jeudi 19 juin 2008

Du Jardin est partout .!

J’ouvre la radio, la télévision, un journal, un site web (Le Libraire) et me voilà devant Alexandre Jardin qui rigole. Il se marre, il semble avoir beaucoup de plaisir dans la vie, ou du moins, en entrevue. Faut dire qu’il a un accueil ici qui ferait rigoler de plaisir n’importe quel écrivain québécois. Son roman « Chaque femme est un roman » n’est pas un livre, c’est un événement.

Il faut croire que nous aimons tout ce qui nous sort de l’ordinaire et il en serait l’étendard. Faut dire aussi qu’il parle énormément des femmes et ce sont les femmes qui achètent les romans ! Pas bête, d’autant plus que ce n’est pas du « marketing » à l’état pur, il aurait vraisemblablement beaucoup à dire sur la femme dans sa singularité mais, attention, pas la femme au singulier ! Pour lui, la femme s’accorde au pluriel. Et il a l'art des titres qui frappent fort : Chaque femme est un roman. J’aime bien être un roman, moi. Un roman intéressant, facile à lire avec suffisamment de mystère pour ne pas être mise de côté. Rester sur la table de chevet éternellement … le rêve de toute femme, avec le « lecteur » idéal évidemment !

Qui n’a pas lu Jardin ? On peut dire que cet homme a un nom. Je l’ampute de son prénom et ça choque presque l’oreille. Alors, je la pose pour vrai la question sur tous les tons :

Qui n’a pas lu au moins un roman de cet être remarquable dans le sens qu’il se fait remarquer ? Qui l’aime inconditionnellement ? Qui le suit de temps en temps ? Qui ne l'a jamais lu ? Qui veut lire son petit dernier ?

Si vous répondez « oui » à cette dernière et qu’il n’est pas encore sur votre table de chevet, vous avez une chance de le gagner, ici, chez « Le Libraire » qui vous demande de répondre à quelques questions en retour. Un petit test pour mesurer votre connaissance du « Jardin » allongé d’un bref sondage maison. Histoire de faire d’une pierre deux coups.

Bonne Chance et commencez par mes questions, ce n'est pas du hasard, la chose est certaine que vous allez gagner ma reconnaissance !

12 commentaires:

JULES a dit...

J'ai lu Le Zèbre il y a bien longtemps, plusieurs années même. Il n'est pas un auteur qui m'attire et je dirai que depuis que je le vois en entrevue, je le trouve prétentieux et je n'ai pas envie de le relire... il me fait une sensation bizarre!

Venise a dit...

@ Jules, je me retiens de ne pas réagir, je ne voudrais pas figer personne. Mais, crois-moi que je vais y revenir. Et j'espère qu'il y en a plusieurs qui vont répondre, en soustrayant bien sûr la flopée qui sont à Paaaaaaaaaris !

Virge a dit...

Moi je les ai tous lus, sauf le dernier que je suis en train de lire présentement!

J'avais un fiancé qui me les avait prêtés pendant que j'étais isolée dans le Nord et je les ai tous lu pendant cet été là. Bien sûr, j'ai toujours associé l'ex et lui. Et ce qui est bizarre c'est qu'au moment où je lis «Chaque femme est un roman», je reçois un mail de l'ex, après 7 ans de silence! Je crois bien que moi aussi je suis un roman-tragédie-comédie-romantique!

Enfin, je m'égare dans mon commentaire...

J'adore Jardin, c'est ce que je voulais dire!

réjean a dit...

J'ai essayé de lire Fanfan il y a plusieurs années et j'ai trouvé ça d'un romantisme suranné. Pour le reste, je partage entièrement l'opinion de Jules. Jardin, pas pour moi.

Je suis Pierre-Luc a dit...

J'ai lu "L'île des Gauchers" il y a longtemps, alors que j'aimais à peu près tout ce que je lisais. Je ne me souviens pas de grand chose, sauf que j'avais rigolé et que j'avais noté quelque part un passage tout à fait amusant et pervers.
Je cite : "Femme de désirs, Emily perdit tout contrôle dix jours plus tard. Sortant de son personnage réservé, elle viola Jeremy contre un cerisier japonais en fleur à Hyde Park, à la tombée de la nuit [...]. Le spasme de Jeremy vint trop rapidement ; mais dans son désir irraisonné de jouir de lui, Emily le retint, encore raide à l'intérieur, et, avec une frénésie rare, obtint cette vive émotion physique dont son corps restera toujours nostalgique." Et ça continue.
Pourquoi ce passage plus qu'un autre ? Je ne sais pas, sinon qu'un ami m'avait dit, alors que je lisais, que c'était un livre pour enfants. J'ai bien rit. Je ne pense pas avoir rencontré de relations sexuelle aussi drôle ailleurs.

Sinon, le reste de sa production ne m'intéresse pas du tout. Et je ne sais pas pourquoi.

Venise a dit...

@ Réjean et Pierre-Luc : À lire vos deux commentaires un à la suite de l'autre, quelqu'un qui ne connaît pas du tout Jardin se demanderait sérieusement si c'est de la prose romantique ou érotique.

Latourneusedepage a dit...

J'ai lu Le zèbre, ça fait longtemps, me souviens pu de quoi ca parlait. Fanfan, dans la vente de garage de la Coop. il y a 2 semaine, 3.00$ me suis laissé tenter. Mais tu sais depuis que j'ai vu Alexandre Jardin, à tout le monde en parle, j'ai été déçue, parce qu'il parlait de son avant-dernier livre: Le zubial la biographie de son père, mais là il disait que peut-etre c'était vrai, peut-etre pas, toute une affaire et il avait avec lui un cousin en tout cas, j'avais pas aimé, et même si on sait que les écrivains inventent des histoires, ben j'aime qu'il y ait un doute, j'aime pas les peut-etre que oui peut-etre que non.
J'ai presque finit Fanfan, demain peut-être lollll, je ferai le résumé dans mon blog.

Carole a dit...

J'ai lu Le Zubial qui m'avait été prêté par une amie (tant mieux je n'ai pas eu à l'acheter). Tout comme Jules et Réjean, je le trouve « m'as-tu-vu ». Je préfère m'occuper de mon jardin de fleurs plutôt que le lire. D'ailleurs pourquoi nos médias ne font pas un jardin de roses à nos propres auteurs ?

Phil a dit...

Jamais lu de livre d'Alexandre Jardin. Les personnes autour de moi qui ont lu certains de ses livres me l'ont pourtant conseillé. Mais ce n'est pas un auteur qui m'attire pour le moment. Il faut dire que j'en ai déjà beaucoup sur ma liste d'écrivains à découvrir.
Les quelques entrevues de lui que j'ai vues ou entendues ne m'ont pas convaincu de le lire.

Grominou a dit...

J'avais bien aimé Le Zèbre, mais l'an passé j'ai tenté de lire Les Coloriés, que j'ai trouvé complètement insuportable et que j'ai abandonné après 15 pages! Je n'ai pas eu envie de tenter de nouveau l'expérience, peut-être un jour...

Beo a dit...

Hello Venise!

Je crois bien avoir tout lu de Jardin avec Bille en tête en tout premier et le reste dans le désordre, vu qu'ils étaient déjà pas mal tous publiés.

J'adore sa douce folie, qui pour ma part a trouvée son apogée dans L'île des gauchers.

Tout comme Amélie Nothomb, on ne peut pas décemment lui demander d'être de performance égale d'un livre à l'autre, comme on ne peut décemment leur demander d'être quelconques en entrevue. C'est mon avis. ;)

Je n'ai pas lu son dernier, je l'aurai bien un jour entre les mains.

Caro[line] a dit...

Je ne suis pas fan d'Alexandre Jardin mais :
- j'ai lu (et aimé !) "le Zèbre" dans ma jeunesse,
- j'avais adoré l'adaptation cinématographique de "Fanfan", un de mes films cultes d'adolescente
- et surtout, j'ai lu son dernier roman car une grande opération avait été lancée chez les blogueurs français avec un déjeuner avec Alexandre Jardin à la clef. Je n'avais pas pu y assister, mais j'avais lu son livre... sauf que là, je suis incapable de dire pourquoi je l'avais aimé et pas aimé. :-)))