lundi 28 décembre 2009

Palmarès Plaisir de lecture

Éric Simard l'a fait le premier (à mon su et vu en tout cas), Catherine l'a suivi de près. Intéressant. Le palmarès situe, englobe, synthétise, cerne. Il me semble que tout à coup, je comprenais mieux leurs lectures.

Je me suis alors dit, pourquoi pas moi !

Je ne m'attendais pas à ce que l'exercice soit si difficile ! Si difficile que je me serais bien échappé du casse-tête par plusieurs ex aequo. Finalement, quand j'aimais également, j'ai devancé le titre qui avait reçu le moins d'attention. Entendons-nous bien, je n'ai pas tenu compte du niveau de difficulté du roman, je laisse ce critère aux juges des hautes instances littéraires, j'ai seulement jaugé mon plaisir de lecture.

1 33, Chemin de la Baleine - Myriam Beaudoin
Parce que rarement une lecture m'empêche de dormir. Je me suis levé la nuit pour le lire. Le coeur m'arrêtait de battre à certains passages. J'ai pris à coeur l'attente de cette femme qui aime trop d'une manière qui m'a moi-même surprise.

2 HKPQ - Michèle Plomer
Il m'a tenu sur une vague d'ambiance douce, sensuelle, spirituelle et j'aurais voulu à jamais qu'elle se poursuivre. Je lisais lentement et relisais de peur que le roman se termine trop vite.

3 Mademoiselle Personne – Marie Christine Bernard
Le souffle court, béate d'admiration, les yeux écarquillés devant tant d'intensité autour d'un personnage. Tant d'ingéniosité aussi pour la structure du roman. Et quel style rythmé !

4 Les filles - Lori Lansens
Je refuse qu'elles n'existent pas, elles m'accompagnent encore. Se sont des amies, ces filles jumelles par la tête mais pas du tout par le coeur. Le plus grand traquenard de faux vrai que j'ai lu jusqu'à date.

5 La louée – Françoise Bouffière
Une histoire qui m'a enfiévrée. Éprise par le coeur d'un trop-plein d'émotions devant cette femme forte traitée en victime. Pour ma compassion à toutes les femmes qui ont un jour vécu de ce pareil au même de voir leur corps loué, au nom de la maternité.

6 Almanach des exils – Stéphanie Filion et Isabelle Décarie
Pour mes haussements de sourcils devant le charme de ces écritures féminines. Tant de soin à écrire la poésie qui sort par les pores du quotidien. Un bel échange d'amitié, à travers les antipodes de deux pays, le Canada et le Brésil.

7 Le discours sur la tombe de l’idiot – Julie Mazzieri
Pour m'avoir fait entrer dans un village sans contours précis où la folie rode sans contour précis, avec une écriture précise à couper au couteau.

8 Paul à Québec – Michel Rabagliati
Pour une histoire qui sent le Québec. Pour une histoire qui repose sur la progression de l'attachement. Pour cet art rare de raconter par la complémentarité parfaite entre le mot et l'image. Parce que j'ai éclaté en sanglot, ce qui ne m'arrive jamais en lisant.

9 La traversée du continent – Michel Tremblay
Pour avoir voyager à travers les yeux d'une gamine de 12 ans et d'avoir éprouvé toutes ses frousses, tous ses espoirs. Pour me reconnaître par la voie du passé de ma mère.

10 Tarmac – Nicolas Dickner
Pour le contrôle du dit, pour la divulguation de l'histoire avec une maîtrise esthétique. Pour ses personnages qui survivent à la fin du monde et au point final. Pour l'admiration du concept des 99 chapitres titrés. Pour un style unique, identifiable.

=====
Avez-vous fait le vôtre ?

41 commentaires:

Dominique a dit...

Comme j'aime bien les invitations à lire des choses et des auteurs inconnus je suis ici à la fête
je note tous ces titres
par contre "le discours sur la tombe de l'idiot" a été pour moi en 2009 une excellente surprise surtout pour un premier roman

ClaudeL a dit...

Tu n'as peut-être pas la discipline du petit calepin de Catherine pour les citations, mais en comparaison à Éric qui finalement n'a qu'établi une liste, quel effort, quelle réussite: trouver le moyen de donner tes impressions, te souvenir (ou as-tu noté dans un petit calepin???!!!)de l'effet émotif de chacun de ces livres.

Et comme ce que tu dis des Filles de Lansens est exactement ce que j'ai éprouvé aussi, je me dis que les autres devraient me plaire aussi.

Je crains que si je fais l'effort de me remémorer ce que j'ai aimé en 2009, ça se résumera à une liste. POurtant j'aime lire aussi, pourquoi je ne note pas l'effet?

Dominique Blondeau a dit...

désolée, mais la Dominique en question n'est pas l'autre... J'aime que les choses soient claires, d'autant que je n'ai pas lu et ne lirai certainement pas Le discours sur la tombe de l'idiot...

Karine:) a dit...

J'aime beaucoup ta façon de présenter tes coups de coeur de l'année! Bien entendu, je n'ai rien lu de tout ça... mais je prends des notes! Je n'ai pas été très "lectures québécoises" cette année...

Jules a dit...

Non, pas encore fait le mien! Tu me donnes drôlement le goût de lire québécois toi! Le # 1, 2, 3 et 6 sont notés... puisque j'aurai déjà le souffle coupé entre deux contractions aussi bien lire quelque chose!! Je rigole maintenant, mais attendons voir le jour J!

gaétan a dit...

Héhé ton top 10 égale la somme de ce que j'ai lu dans la dernière année.
Je veux bien participer à ton palmarès mais à titre de consommateur de littérature et non pas à titre de connaisseur.
Sans véritable ordre précis j'ai eu du plaisir à lire:
Bibi-VLB
La foi du braconnier-Marc Séguin
Cellule Esperanza-Danny Plourde
Poèmes cannibales-jacques Desmarais
La grande tribu-VLB
Netherland-Joseph O'Neil ( en cours de lecture)
L'urine des forêts-Denis Vanier (en cours de lecture)

J'ai pas aimé:
18juilletdeuxmillequatre-Roger Desroches:
trop difficile à lire (trop littéraire ? :-),incapable de me mettre dans le mood.
Hells.com-Patrick Sénécal
Et pourtant j'ai aimé plusieurs de ses livres mais $32.95 pour ça, ça me fait maintenant hésiter chaque fois que je retourne à la librairie pour m'acheter un bouquin.
Livres achetés mais pas encore commencés:
Cowboy-Louis hamelin
La canicule des pauvres Jean-Simon Desrochers
Bonne journée

Virge a dit...

C'est une excellente idée! Le mien s'en vient également... Il y a Les filles en commun avec le tien, mais je suis sûre que tu t'en doutais! Pour les autres titres, j'en ai noté plusieurs de ta liste!

Venise a dit...

Dominique : Rien ne peut me faire plus plaisir que lorsque l'on me dit "je note des titres". C'est moi qui suis à la fête !!!

Venise a dit...

Claudel : Comme tu es une attentive observatrice, tu reprends un de mes commentaires laissés chez Catherine. J'ai eu un sourire.

J'ai rien noté de ces impressions mais pour moi, c'est ça un bon plaisir de lecture quand il en reste quelque chose que je peux encore cerner après quelques mois ... et même quelques années ! Ces 3 étapes d'une lecture, le avant, le pendant, le après sont très démarquées dans ma tête. Le avant et ses attentes, le pendant, que et l'ouverture d'esprit qu'il exige, et le après qui revêt pour moi une importance toute particulière. Un livre dont je ne me souviens plus du tout, ce n'est pas bon signe, surtout pour quelqu'un qui prend la peine de s'arrêter pour réfléchir et ensuite, écrire un commentaire de lecture.

Ça peut être quelque chose à essayer "noter l'effet", je trouve que ça nous sort du cérébral.

Venise a dit...

Dominique Blondeau : Je suis fortement intriguée, mais alors là oui. Pourquoi ne pas lire Le discours sur la tombe de l'idiot ? Vous connaissant un peu, il y a sûrement une raison, vous habituellement si ouverte à tant de lectures.

Venise a dit...

Karine : Ne serait-ce qu'un, je serai contente pour notre littérature. Et pour toi !!! Te connaissant un petit peu, j'ose te suggérer La louée.

Venise a dit...

Jules : Elle est bien bonne, le souffle coupé entre les contractions !
Bientôt tu vas avoir moins le temps de lire mais entre tes 4 choix, si j'avais un cadeau à te faire, je te donnerai "HKPQ". Je me pratique fort, et assidûment, à cerner la lectrice que tu es.

Venise a dit...

Gaétan : Tu as finalement lu "La foi du braconnier" et il est dans ta "bonne liste" ! Tu n'es pas le seul. Jusqu'à date 3 personnes que j'estime l'ont aimé.

C'est vrai que 32.95$ plus taxes quand on aime pas, ça fait mal au coeur du portemonnaie. Vous n'avez pas de bouquinerie où tu pourrais le vendre et ainsi te réconcilier avec le risque pris sur tes futurs achats ?

La canicule des pauvres, je gagerais ma blouse que tu vas aimer ! Il est dans ma pile à lire par contre j'en ai beaucoup entendu parler. Ma prédiction est dans le pur domaine de l'intuition.

Cependant, le titre qui m'intrigue le plus est "Bonne journée".

:-)

Venise a dit...

Virge : J'ai tellement hâte de lire le tien ! Je suis très très contente que tu en fasses un parce qu'il t'arrive, n'est-ce-pas ;-), de ne pas avoir le temps de faire des commentaires de lecture, ce qui fait que je reste avec mes gros ???.

Youpi !

Beo a dit...

Bonne idée ce palmarès: faudrait que j'en fasse un aussi :)

Bonne année à tous!

Réjean a dit...

J'ai toujours de la difficulté à faire ce genre de palmarès car, comme je n'ai pas de blogue, je n'arrive pas à me rappeler tous les titres lus dans l'année. Par contre, je peux affirmer que ça n'a pas été une grosse année de «coups de coeur» pour moi. Je me suis donc demandé ceci : quel livre m'a le plus plu en 2009. Ma réponse : Le ciel de Bay City de Catherine Mavrikakis. Pour moi, c'est elle qui aurait dû gagner un prix littéraire français. À l'inverse, Le discours sur la tombe de l'idiot m'a le plus déplu.

Venise a dit...

Oui, oui Béo, fais-en un ! Ça va m'aider à mieux te connaître sous cet angle. Je sais, pour sûr, qu'il pourrait y avoir du Tremblay, Laferrière et Rabagliati (3 auteurs masculin tiens). À suivre.

Venise a dit...

Réjean : Peut-être, je dis bien peut-être, pourriez-vous juste noter vos titres en 2010 ... Je dis ça comme ça. Avec votre mémoire et vos impressions de lecture fortes et précises, seulement avec la nomenclature de vos titres, j'imagine que vos souvenirs vous reviendraient. Je souhaite quasiment qu'un titre québécois vous aient échappé parce que je vais dire comme vous, ça semble pas avoir été une bien grosse année de coups de coeur. Peut-être que vos lectures "hors Québec" ont été plus chanceuses, je vous le souhaite tout en vous souhaitant du coup une meilleure de nos auteurs pour 2010. (Et malgré ses défauts, je continue à aimer "Le discours sur la tombe de l'idiot ...sourire)

Éric a dit...

Venise, merci d'avoir répondu à mon invitation. Ta liste est très éclairante et intéressante.
Si je me fie au commentaire (gratuit) de ClaudeL, tu as mieux réussi l'exercice que moi, même si 7 titres sur 10 ont un lien qui mènent directement à mon blogue et sur mes impressions pour chacun de ces titres. Ma bonne idée est en train de se revirer contre moi. Anyway, on fait les choses comme on a envie de les faire, un point c'est tout.
Pour revenir à ton palmarès, je n'ai lu que La Louée mais six fois plutôt qu'une (je suis d'ailleurs content qu'il en fasse partie). Le Myriam Beaudoin est dans ma BAL (bibliothèque à lire) et ces titres me tentent : HKPQ, le Mazzieri, le Paul et le Tremblay.

Venise a dit...

Éric : On clique ou pas avec une manière de faire ! C'est vrai qu'en cliquant sur tes 7 titres, ça donne une excellente idée du pourquoi ces romans se retrouvent dans ton palmarès. Pour ma part, je me suis rajouté cet exercice de concision et sais-tu, je suis contente de l'avoir fait. C'était même pas prévu. Je voulais faire exactement comme toi (il était pas loin de minuit quand je bricolais mon billet), déjà que les Fêtes, c'est exigeant point de vue temps et énergie, mais à force de me demander pourquoi lui plutôt qu'un autre, j'ai commencé à me sortir ces phrases-là pour moi et ensuite je les ai endimanché pour les lecteurs.

J'ai comme l'impression que ton idée fait des petits, et tu sais pertinemment bien que les petits ne ressemblent pas toujours à leurs parents ;-).

J'ai particulièrement hâte d'avoir ton opinion sur 33, Chemin de la Baleine parce que peu d'opinions circulent et pour "Le discours ..." parce que ce titre ne fait pas l'unanimité.

Éric a dit...

De Myriam Beaudoin, as-tu lu Hadassa et Un petit bruit sec ? J'ai adoré ces deux titres.

Venise a dit...

Éric : J'en étais à mes premières armes de commentatrice quand j'ai lu Hadassa. Mon commentaire est dans mon blog bibliothèque. Je l'ai aimé mais il ne se serait sûrement pas trouvé dans mon palmarès. Ça fait quelques personnes, dont Sophie Imbeault je crois, qui me conseillent "Un petit bruit sec", peut-être au détour d'une bouquinerie. Après ces deux romans, je la considère comme une auteure solide et je veux tout lire d'elle :-)

Réjean a dit...

Oui, noter mes titres, j'y ai déjà pensé. Mais paresse, quand tu nous tiens...

Jules a dit...

Chère Venise tu m'as plus que donné le goût aujourd'hui, tu as influencé un achat et peut-être même plus, puisque je n'ai pas choisi celui que tu avais choisi pour moi...

Si je peux me permettre, je fais partie de ceux et celles qui désirent que Réjean soit moins paresseux et nous fasse un bilan annuel!! :o)

Venise a dit...

Jules : Pourtant, je pensais que je renchérissais ton #2 qui était parmi tes quatre choix !

Mais ce sur quoi je renchéris en doublant la mise, c'est bien sur la liste de Réjean ...

Réjean a dit...

Ah, mes vilaines...

Jules a dit...

J'ai fait l'achat avant de lire ton commentaire!!

Lise a dit...

Venise,

présentement je lis le dernier livre de Michel Tremblay (La Traversée des sentiments) et j'aime beaucoup, comme ce fût le cas pour les deux précédents (La Traversée du continent, La traversée de la ville), mais je suis une inconditionnelle de cet auteur.

J'ai aimé aussi L'anglais n'est pas une langue magique, de Jacques Poulin, Champagne de Monique Proulx, Lignes de faille de Nancy Huston, Le travail de l'huître de Jean Barbe (mon coup de foudre littéraire de la décennie après avoir lu Comment devenir un ange, cadeau de ma cousine), Les Chutes de Joyce Carol Oates, Double vie de Pierre Assouline (que je ne connaissais absolument pas), et bien d'autres qui ne me viennent pas à l'esprit, mais le feront dès que j'aurai publié le commentaire. Sans parler des relectures; j'aime relire et me retrouver dans un univers familier.

Ceci dit j'ai pris beaucoup trop de place, mille excuses!

Lise qui n'a pas de blogue.

Dominique B. a dit...

Bonjour Venise,

Le discours sur la tombe de l'idiot. Parce que c'est un livre que je n'ai pas reçu et que je ne recevrai pas. C'est qui l'éditeur ?

La foi du braconnier est un roman que j'ai bcp aimé. De ma critique dans mon blogue, je n'ai jamais trouvé votre commentaire.

Venise a dit...

Bonjour Lise ! Je ne suis pas une inconditionnelle de Michel Tremblay et j'ai beaucoup aimé les deux premières traversées mais avec une nette préférence pour la Traversée du continent. J'ai bien sûr La Traversée des sentiments et je me réjouis à l'avance de le lire, il m'attends comme une récompense.

Les romans québécois que vous avez énumérés, je les ai lus et c'en sont d'excellents mais comme la plupart, je ne les ai pas lu en 2009, ils n'y sont pas. On voit que vous êtes une lectrice assidue !

Et vous n'avez certainement pas pris TROP de place, prenez de la place, j'adore !

Et revenez me visiter surtout :-)

Venise a dit...

Jules : Je ne sais pas où tu en es rendu dans tes techniques pour choisir un livre dans ta pile (qui diminue ces temps-ci vu ton abstinence), mais j'espère que HKPQ va sauter entre tes mains. Ou qu'il va débouler de la pile en faisant tomber d'autres livres, tout ça pour attirer ton attention :-).

Venise a dit...

Dominique B. C'est la maison d'édition José Corti.

J'ai été lire votre critique mais je n'avais rien d'autre qui me venait en tête que nous n'avons pas la même opinion.

Caro[line] a dit...

Dis-moi, est-ce que je me trompe ou tu n'as que des romans québécois dans ton top 10 ?

En tout cas, je suis contente de voir que dans ce top 10, il y a deux romans qui se trouvent dans ma PAL (Mademoiselle Personne et Tarmac) : deux belles lectures en perspective, donc !

Venise a dit...

Chère Caroline, bien sûr, qu'il n'y a que des romans québécois puisque c'est là la mission du Passe-Mot ! (Assez semblable à celle de La Recrue d'ailleurs).

Tu as Mademoiselle Personne en mains ? Que ça me fait plaisir que tu aies un si intense plaisir en perspective ! Je gagerais quasiment, si je savais quoi gager, que tu vas aimer. On appelle ça une valeur sûre et en plus, je commence à te connaître un peu à travers tes commentaires de lecture. Si j'en avais eu un à te conseiller dans les 10, pour toi, juste pour toi, cela aurait été Mademoiselle Personne. Tu as du flair !

Jules a dit...

Il n'est pas encore dans la pile, pas de chance de tomber dessus pour l'instant...

Beo a dit...

Je viens de terminer mon palmarès ;)

Suzanne a dit...

Je n,ai pas de liste car j'avoue que 2009 m'a apporté plusieurs belles découvertes littéraires et les énumérer qu'en quelques mots je n'y arriverais pas. Par contre, l'un de tes choix; Mademoiselle Personne fût un pur bonheur de lecture et Monsieur Junot, de la même auteure est à découvrir également.
Belle journée.

Venise a dit...

Merci Suzanne de ta visite toujours plus que bienvenue ... attendue :-).

À moi de noter Monsieur Junot dans mes lectures futures.

Andrée P. a dit...

Votre critique de "Mademoiselle Personne" m'a donné le goût de la lire. Et j'ai lu. Et j'ai aimé. Et je vais en parler dans ma première chronique littéraire de l'année, le 9 janvier.
Andrée

Epicure a dit...

C'est presque dommage mais, avec la multitude de listes et de bilans (de l'année et/ou de la décennie), j'ai perdu l'envie de faire un quelconque palmarès. :-( Cependant, je crois bien que c'est Emmanuel Carrère, avec D'autres vies que la mienne, qui m'a le plus comblé comme lectrice en 2009.

J'ai lu tes positions 8, 9 et 10 et je suis d'accord avec tes propos. À lire sans faute de mon côté en 2010 : Les filles!

Venise a dit...

Épicure : Le Temps des Fêtes, c'est le temps des excès, alors la surabondance des bilans, palmarès, top 10, je la prends au même titre que la surabondance de sauce et de spiritueux, moins pire à voir chez les autres quand on en fait soi-même !

De mon Top 10, j'ai réalisé par la suite que les 7 premiers sont écrits par des femmes, mes trois derniers par des hommes.

Je n'ai pas encore entendu une personne dire qu'elle n'a pas embarqué dans "Les Filles". La pire critique que j'ai entendue est "c'est un peu long". Quant à moi, je n'ai pas trop ça long, ce serait comme dire "Mon doux que la vie est longue !"

Bonne lecture en 2010 !