dimanche 29 mars 2009

Nos livres voyagent

Oui, nos romans voyagent et pas seulement à l’intérieur de nos valises.
Avant d’attaquer ce sujet, je tenais à vous présenter notre dinde sauvage. Euh … c’est la première fois que je fais une telle déclaration et probablement la dernière. C’est qu’une sympathique dinde sauvage est venue se dandiner sous nos mangeoires. Non pas qu’elle veuille, en tant que gros oiseau faire peur aux plus petits, je vous l’ai dit, elle est sympathique, elle aspirait plutôt aux écailles des graines de tournesols noires sur notre neige. Elle fait un tri méticuleux, un peu nerveusement, puisqu’elle ne nous a pas encore, elle, affublé du qualificatif « sympathique ». Ça viendra peut-être puisqu’elle a réalisé que l’appareil photo ne l’a pas mitraillée sur place. Et puis, un tapis noir de graines de tournesol, rien de plus attirant pour un volatile qui a pris l’hiver pour un printemps. Elle aurait traversé la frontière venant du Sud, mais ne se serait pas informée de la température à nos douaniers.

Marc l’a baptisé Betty. Moi, Boop.

Partant d’une dinde, pour rester dans le même règne, je vous dirigerai vers des poissons. Tout part des liens maintenant, alors il faut en faire. Je sais vous avoir déjà parlé de la vidéo promotionnelle de la traduction « Le Froid modifie la trajectoire des poissons » de Pierre Szalowski en langue espagnole et catalane. À ce moment-là, j’étais incapable d’installer la vidéo, tandis que maintenant, ayant reçu la leçon d’un expert en la matière (merci Mistral !), cette vidéo fera disparaître une minute de votre vie pour en faire apparaître une de féérie.

Visionnez et soyez convaincus que nos livres voyagent en première classe :



Je vous ai aussi dit que les droits d’adaptation Du bon usage des étoiles de Dominique Fortier ont récemment été acquis par Jean-Marc Vallée (C.R.A.Z.Y.). Voilà une chose qui est réjouissante et qui suppose le voyage mais ne le garantit pas. Si je rajoute qu’il sera traduit en anglais et publié au Canada par la prestigieuse maison McClelland & Stewart et que cet éditeur établi à Toronto s’est porté acquéreur des droits mondiaux anglais, on commence à entrevoir de se rapprocher des étoiles pour voir de haut (attention, ne pensez pas mal, dans un avion !) les terres de l’Angleterre, des États-Unis ou du reste du Commonwealth. Rendu là, on peut même commencer à penser à l’international, ce n’est pas du tout défendu, surtout si on croit que la pensée crée.

Les carnets de Douglas de Christine Eddie, lauréate du Prix France-Québec 2008, maintenant publié chez Héloïse d'Ormesson recevrait déjà, paraitrait-il, de bien belles éloges de l’autre côté de l’Atlantique. Mais là où je veux en venir est que pour un premier roman, d’être bientôt publié en Livre de poche, c’est une rare occasion pour un roman québécois, pas seulement d'atteindre un vaste public, mais de voyager dans une poche. Et qui dit poche, dit aussi sac à main et qui dit sac à main, dit aussi sac de voyage ! (;-)

Ha Ha ! Je vous l’avais dit, n’est-ce pas, que nos livres étaient de grands voyageurs ? Et on se souhaite qu’ils voyagent de plus en plus souvent et de plus en plus nombreux.

Et tant qu’à être dans les voeux, je nous souhaite, parfois, de les suivre ! Ce qui peut ma foi être assez plaisant … un petit mois, par exemple, est-ce que ça vous le dirait !

8 commentaires:

Jules a dit...

Je suis d'accord, je nous souhaite de suivre nos livres... surtout en France où ils coûtent moins chers!!! :)

Mélanie J. a dit...

C'est drôle, je trouve que la bande annonce ne représente pas bien l'ambiance du livre. Du moins de ma perception.

Venise a dit...

@ Jules : Toutes les raisons sont bonnes pour bondir jusqu'en France, mais acheter les livres, ça en fait une de plus !

@ Mélanie J. Tu parles du petit vidéo d'une minute ? Comme la trame de l'histoire se déroule dans les journées du verglas où il y avait quand même une certaine magie, moi j'aime bien. Dans le livre, il y a la magie des rencontres. Et du bonheur.

helenablue a dit...

Une bonne raison de plus pour venir jusqu'ici !
Tu as raison Venise , s'il en fallait une de plus , celle là est de taille !
Je vous attend .


Kiss
Héléna


ps : tout à fait charmant votre nouveau compagnon ...Betty Boop ! J'adore !!Poupoupidou!
:-)

Phil a dit...

Que des bonnes nouvelles pour les livres québécois et leurs auteurs !

Venise a dit...

@ helenablue ! Notre Betty Boop n'est pas revenue faire son tour aujourd'hui.
Tu sais, à Eastman, sous ma fenêtre, c'est loin du bourgeonnement, c'est encore la neige dans tout ce qu'elle a de plus laid. De la neige défraîchie ! Bientôt, je vais m'aventurer à dire de la neige chaude !
Bon printemps à toi avec tous ses effets de renouveau.

Venise a dit...

@ N'est-ce pas Phil ? Juste retour du balancier quand on pense à la quantité de livres français qui voyagent ici.

Anonyme a dit...

De bien belles nouvelles, ça! Je ne savais pas que "Les carnets de douglas" sortiraient en poche, je suis bien contente! Et pour les autres annonces aussi, bien sûr!