mercredi 16 mai 2007

Venise veut savoir

Ah, savez-vous ce à quoi je passe mon temps ces dernières heures ? Non pas à lire, malgré que cela se tienne très près d’un livre ; c’est à en fabriquer. Deux livres complètement différents, un de poésie « Éventail & Motifs » et un conte pour enfants « Un morceau d’étoile filante ».

Quand j’ai accepté d’aller présenter au Festival des écrits de l’ombre, mes manuscrits ou tapuscrits si vous préférez, ils étaient écrits oui, mais non fabriqués. Léger détail ! Je ne réalisais pas vraiment dans quoi je m’engageais. Mon chum non plus ! Comme il est illustrateur, graphiste et perfectionniste (c’est le troisième titre qui prend le plus de temps !) il a mis la main à la pâte, pas à papier. mais c’est aussi laborieux : Mesurage, découpage, collage, photocopiage, boudinage = Bricolage avec un grand B. Ou de l’artisanat, si vous trouvez que Bricolage, même avec un grand B, fait trop maternel. Moi, je préfère bricolage car il rime avec ouvrage …

Bon, allez, je me change les idées ! Quoi de mieux pour me changer les idées que de vous entretenir d’un livre tout fait ? Et à plusieurs, plusieurs, plusieurs exemplaires (pour le Québec, on s’entend) et premier vendeur dans plusieurs plusieurs, plusieurs librairies, toujours au Québec. Une grande dame qui ne veut pas qu’on lui parle de son âge… vous me voyez venir … qui se fait appeler Germaine Maltais …vous y êtes ! Après Sa vie en trois actes, voici « Le bien des miens ». J’ai lu le résumé très long et très complet sur le site de la librairie Pantoute (à Québec) et j’ai quasiment eu l’impression de l’avoir lu !

Est-ce que vous me voyez venir là aussi ? Je suis attirée par ce roman et en même temps non. Ça vous arrive j’espère ? Sinon, je vais me sentir bien seule. J’ai trouvé une manière de ne pas me sentir seule, sur l’île déserte de mon ambivalence, et c’est en vous demandant de m’en parler. Parlez-moi du dernier-né de notre Janette nationale ! Son premier roman.

J’ai raisonné ainsi ; s’il est le premier vendeur, c’est qu’il y a plein de gens qui le lisent, non ? Je veux savoir … comme Janette.

Aucun commentaire: