samedi 25 octobre 2008

Les Accoucheuses - tome 3 d'Anne-Marie Sicotte

Je ferme le couvercle sur 2,600 pages si j’inclus le tome 1 et 2. Après La fierté, la Révolte, le tome 3 est baptisé « La déroute ». Je m’attendais donc au pire, l’auteure nous y préparait et même pas subtilement. À quoi bon la subtilité puisque cette saga s’appuie sur l’Histoire avec son grand H et que tout le monde sait que les sages-femmes n’ont pas gagné la partie auprès de ces non sages médecins ? Je laisse la parole à Anne-Marie Sicotte parce qu’elle se la donne en fin de livre pour expliquer sa démarche appuyée de toutes ses sources (tiré de 5 pages):
« C’est donc ainsi qu’il faut interpréter l’Histoire telle qu’elle se retrouve dans cette série : de réels lieux, mœurs, coutumes et événements collectifs (du moins telle que cette vérité nous parvient), dans lesquels évoluent des personnages inventés, mais ancrés dans l’authenticité »

J’étais contente de les retrouver, ces personnages inventés, là où leur vie m’avait quittée. C’était en pleine débâcle. Flavie fuyait son mari et courait rejoindre son amie aux Etats-Unis dans « The Oneida Community dirigé par John Humphrey Noyes". Une chance que je savais que cette commune aux idées très larges, et même encore pour aujourd’hui, avait vraiment existé, sinon, j’aurais eu de la difficulté à y croire. La moitié du bouquin est consacré à cette épopée où tout est mis en commun, femmes, homme et enfants. Je n'ai jamais tant entendu parler de sexualité et de continence dans un même temps. Il ne fallait pas surpeuplée indûment la commune. On n'engrosse pas la femme mais elle continue à être considérée comme ayant absolument besoin de l’homme pour s’élever près de Dieu. J’ai trouvé intéressant cette aire ouverte sur le fonctionnement en détail d’une communauté de l’époque, tellement intéressant que je lisais avec un certain ennui les incursions régulières et abondantes à Montréal pour retrouver la mère, Léonie, et la Société compatissante. Toujours les mêmes enjeux. Toujours la même guerre à mener contre la religion et les médecins. La routine quoi !

L’autre partie du volume (accordons-lui le titre de volume avec ses 850 pages !) avance assez lentement. Il y a des longueurs surprenantes. Et cela, malgré les drames. Drame que j’ai d'ailleurs eu de la difficulté à sortir d’entre ses feuilles ne pouvant m’empêcher de penser que ce n’est pas ainsi qu’une vraie Léonie l’aurait vécue. La Léonie que j’ai dans la tête, celle que je me suis inventée au fil de la saga. C’est très discutable, évidemment. Mais quand tout à coup, s'effrite le lien avec un personnage et que l’on commence à se dire, serait-ce un personnage de papier, on met un peu l’histoire en état de danger.

Par contre, les (environ) 200 dernières pages m’ont happées toute entière. J’y ai retrouvé la plus haute effervescence du meilleur des deux autres tomes.

Pour ramasser ces 850 pages, je m’avance à dire : oui, incontournable, et cela malgré les longueurs, pour tous ceux qui ont embarqué dans les deux premiers. Quand des personnages deviennent un peu comme des amis, on veut absolument savoir qu’est-ce qui arrive dans leur vie. À la fin, nous quittons Flavie, elle n’a même pas 30 ans, il pourrait y avoir un quatrième tome mais je suis certaine qu’il n’y en aura pas. On a l’impression que tout a été dit de cette bataille qu’ont menée les sages-femmes de cette époque.

9 commentaires:

Laurence a dit...

Ça me fait plaisir d'entendre parler de destins de femmes québécoises. Il y en a tellement qui sont restées dans l'ombre de leur mari qui eux, se sont inscrits dans l'Histoire avec un grand H. Souvent mises de côté par l'Histoire, elles ressuscitent par la littérature...

Karine :) a dit...

Je vais finir par céder à l'appel de cette série! Du moins, je vais certainement tenter le coup et je te le dis tout de go : c'est ta faute! JAMAIS je n'aurais eu le goût de lire ça sinon!! Mais bon, il est sur la liste maintenant!

Anonyme a dit...

J'avais hâte de lire ton commentaire ! Je vais l'acheter cette semaine ! J'étais si contente quand j'ai vu que ce troisième tome était enfin sorti !

Mrs Pillsbury

Suzanne a dit...

Sur ma liste depuis un bout mais je n'arrive pas à me décider Hum....

Venise a dit...

@ Suzanne : Est-ce que je peux te demander qu'est-ce qui te fait tant hésiter ?

Venise a dit...

@ Bonjour ma chère anonyme Mrs Pillsbury ! Eh oui, un troisième tome qui te promet des heures d'émotions.
Je suis contente d'avoir un écho de toi. Tu vas bien, j'espère ?

Anonyme a dit...

Merci belle dame ! Je vais bien, suis toujours très trop occupée au boulot mais la santé va alors tout va !

Mrs Pills

Anonyme a dit...

J'ai lu les 2 premiers tomes et pour être franche, j'avais hâte que ça finisse, je me suis ennuyée ferme. Je viens d'apprendre qu'il y a un troisième tome et je n'ai pas le courage de le lire. Je ne suivrai pas Flavie dans son voyage. Pourtant j'adore l'histoire, bref j'ai été déçue.
Danielle

Venise a dit...

Danielle : Vous adorez l'histoire mais vous vous ennuyez ferme. Sans d'autres précisions, cela me semble un peu contradictoire. Quand j'aime une histoire, c'est rare que je m'ennuie.

Quant à moi, c'est surtout le deuxième que j'ai trouvé un peu long, j'ai repris beaucoup d'intérêt au troisième.