincue que tout se passera bien!

Phil a dit...

J'espère que ça s'est bien passé !

gaétan a dit...

Ben coudon! Bonne soirée.

Andrée P. a dit...

Un atelier sur les blogues? Fascinant! Pouvez-vous nous en dire quelques mots? Nous raconter comment ça s'est passé? Avez-vous donné naissance à de nouveaux blogueurs?

Andrée

Karine :) a dit...

J'espère que tout s'est bien déroulé! Tu nous en donneras des nouvelles!!

Pierre H.Charron a dit...

Un atelier sur l'initiation aux blogues...Je trouve que c'est une idée géniale. C'est encore méconnu pour plusieurs. Même oi qui surfe sur Internet depuis des lunes et qui adore écrire depuis toujours , adécouvert cet univers que l'automne passé. Je crois que ca n'existe pas dans les Laurentides,un concept à promouvoir par chez-nous... Intéressant.
On continue à suivre Eastman virtuellement !!

Venise a dit...

Cet atelier a passé à la vitesse de l'éclair. Il y avait de l'ambiance, je vais rédiger un billet compte-rendu, c'est certain.

Ce soir, c'est mon rendez-vous avec Chloé Ste-Marie au Théâtre de la Marjolaine. Je l'écoute sur disque depuis des années et je lui ai déjà écrit une lettre, jamais postée, voici quelques années. Quelqu'un va la lui remettre pendant l'événement.

Il y a de l'électricité dans l'air ici ... et pourtant pas de ciel orageux !

À très bientôt ! Je vous tiens au courant en espérant que vous vous sentiez un peu ici avec nous amateurs de littérature, tout comme vous.

Beo a dit...

C'est génial de sentir l'électricité qu'il y a dans l'air d'Eastman!

Toute belle soirée! xxxxx